1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

GENL DYNAMICS CO

132.340 USD
-0.77% 
valeur indicative 120.020 EUR

US3695501086 GD

NYSE données temps différé
  • ouverture

    132.530

  • clôture veille

    133.370

  • + haut

    134.565

  • + bas

    131.130

  • volume

    0

  • valorisation

    38 407 MUSD

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    31.03.20 / 21:56:50

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    226.040

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.000

  • rendement estimé 2020

    3.38%

  • PER estimé 2020

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    10.31

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    -

  • Éligibilité

    -

  • + Portefeuille

  • + Liste

événements à venir

Aucun événement à venir

événements passés

Aucun événement passé

Voir plus d'événements Réduire
  • Reuters13.12.201606:00

    * Le Dow a gagné 0,2%, le S&P-500 a cédé 0,11% et le Nasdaq 0,59%La hausse du pétrole s'est atténuée au fil des heures * Les valeurs de la défense pénalisées par un tweet de Trump (Répétition sans changement d'une dépêche diffusée lundi) par Rodrigo Campos NEW YORK, 13 décembre (Reuters) - La Bourse de New York a fini en ordre dispersé lundi, le S&P 500 et le Nasdaq cédant du terrain après six séances consécutives de gains tandis que l'indice Dow Jones terminait dans le vert grâce au soutien des valeurs de l'énergie. Le marché a subi des prises de bénéfice sur les valeurs technologiques et les bancaires ont reflué avant la réunion de la Réserve fédérale

  • Reuters12.12.201623:26

    * Le Dow a gagné 0,2%, le S&P-500 a cédé 0,11% et le Nasdaq 0,59%La hausse du pétrole s'est atténuée au fil des heures * Les valeurs de la défense pénalisées par un tweet de Trump (Actualisé avec précisions, volumes, changes et marché obligataire) par Rodrigo Campos NEW YORK, 12 décembre (Reuters) - La Bourse de New York a fini en ordre dispersé lundi, le S&P 500 et le Nasdaq cédant du terrain après six séances consécutives de gains tandis que l'indice Dow Jones terminait dans le vert grâce au soutien des valeurs de l'énergie. Le marché a subi des prises de bénéfice sur les valeurs technologiques et les bancaires ont reflué avant la réunion de la Réserve fédérale

  • Reuters12.12.201622:48

    par Rodrigo Campos NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en ordre dispersé lundi, l'indice Dow Jones inscrivant un nouveau record et terminant en légère hausse grâce au soutien des valeurs de l'énergie tandis que le S&P 500 et le Nasdaq cédaient du terrain après six séances consécutives de gains. Le marché a subi des prises de bénéfice sur les valeurs technologiques et les bancaires ont reflué avant la réunion de la Réserve fédérale, qui devrait se conclure par une hausse de taux

  • Reuters04.11.201621:07

    (Répétition mastic §3) MONTREAL, 4 novembre (Reuters) - Le nouvel avion d'affaires du constructeur canadien Bombardier BBDb.TO , le Global 7000, a effectué vendredi son premier vol d'essai au-dessus de Toronto, a annoncé le groupe

  • Reuters04.11.201620:46
    5

    MONTREAL (Reuters) - Le nouvel avion d'affaires du constructeur canadien Bombardier, le Global 7000, a effectué vendredi son premier vol d'essai au-dessus de Toronto, a annoncé le groupe. Le Global 7000 a volé pendant 2h27 au dessus de la plus grande ville du Canada, a précisé Bombardier dans un communiqué, ajoutant que "toutes les commandes de vol ont été actionnées et les systèmes et l'avion ont fonctionné comme prévu"

  • Reuters21.07.201619:10

    * Dassault avait dit en mai que l'objectif de 60 était ambitieux * CA de 1,7 md au S1, marge opérationnelle de 7,5% contre 8,6% * Les livraisons du Falcon 8X démarreront au T4 2016 par Cyril Altmeyer et Tim Hepher SAINT-CLOUD (Hauts-de-Seine), 21 juillet (Reuters) - D assault Aviation AVMD.PA a annoncé jeudi qu'il ne livrerait que 50 jets Falcon cette année au lieu des 60 prévus, tirant les conséquences de la faiblesse de ses perspectives commerciales

  • Reuters26.05.201609:40

    * La demande stagne, les jets d'occasion concurrencent les neufs * Bombardier prévoit -10% de livraisons sur le marché en 2016 * Le Brésil et les pays pétroliers moins acheteurs * Signes de reprise de la demande en Asie * Les constructeurs de jets réunis à Genève jusqu'à ce jeudi par Cyril Altmeyer PARIS, 26 mai (Reuters) - Dans un marché en stagnation, les constructeurs d'avions d'affaires cherchent à préserver les prix de leurs nouveaux jets, concurrencés par des avions encore récents mis en vente par leurs propriétaires, ont déclaré plusieurs de leurs dirigeants cette semaine. Dans ses perspectives à dix ans présentées au salon Ebace qui se tient jusqu'à jeudi à Genève, le canadien Bombardier BBDb

  • Reuters23.05.201614:01

    GENEVE, 23 mai (Reuters) - Dassault Aviation AVMD.PA juge "difficile" son objectif de 60 livraisons de jets Falcon cette année du fait du ralentissement de la demande dans certains pays émergents, comme la Chine, et dans les pays producteurs de pétrole, a déclaré lundi à Reuters son PDG Eric Trappier

  • Reuters05.10.201505:38

    MELBOURNE, 5 octobre (Reuters) - Le gouvernement australien a annoncé lundi qu'il achèterait 1.100 véhicules blindés légers Hawkei auprès du groupe français Thales TCFP

  • Reuters01.10.201511:46

    WASHINGTON, 1er octobre (Reuters) - Le Pentagone a mis en garde jeudi contre une consolidation excessive dans le secteur de l'armement aux Etats-Unis en faisant valoir qu'une diminution du nombre des acteurs conduirait à une inflation des coûts, un recul de l'innovation et une diminution de la concurrence. Aujourd'hui secrétaire à la Défense, Ash Carter était le principal responsable des commandes d'armements au Pentagone en 2011, lorsque ce département a défini une politique visant à décourager des fusions entre acteurs majeurs tout en laissant la porte ouverte à des rapprochements d'entreprises de moindre importance

Les Risques en Bourse

Fermer