1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Hermès continue de briller au T2, les ventes s'envolent en Chine
Reuters23/07/2019 à 10:06

    * La croissance organique atteint 12,3% au T2
    * Les ventes grimpent de 18,6% en Asie hors Japon 
    * Le groupe a été pénalisé à Hong Kong par les
manifestations
    * La marge du S1 sera légèrement inférieure à celle d'il y a
un an

 (Actualisé avec précisions, cours)
    PARIS, 23 juillet (Reuters) - Hermès International  HRMS.PA 
a maintenu le cap d'une très forte croissance au deuxième
trimestre, porté par une demande asiatique qui ne faiblit pas et
par un bond en avant en Chine continentale, une performance de
bon augure pour ses concurrents LVMH  LVMH.PA  et Kering
 PRTP.PA .
    A ce jour, les grands noms du luxe demeurent épargnés par la
guerre commerciale sino-américaine et profitent d'un très
puissant moteur chinois.
    Les ventes du fabricant des sacs Birkin ont grimpé de 12,3%
à taux de change constants au deuxième trimestre à 1,67 milliard
d'euros, accélérant légèrement la cadence par rapport aux 11,6%
des trois premiers mois de l'année et faisant mieux que les 11%
attendus par les analystes.
    Cette performance a été portée par un nouveau bond en avant
des ventes en Asie Pacifique hors Japon, où la croissance
organique (+18,6%) a même accéléré malgré les perturbations
intervenues à Hong Kong en juin.
    La hausse a été particulièrement forte en Chine
continentale, où Hermès profite comme certains de ses
concurrents d'une demande locale dopée par les mesures prises
par Pékin pour favoriser la consommation intérieure, comme la
baisse de la TVA ou des droits de douane.
    Il bénéficie également du succès de ses dernières ouvertures
de magasins et de celui de son site de e-commerce, en octobre
2018. 
    A Hong Kong, le groupe a été pénalisé par les manifestations
anti-gouvernementales qui l'ont obligé à fermer deux magasins
certains jours de juin, a précisé son directeur financier Eric
du Halgouët, lors d'une conférence téléphonique avec la presse.
    Mais cet effet a été mineur et la croissance à Hong Kong a
atteint deux chiffres sur le semestre, a-t-il ajouté.
    
    SUCCÈS DES BIJOUX
    La maroquinerie, principale division du groupe, a encore
brillé, avec une croissance organique de 12,2% qui devrait
cependant légèrement ralentir au second semestre.
    "Les livraisons ne sont pas linéaires d'un trimestre à
l'autre et le deuxième semestre sera légèrement moins fort",
a-déclaré le directeur financier, confirmant toutefois
l'objectif de croissance annuelle de la division de l'ordre de
10%, avec une progression des volumes d'environ 7% et une hausse
de prix de 3%.
    Les vêtements et accessoires ont vu leur ventes grimper de 
17%, tandis que les "autres métiers" ont décollé de 20,8%,
portés principalement par le succès des bijoux.
    Malgré des chiffres jugés solides, le titre Hermès cède
0,4967% à 641 euros en Bourse à 10h06 alors que le CAC 40
 .FCHI  gagne 0,32% au même moment.
    "Les chiffres confirment la solidité de la marque Hermès
mais les bonnes nouvelles sont déjà dans les cours", souligne
Luca Solca, analyste de Bernstein, dans une note.
    La valeur s'adjuge plus de 32% depuis le début de l'année,
malgré des multiples de valorisation les plus élevés du secteur
(40,5 fois les bénéfices estimés pour 2020, contre 24,06 pour
LVMH ou 24,80 pour l'italien Moncler  CFR.S .
    Le groupe, qui publiera ses résultats semestriels le 11
septembre, a indiqué que sa rentabilité opérationnelle courante
devrait être légèrement inférieure au record du premier semestre
  2018 (34,5%) en raison d'un impact défavorable des couvertures
de change.
    Les résultats de LVMH sont attendus le 24 juillet, ceux de
Kering  PRTP.PA  le 25.    

 (Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)
 

Valeurs associées

Euronext Paris -1.14%
Euronext Paris -1.11%
Euronext Paris -1.55%
Euronext Paris -0.68%
SIX Swiss Exchange -0.73%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer