Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Le debrief Bourse du 17 juin : le CAC 40 finit en baisse une semaine à oublier...

information fournie par Boursorama17/06/2022 à 18:07

Quelle semaine ! L'une des pires depuis mars 2020 avec un CAC 40 qui cède pas loin de 5% sur cinq séances et plus de 20% depuis le pic du 5 janvier. On est donc officiellement en "bear market " ou marché baissier en bon français. Et aujourd'hui ? On était parti avec de bonnes intentions mais elles se sont étiolées peu à peu en début d'après-midi et le CAC 40 finit cette séance à -0,06% vers les 5883 points et 7,7 milliards d'euros échangés en cette journée des quatre sorcières marquée par l'arrivée à échéance des options et contrats à terme sur actions et indices.

C'est pour le moment un peu mieux aux Etats-Unis avec à 17h45 un Dow Jones qui grimpe de 0,16% vers les 29.974 points et un Nasdaq qui ose un rebond de 1,4% vers les 10.796 points mais  après une grosse déculottée hier.

Valeurs en hausse

On a des rebonds techniques d'abord avec des titres récemment attaqués comme Valneva ou Orpea

McPhy Energy finit en tête du SBF 120 à +7,34%

Worldline reprend aussi de l'altitude à l'issue d'une semaine chahutée par le placement par son actionnaire historique Atos d'environ 7 millions d'actions, représentant 2,5% du capital.

Sur le CAC 40 c'était visiblement une bonne séance pour EssilorLuxottica. Le géant de l'optique a annoncé un programme de rachat portant sur un maximum de 2,5 millions d'actions et qui s'étalera du 17 juin au 1 août.

Danone et Michelin et Safran prenaient aussi de la hauteur. Pour le motoriste, c'est Exane BNP Paribas a réitéré son opinion à «surperformance» pour viser 134 euros.

Sur le SRD c'est le petit équipementier Lisi (+5,1%) qui se distingue alors que Kepler Cheuvreux a relevé son conseil sur le titre de «conserver» à «achat».

Valeurs en baisse

TotalEnergies signe le plus fort repli du SBF 120 en phase avec le prix du Brent, pénalisé par les craintes de récession et qui cède 4% vers les 114,50 dollars le baril

C'est rouge aussi pour Eurofins Scientific, Société Générale abaisse sa recommandation d'acheter à "conserver" et abaisse son objectif de cours de 111 à 80,40 euros

Eramet et maisons du monde complètent le palmarès sur le SBF 120 alors que sur le CAC 40 ce sont aussi Carrefour et Air Liquide qui sont sous pression.

LG (redaction@boursorama.fr)


Valeurs associées

Euronext Paris +3.53%
Euronext Paris +3.03%
Euronext Paris +3.04%

Vidéos les + vues