Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer
Forum TOTALENERGIES
62,730 (c) EUR
-1,68% 
Ouverture théorique 62,730
indice de référenceCAC 40

FR0000120271 TTE

Euronext Paris données temps réel
Chargement...
  • ouverture

    63,500

  • clôture veille

    63,800

  • + haut

    63,660

  • + bas

    62,560

  • volume

    4 161 797

  • capital échangé

    0,17%

  • valorisation

    150 406 MEUR

  • dernier échange

    19.07.24 / 17:39:12

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    60,850

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    64,610

  • rendement estimé 2024

    4,98%

  • PER estimé 2024

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    7,53

  • dernier dividende

    A quoi correspond le montant du dernier dividende versé ?

    Fermer

    0,79 EUR

  • date dernier dividende

    19.06.24

  • Éligibilité

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

    Qu'est-ce que le service Horaires étendus ?

    Fermer
  • Risque ESG

    Qu'est-ce que le risque ESG ?

    Fermer

    25,6 /100 (moyen)

  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet TOTALENERGIES

TOTALENERGIES : Fonds indiciels en crypto côtés autorisés aux US: c est parti !

11 janv. 2024 08:49

USA : le régulateur autorise un nouveau placement en bitcoin, tournant pour les cryptomonnaies
Le gendarme américain des marchés financiers, la SEC, a donné mercredi son feu vert à la cotation d'un nouveau produit d'investissement en bitcoins, une décision considérée comme une étape majeure pour l'adoption des cryptomonnaies, qui pourrait bouleverser le secteur.Le produit autorisé mercredi est un ETF (Exchange traded fund), un fonds indiciel qui permet aux investisseurs de profiter des évolutions du bitcoin sans placer directement leur argent dans la devise numérique.

Concrètement, ils achètent des parts du fonds, qu'ils peuvent revendre à tout moment, et pas du bitcoin, la valeur de leurs actifs restant exprimée en dollars. Les avoirs du fonds sont, eux, placés en cryptomonnaies.

Lancé au début des années 1990, les ETF ont décollé au début des années 2000, séduisant par leur simplicité, qui offre la possibilité de suivre les performances de l'or, du pétrole, d'un indice boursier ou d'un secteur industriel.

Selon un rapport du cabinet Oliver Wyman, quelque 6.700 milliards de dollars étaient logés dans des ETF fin 2022.

Mercredi, la SEC a donné son autorisation à 11 sociétés différentes de lancer leur propre produit, parmi lesquelles des grandes maisons de Wall Street comme Fidelity et BlackRock, selon le document publié sur le site du régulateur.

La nouvelle a fait monter le bitcoin mais dans des proportions mesurées, la cryptomonnaie star ayant déjà beaucoup grimpé ces dernières semaines.

Vers 22H50 GMT, elle prenait 1,37%, à 46.576 dollars.

Le marché avait déjà franchi un palier, en octobre 2021, avec la cotation du premier ETF investi non pas directement en bitcoins mais dans des contrats à terme liés à la cryptomonnaie.

Jusqu'ici, l'accès aux devises numériques nécessitait d'ouvrir un compte sur une plateforme d'échanges de cryptomonnaies et de convertir une devise classique (émise par une banque centrale), comme le dollar.

- "Un tournant" -

Le marché spéculait depuis plusieurs semaines sur l'homologation de ce nouvel ETF, accentuant nettement la volatilité du bitcoin, déjà connu pour ses variations brutales.

Mardi, la devise numérique reine s'est envolé brièvement jusqu'à son plus haut niveau depuis 22 mois, à 47,914 dollars l'unité, après la publication de ce qui s'est révélée être une fausse publication sur X (ex-Twitter) de la SEC, annonçant l'homologation de l'ETF en bitcoins.

La SEC a ensuite indiqué que son compte avait été piraté, le temps de poster le message.

Le gendarme boursier avait déjà retoqué, à de nombreuses reprises, des demandes de commercialisation pour des produits similaires par le passé, mais un récent développement a changé la donne.

1 réponse

  • 11 janvier 2024 08:54

    Gary Gensler président de la SEC, lors d'une audition au Congrès à Washington, le 12 septembre 2023 (AFP/Archives - ANDREW CABALLERO-REYNOLDS)
    Fin octobre, une cour d'appel fédérale de Washington a ainsi confirmé que la SEC n'était pas fondée à refuser au gestionnaire d'actifs Grayscale l'homologation de son ETF en bitcoins.

    Compte tenu de cette jurisprudence, "je pense que la décision la plus tenable est d'approuver la cotation" de ces ETF, a déclaré le président de la SEC, Gary Gensler, dans un communiqué.

    L'arrivée d'un ETF est "un tournant pour les actifs numériques et signale un mouvement vers l'adoption par le grand public et (leur) légitimité", a commenté Thomas Tang, vice-président de la société de capital-investissement Ryze Labs.

    "Par leur seule existence dans un cadre réglementé, les ETF en bitcoins vont donner de la crédibilité institutionnelle aux actifs numériques", a-t-il ajouté.

    Nombre de financiers de premier plan et grands patrons ont fait part publiquement, ces dernières années, de leur scepticisme, voire de leur opposition à ces devises numériques.

    "La seule vraie utilité", des cryptomonnaies, c'est qu'elles profitent "aux criminels, aux trafiquants de drogue", pour "le blanchiment, la fraude fiscale", a déclaré, début décembre, le PDG de la plus grande banque du monde, JPMorgan Chase, Jamie Dimon. "Si j'étais le gouvernement, j'y mettrais un terme."

    Mercredi, Gary Gensler a opposé les ETF adossés à des métaux, "qui ont des consommateurs et sont utilisés dans l'industrie", à ces nouveaux produits en bitcoin, qui "est surtout un actif spéculatif et volatil, qui sert aussi à des activités illicites".


Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer
Retour au sujet TOTALENERGIES

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.