Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Le debrief Bourse du 8 mars : Paris reste sur la réserve après Powell

information fournie par Boursorama08/03/2023 à 18:10

Séance en dents scie aujourd'hui pour le CAC 40. Séance méfiante aussi pour un indice françis qui termine à-0,2% vers les 7.325 points et 3 milliards d'euros échangés.

Les marchés sont encore sous le coup des propos de Jerome Powell d'hier. Le président de la Fed a averti : les hausses de taux pourraient être plus importantes qu'anticipé afin de lutter contre l'inflation qui fait de la résistance aux Etats-Unis.

On a par ailleurs appris que le marché de l'emploi américain restait dynamique alors que l'enquête ADP a fait ressortir 242.000 créations de postes en février au dessus des attentes. A 17h45 L'évolution des indices américains est, elle, constrastée avec un Dow Jones en léger repli de 0,3% vers les 32.755 points et un Nasdaq en légère hausse de 0,2% vers les 11.555 points.

Valeurs en hausse

Ce n'est pas si souvent mais c'est Eurazeo qu'on retrouve en tête du SBF 120. Le société d'investissement a dévoilé des actifs sous gestion en progression de 10% en 2022, à 34,1 milliards d'euros. Elle a surtout proposé un dividende ordinaire de 2,20 euros par action, en hausse de 26% et a dévoilé une nouvelle enveloppe de rachat d'actions de 100 millions d'euros.

Séance éclatante aussi pour Elis, le spécialiste de la blanchisserie industrielle a affiché un excédent brut d'exploitation en hausse de près de 20% au titre de 2022 et un résultat net qui progresse de près de 80% à 204,6 millions d'euros. Pour l'exercice en cours, Elis anticipe une croissance organique comprise entre 11 et 13% et un résultat net courant "au-dessus de" 405 millions.

TF1 et STMicro complètent le quatuor de meilleures performances sur le SBF 120.

Valeurs en baisse

Le gros gadin du jour, c'est pour Euroapi : -21,7%. Le fabricant de principes actifs pharmaceutiques qui a dévoilé un chiffre d'affaires 2022 inférieur à sa dernière prévision pourtant abaissée et une perte nette qui se creuse, à 15 millions d'euros. L'objectif d'une marge "core" EBITDA de plus de 20% en 2025 est lui repoussé d'un an.

Casino aussi se replie. Il faut dire que JP Morgan a abaissé sa recommandation de "neutre"  à "sous-pondérer" et son objectif de cours de 20,50... à 6,50 euros.

Sur le CAC 40, c'est Teleperformance qui est lanterne rouge et, derrière, les investisseurs ont eu la dent dure avec Thales. Le groupe d'électronique et de défense a pourtant convaincu tant au titre des résultats 2022 que des perspectives 2023, exercice où il vise un chiffre d'affaires compris entre 18 et 18,5 milliards d'euros, soit une croissance organique entre 4% et 7%, ainsi qu'une marge opérationnelle entre 11,5 et 11,8%. La seule déception pourrait venir d'un  flux de trésorerie disponible opérationnel un peu moins bon qu'attendu.

LG (redaction@boursorama.fr)


Vidéos les + vues