Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pétrole et parapétrolier

Déjà fortement chahutés par la baisse de la demande mondiale provoquée par le coronavirus, les cours du pétrole accusent leur pire chute depuis la première guerre du Golfe en 1991. Le prix du baril de Brent a perdu presque 20% lundi 9 mars dans la matinée et s'échange à 36 dollars (son plus bas depuis février 2016) contre presque 70 en début d'année. Alors que l'Organisation des pays producteurs de pétrole (Opep) et la Russie ne sont pas parvenus à s'entendre début mars sur une réduction de la production mondiale d'or noir pour enrayer la chute des cours, l'Arabie saoudite abandonne toute politique de soutien des prix. Désormais, le chef de file de l'Opep, premier exportateur mondial de pétrole, opte pour une stratégie de prise de parts de marché. Riyad a réduit le prix de vente officiel de son pétrole et prévoit d'augmenter sa production de brut à plus de 10 millions de barils par jour en avril contre 9,7 ces derniers mois. Ce lundi matin, les valeurs du secteur pétrolier et parapétrolier chutent très lourdement en Bourse. Tandis que Total plongeait de 14%, TechnipFMC perdait 23% sur le CAC 40. Sur le SBF 120, Vallourec décroche de 25% et CGG de 35%.

  • Reuters06.04.202008:44
    2

    PARIS (Reuters) - Le groupe Vallourec a annoncé lundi un plan de réduction de ses effectifs en Amérique du Nord, en réponse à la chute importante et brutale d'activité prévue par ses clients pétroliers et gaziers dans le contexte de la pandémie de coronavirus. Cette réduction affectera plus de 900 postes, soit plus du tiers de ses effectifs en Amérique du Nord, dans l'ensemble des usines et des fonctions support du groupe, précise le spécialiste des tubes pour les secteurs du pétrole et du gaz dans un communiqué

  • Cercle Finance06.04.202008:42

    (CercleFinance.com) - Vallourec annonce ce lundi un plan de réduction de ses effectifs en Amérique du Nord, en réponse à la chute importante et brutale d'activité prévue par ses clients pétroliers et gaziers, réduction affectera plus de 900 postes

  • AOF06.04.202008:39

    (AOF) - Vallourec vient d'annoncer un plan de réduction de ses effectifs en Amérique du Nord, en réponse à la chute importante et brutale d'activité prévue par ses clients pétroliers et gaziers. Cette réduction affectera plus de 900 postes (soit plus du tiers de son effectif total en Amérique du Nord) dans l'ensemble de ses usines et de ses fonctions support

  • TEC06.04.202008:12

    SYNTHESE Le MACD est négatif, mais il se situe au-dessus de sa ligne de signal : la tendance est en train de changer. Maintenant, le MACD doit franchir zéro pour que la hausse se poursuive dans les jours à venir

  • Reuters04.04.202010:45
    13

    NEW YORK (Reuters) - La Maison blanche ne mène pas de négociations avec l'Arabie saoudite ou la Russie en vue d'un accord sur une réduction de l'offre de pétrole, souhaitant que les deux pays parviennent eux-mêmes à un accord, a dit vendredi le secrétaire américain à l'Energie lors d'une conférence téléphonique, selon une source qui y a pris part. Dan Brouillette s'est entretenu avec des producteurs de pétrole indépendants et d'autres membres de l'industrie pétrolière peu après que le président américain Donald Trump a rencontré à la Maison blanche des dirigeants des principales compagnies américaines du secteur pour discuter de la chute des prix qui menace leurs activités

  • Reuters04.04.202000:44

    NEW YORK, 4 avril (Reuters) - La Maison blanche ne mène pas de négociations avec l'Arabie saoudite ou la Russie en vue d'un accord sur une réduction de l'offre de pétrole, souhaitant que les deux pays parviennent eux-mêmes à un accord, a dit vendredi le secrétaire américain à l'Energie lors d'une conférence téléphonique, selon une source qui y a pris part. Dan Brouillette s'est entretenu avec des producteurs de pétrole indépendants et d'autres membres de l'industrie pétrolière peu après que le président américain Donald Trump a rencontré à la Maison blanche des dirigeants des principales compagnies américaines du secteur pour discuter de la chute des prix qui menace leurs activités

  • Reuters03.04.202023:18

    (Actualisé avec déclaration de Donald Trump et Vladimir Poutine, cours de clôture) DUBAI/LONDRES/MOSCOU, 3 avril (Reuters) - L'Opep et ses alliés cherchent à conclure un accord sur une réduction sans précédent de l'offre mondiale de pétrole équivalant à 10% de la demande globale, a-t-on appris de source proche de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole. Une réunion des pays membres du cartel et d'autres grands producteurs, dont la Russie, est prévue lundi, 6 avril, a déclaré le ministère azerbaïdjanais de l'Energie

  • Reuters03.04.202019:28

    par Laetitia Volga PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse vendredi et Wall Street recule à mi-séance malgré la nette hausse des cours pétroliers, les incertitudes liées au coronavirus, dont les dommages sur l'économie s'accumulent, ayant incité les investisseurs à se replier sur les actifs jugés plus sûrs. À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 1,57% à 4

  • Cercle Finance03.04.202018:37

    (CercleFinance.com) - La Bourse de Paris (-1,57% à 4

  • Boursorama03.04.202017:35

    Lundi 30 mars  Le fait du jour Après avoir évolué dans le rouge une bonne partie de la journée (jusqu'à -3,1% en début de séance), le CAC 40 affiche une progression de 0,62% en clôture à 4378,51 points, tiré par le dynamisme des marchés américains. Outre-Atlantique, les investisseurs veulent s'accrocher à l'idée que la prolongation des mesures de confinement tout le mois d'avril permettra de ralentir la progression de la pandémie de coronavirus

  • AOF03.04.202017:26

    (AOF) - En repli de 21% depuis le début de l'année, le rouble a rebondi cette semaine de 2,5% à 0,013 dollar. La devise russe a été soutenue par l'envolée hebdomadaire de plus de 30% des cours du pétrole dans la perspective d'un nouvel accord entre Moscou et l'Opep pour réduire la production de 10 millions de barils par jour, soit environ 10% de la production mondiale

  • Reuters03.04.202015:55

    PARIS (Reuters) - La Bourse de New York évolue sur note indécise vendredi, les inquiétudes sanitaires et économiques autour de la pandémie de Covid-19 effaçant le coup de pouce donné aux indices par la forte hausse des cours du pétrole. Après une ouverture dans le rouge, le Dow Jones se stabilise (+0,04%) à 21

  • Cercle Finance03.04.202015:44

    (CercleFinance.com) - Norges Bank, la banque centrale de Norvège, a déclaré à l'AMF avoir franchi en baisse, le 31 mars, les seuils de 5% du capital et des droits de vote de CGG et détenir 4,82% du capital et des droits de vote, suite à une restitution d'actions détenues à titre de collatéral

  • AOF03.04.202014:33

    (AOF) - Exxon, Chevron comme Halliburton ou encore Schlumberger pourraient prolonger leur rebond dans le sillage de la hausse des cours du pétrole. Vers 14h30, le baril de WTI américain gagnait 6,7% à 27,02 dollars tandis que son homologue européen, le Brent de la mer du Nord, s'adjugeait près de 13% à 33,82 dollars

  • TrackInsight03.04.202014:15

    Jeudi fut bénéfique pour les ressources naturelles et plus particulièrement pour le pétrole. La journée de jeudi a été bénéfique pour les ressources naturelles et plus particulièrement pour le pétrole, les producteurs ayant décidé de se réunir en urgence la semaine prochaine pour convenir d'une éventuelle réduction de la production de l'ordre de 10 millions de barils par jour

  • Cercle Finance03.04.202012:27

    (CercleFinance.com) - Norges Bank a déclaré avoir franchi en hausse, le 30 mars 2020, les seuils de 5% du capital et des droits de vote de la société CGG et détenir, à cette date, 37 303 804 actions CGG représentant autant de droits de vote, soit 5,25% du capital et des droits de vote de cette société

  • Reuters03.04.202012:13
    4

    (Reuters) - L'Opep et ses partenaires réunis au sein du groupe Opep+ discutent d'un projet de réduction de la production de 10 millions de barils par jour (bpj) afin de soutenir les cours, a-t-on appris vendredi de source au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole. Donald Trump a dit jeudi s'attendre à ce que Ryad et Moscou acceptent de réduire leurs pompages de 10 à 15 millions de bpj, soit 10 à 15% de la production mondiale, provoquant l'envolée des cours

  • Reuters03.04.202011:56

    3 avril (Reuters) - L'Opep et ses partenaires réunis au sein du groupe Opep+ discutent d'un projet de réduction de la production de 10 millions de barils par jour (bpj) afin de soutenir les cours, a-t-on appris vendredi de source au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole. Donald Trump a dit jeudi s'attendre à ce que Ryad et Moscou acceptent de réduire leurs pompages de 10 à 15 millions de bpj, soit 10 à 15% de la production mondiale, provoquant l'envolée des cours

  • Le Point03.04.202008:41
    1

    En général, un secteur économique est touché par un choc à la fois, celui de la demande ou celui de l'offre. Le pétrole est bien mal loti : en quelques jours, un double choc l'a frappé

  • TEC03.04.202007:51

    SYNTHESE Le MACD est négatif, mais il se situe au-dessus de sa ligne de signal : la tendance est en train de changer. Maintenant, le MACD doit franchir zéro pour que la hausse se poursuive dans les jours à venir

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer