1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le debrief Bourse du 13 mai : le nouvel épisode de guerre commerciale plombe le CAC 40

Boursorama13/05/2019 à 18:15

Mieux que "Game of Thrones", on a droit à un nouvel épisode de la guerre commerciale avec la Chine qui vient de présenter sa riposte contre l'offensive douanière américaine. Elle va relever ses droits de douane jusqu'à 25% sur 60 milliards de dollars de produits américains importés. Résultat l'indice français termine la séance à -1,22% vers les 5262 points.

Aux Etats-Unis, la correction est encore plus sévère, le Dow Jones abandonne 2,18% à 17h40 quand le Nasdaq cède près de 3%

Ça va devenir lassant, même cause mêmes effets, les valeurs liées aux tensions commerciales signent les plus fortes baisses : Faurecia, Valeo, STMicro, Michelin. 

Sur le SBF 120, c'est TF1 qui est lanterne rouge

Casino recule aussi nettement (-4,79%). En cause, un abaissement de recommandation de Kepler Cheuvreux. Le bureau d'analyses passe de "conserver" à "alléger" tout en abaissant son objectif de cours de 39,40 euros à 30,70 euros, décrivant une stratégie "court-termiste" et "risquée".

Nouveau coup de pression aussi sur Imerys (-4,6%). Le titre perd 18% sur les cinq dernières séances alors que le spécialiste de la valorisation des minéraux qui a tenu son asemblée générale vendredi dernier.

Pas de chance enfin pour Euronext. Le titre a été en hausse pendant l'essentiel de la séance profitant de l'annonce du soutien du ministère des Finances norvégien à son projet de rachat de l'opérateur boursier Oslo Bors, également convoité par le Nasdaq. Mais il finit à -0,17%

Et puis le ciel est toujours bien menaçant pour Air France-KLM (-4%), 10e séance de baisse, et le nuage noir du jour s'appelle Bernstein / il passe de "performance en ligne" à "sous-performance" et ramène son cours cible de 10 à 7 euros.

Allez il y a quelques hausses quand même notamment ADP qui rebondit un peu après deux séances de net repli. Derrière, on retrouve CGG, Ipsen et Bic

Sur le CAC 40, c'est priorité aux valeurs défensives avec Veolia Environnement, Engie Sanofi, L'Oréal et EssilorLuxottica... sur lequel on y voit un peu plus clair. Le groupe a signé un accord avec la holding familiale italienne Delfin pour mettre fin à la crise de gouvernance quj le plombe en Bourse depuis plusieurs mois.

LG (redaction@boursorama.fr)


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer