1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le debrief du 12 février : nouveau record annuel en clôture pour le CAC 40

Boursorama12/02/2020 à 18:36

Après un suspens interminable toute la journée, le CAC 40 a finalement franchi le seuil des 6100 points, et termine la séance en hausse + 0,83% à 6104,73 points. Les craintes sur le coronavirus commencent à s'atténuer, et il se murmure que la Banque populaire de Chine pourrait prendre de nouvelles mesures de soutien à l'économie, ce qui contribue à la bonne orientation des marchés.

En hausse 

Sur le front des valeurs, les résultats d'entreprises animent la séance. L'indice phare de Paris et porté par Kering lui-même dopé par une croissance meilleure qu'attendu de son chiffre d'affaires au quatrième trimestre 2019. Le géant du luxe qui termine la séance à +6,27% confesse toutefois évoluer dans un environnement toujours « incertain » avec le coronavirus en Chine.

Sanctionné hier par les marchés en raison de prévisions plutôt prudentes pour 2020, Michelin se remet dans le droit chemin et affiche la deuxième plus forte hausse du CAC 40. Le groupe est notamment porté des ventes qui ont progressé de 7,8% à 24,1 milliards d'euros en 2019.

Malmenées ces dernières semaines, les valeurs liées au secteur pétrolier comme TechnipFMC progressent +2,83%. Elles profitent du rebond du cours de l'or noir après des plus bas de 13 mois. Le Brent (référence européenne) repasse au-dessus des 55 dollars décidant d'ignorer un commentaire de l'Opep. L'organisation des pays exportateurs de pétrole a en effet abaissé de 19% sa prévision de croissance du marché pétrolier pour 2020.

Egalement affaibli ces dernières semaines, le secteur de l'automobile se hisse parmi les plus fortes hausses du jour. Peugeot par exemple + 4,96%.

Sur le SBF 120, ça roule également pour l'automobile. Valeo est notamment porté par un relèvement de recommandation de Morgan Stanley de « sous-pondérer à pondération en ligne » avec un objectif de cours de 28 euros. Faurecia grimpe également. 

En baisse 

Du côté des baisses maintenant. Safran affiche la plus forte baisse sur le CAC 40. Après des plus hauts historiques la semaine dernière, le groupe qui doit dévoiler ses résultats annuels le 27 février est pénalisé par des prises de bénéfices.

Sur le SBF 120, Bic est sur le fil du rasoir, et efface ses gains du mois dernier pour terminer la séance à -5,30 %. Si le groupe de stylos, rasoirs et briquets a vu son bénéfice net progresser légèrement sur un an, il publie des résultats plus faibles qu'initialement prévu, en raison d'un environnement volatil qui a pénalisé ses principaux produits.

On part maintenant aux Etats-Unis. A l'ouverture, les indices de référence de la Bourse de New-York sont très bien partis pour réitérer les performances de la veille. Le Dow Jones et le S&P500 viennent à leur tour d'inscrire un nouveau record absolu dès les 1ers échanges à 29.536 points et à 3.577 respectivement. Côté valeurs, les majors pétrolières Chevron et Exxon Mobil profitent également de la hausse des cours du brut.


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer