1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Debrief Bourse du 12 mai : Paris peine à choisir son camp

Boursorama12/05/2020 à 18:47

Malgré une reprise progressive de l'activité, les marchés intègrent désormais le risque d'une deuxième vague de contaminations au Covid-19. Résultat, la Bourse de Paris dans le sillage des marchés américains hésite sur la direction à prendre. Finalement le CAC 40 abandonne 0,39% vers les 4 472 points.

Dans l'actualité des valeurs, une nouvelle séquence de publications trimestrielles s'est ouverte hier. 

Engie recule ainsi de 4,30% et accuse la deuxième plus forte baisse du CAC 40. Le groupe est pénalisé par la crise sanitaire et par des températures supérieures aux normales saisonnières en Europe. Au premier trimestre, le résultat opérationnel d'Engie s'est établi à 1,9 milliard d'euros, en repli de 6,6% en données publiées et de 2,1% sur une base organique. Les investisseurs sanctionnent aussi le flottement en matière de gouvernance. 

Le fabricant franco-italien de semi-conducteurs ST Micro est quant à lui en tête de l'indice CAC 40 +3,90%. Les investisseurs semblent une nouvelle fois saluer la résilience dont le groupe a fait preuve au premier trimestre.  En outre, Sanofi est toujours protégé par son statut de valeur défensive et progresse de 2,35%. 

Sur le SBF 120, le constructeur ferroviaire Alstom affiche une hausse de 6,85%. Le groupe publie des résultats financiers en progression pour son exercice décalé 2019-2020 et conformes à ses objectifs. Par ailleurs, Alstom annonce que la crise aura un impact négatif sur les prises de commande et renonce au versement du dividende pour 2020.

Iliad progresse également : +4,05%. La maison-mère de l'opérateur Free laisse inchangés ses objectifs à court et long terme, précisant que l'impact  du Covid 19 « limité » au premier trimestre avec un chiffre d'affaires en hausse de 6,9%.

A l'inverse, le parapétrolier CGG est pénalisé après l'annonce d'un vaste plan d'économies et de réduction de ses investissements. Le titre perd 12,40%. 

Enfin, on termine par la dégringolade de Genfit -65% après l'échec de son projet phare. La biotech a en effet annoncé hier soir des résultats "très décevants" dans le cadre d'une étude clinique de phase III de son traitement de la "maladie du foie gras humain ». 


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer