Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Debrief Bourse du 24 juin : net recul pour le CAC 40

Boursorama24/06/2020 à 18:24

La Bourse de Paris a ouvert dans le rouge puis accentué son repli jusqu'à perdre plus de 2% en séance. Il faut dire que les mauvaises nouvelles s'accumulent avec un risque imminent de reprise des tensions commerciales entre les Etats-Unis et l'Europe. A cela, il faut ajouter les prévisions du FMI fortement revues à la baisse. Une contraction du PIB mondial de 4,9% en 2020 contre 3% annoncé en avril. Le PIB français devrait quant à lui chuter de 12,5% cette année.

Autant dire que la bonne statistique du jour, à savoir une amélioration du climat des affaires en Allemagne est totalement passée inaperçue. 

Le CAC 40 termine la séance à -2,92% vers les 4871 points. 

Du côté des valeurs, tous les compartiments sont dans le rouge

ArcelorMittal, très sensible à la conjoncture économique affiche la plus forte baisse, presque 7%.

L'automobile, qui avait profité hier du regain d'optimisme, accuse également un fort repli : Renault -6,48%, Peugeot -5,75%. 

La foncière Unibail-Rodamco-Westfield qui avait bien rebondi depuis un mois grâce à la réouverture de ses centres commerciaux chute de 5,87%.

Le secteur de l'aéronautique enregistre également une chute de plus de 5% pour Airbus, Thalès et Safran 

Le retour de l'aversion pour le risque pénalise les cours du pétrole ce qui affecte Total, poids lourd du CAC 40. Le titre recule de 3,47%. 

Seul l'Oréal, à la faveur d'un relèvement de recommandation de JP Morgan, est parvenu à rester en territoire positif avant de basculer en territoire négatif, à -0,57%. 

Sur le SBF 120, Europcar repasse à la hausse +1,18%. Volkswagen serait, selon une information de l'agence Reuters, en discussion avec Europcar pour acquérir la société française de location de véhicules. Si cela se concrétise, Volkswagen, qui avait cédé Europcar à Eurazeo en 2006 ferait son grand retour.

A l'inverse, ADP est de son côté pénalisé par une note de Bank of America qui a dégrade la valeur à 'sous-performer' tout en ramenant sa cible de 108 à 90 euros. 

Outre-Atlantique, les prévisions de croissance du FMI fortement revues à la baisse plombent les marchés américains tout comme le contexte sanitaire où la forte augmentation des cas de contamination au Covid-19 inquiète. Quelques minutes après le début des échanges, le Dow Jones perdait 1,27%. 


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer