Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Forum

EDF
13.1000 (c) EUR
+2.06% 
indice de référenceCAC 40 ESG

FR0010242511 EDF

Euronext Paris données temps réel
Chargement...
  • ouverture

    12.8150

  • clôture veille

    12.8350

  • + haut

    13.1850

  • + bas

    12.8100

  • volume

    2 737 430

  • capital échangé

    0.09%

  • valorisation

    41 368 MEUR

  • dernier échange

    26.10.21 / 17:39:26

  • limite à la baisse

    12.4450

  • limite à la hausse

    13.7550

  • rendement estimé 2021

    4.37%

  • PER estimé 2021

    9.37

  • dernier dividende

    0.21 EUR

  • date dernier dividende

    12.05.21

  • Éligibilité

  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet EDF

EDF : La VE fait débat en tchéquie.....

23 sept. 202111:22

Fin du moteur thermique : la Tchéquie dit non à l'Europe
Le plan climat ou « green deal » de la Commission européenne fait grincer des dents, mais pas seulement les constructeurs poussés à une mutation vers l'électrique à marche forcée. Cette fois, c'est tout un pays qui se dresse contre la fin annoncée du moteur thermique en 2035, la trouvant sans objet. La Commission européenne entend en effet, dès cette date et au travers du plan « Fit for 55 » (Prêts pour 55) présenté le 14 juillet dernier, interdire la vente de voitures à carburants fossiles. Pour cela, elle impose une réduction de 55 % des gaz à effet de serre en 2030 comparé à 1990 (contre 37,5 % initialement prévus) et de... 100 % en 2035. Ce qui interdit, de fait, la vente de voitures thermiques.

Le but avoué est d'atteindre la neutralité carbone en 2050. Bruxelles, tel un Don Quichotte vert, veut enfourcher avant tout le monde ce mauvais cheval qu'elle veut euthanasier. Mais qui dit que les autres continents vont suivre son exemple et s'imposer de la même manière une telle contrainte technologique et un défi économique ? L'Europe n'en a cure et fonce seule en menaçant les constructeurs récalcitrants d'amendes aussi disproportionnées que dissuasives. On écrase ainsi une mouche avec un marteau alors qu'ailleurs, derrière une façade propre comme veut l'afficher la Chine, on produit de l'électricité sale à partir de charbon.

Lire aussi « Le moteur à combustion vit-il ses derniers jours ? »

La messe est-elle dite pour autant ? Pas vraiment, car beaucoup d'Européens ne comprennent pas cette frénésie pro-électrique alors que cette solution de mobilité n'a pas fait la démonstration de son efficience et n'est en aucun cas accessible à toutes les bourses. Jusqu'à présent, ces critères ne semblaient pas effleurer les États membres de l'UE mais l'un d'entre eux, la petite Tchéquie, vient de se réveiller en affirmant, par la bouche de son Premier ministre, qu'il ne voyait pas du tout les choses de cette façon.

Présidence tournante de la Tchéquie
Andrej Babis, c'est lui, Premier ministre à tendance libérale de la République Tchèque et entrant bientôt en campagne électorale pour les élections législatives de l'an prochain, ne mâche pas ses mots. Dans une interview au journal iDnes, il a affirmé qu'il n'était « pas d'accord avec l'interdiction de vendre des voitures à carburants fossiles ». Et de préciser sa pensée avec une franchise rare : « Nous ne pouvons pas imposer ici ce que les fanatiques verts ont décidé au Parlement européen. » Cela promet de beaux débats, car la Tchéquie succédera à la France à la présidence tournante de l'Union européenne le 1er juillet 2022.

Lire aussi « L'UE engage la bataille du climat et veut rassurer sur l'impact social »

Homme d'affaires recyclé en politique, Andrej Babis sait ce qu'entraîne une décision aussi radicale alors même qu'il héberge sur son territoire Skoda, le constructeur national, mais également les usines de Toyota et Hyundai. Cette fronde est beaucoup plus constituée que celle de Renault qui souhaite juste une échéance du plan reportée à 2040 ou celle de l'Italie qui négocie un statut spécial pour ses marques d'exception comme Ferrari, Lamborghini ou Maserati. Celles-ci instillent déjà de l'hybridation sur leurs derniers modèles mais perdraient toute leur aura en abandonnant V8 et V12 thermiques. Un raisonnement valable pour les autres constructeurs de véhicules d'exception dont l'impact sur la planète est négligeable compte tenu de leur nombre et de leur faible kilométrage annuel.

Dans ces conditions, la dissonance tchèque annonce une présidence de l'UE houleuse qui pourrait même rallier à sa cause quelques pays constructeurs d'automobiles. L'idée pour les Tchèques n'est pas d'entraver le développement de la voiture électrique, mais de ne pas condamner, au nom de cela, la propulsion thermique qui n'est en rien obsolète. Le bon sens commande au contraire de faire coexister les deux motorisations et de laisser la transition se faire naturellement, sans étrangler les automobilistes qui n'ont pas vocation à satisfaire les lubies vertes. Car, à la fin de l'histoire, c'est bien eux qui règlent la facture.

25 réponses

  • 23 septembre 202111:27

    c'est la planete entière qui doit faire des efforts ! 
    pas seulement quelques populations !

    et là on voit le chinois et l'américain se gausser . 


  • 23 septembre 202111:31

    « Nous ne pouvons pas imposer ici ce que les fanatiques verts ont décidé au Parlement européen. »

    Les fanatiques verts, il est là le problème !

    Le bon sens commande au contraire de faire coexister les deux motorisations et de laisser la transition se faire naturellement

    Tout à fait d'accord !


  • 23 septembre 202111:41

    Il faut envoyer notre Rousseau en Tchéquie......


  • 23 septembre 202112:52

    "On écrase ainsi une mouche avec un marteau alors qu'ailleurs, derrière une façade propre comme veut l'afficher la Chine, on produit de l'électricité sale à partir de charbon".
    L'Allemagne, la Pologne et bien d'autres en Europe, comme aux US ou en Russie ont des mix carbonée proche des 60%... et ne sont pas beaucoup plus clean que la
    Chine.....
    L'Allemagne.....
    https://energy-charts.info/charts/energy_pie/chart .htm?l=fr&c=DE&year=2020&interval=year
    Gaz..... 11,6%Charbon / lignite...... 24,1%Biomasse carbonée..... 9,7%

    Mix à 45,4% carbonés en 2020...... et veut arrêter la participation de 12,5% de nucléaire.... qui vont se transformer en gaz / charbon, d'ici 2022....
    La VE est une hérésie.... Le coût écologique est une folie, et le process est de loin de pouvoir remplacer le pragmatisme et praticité de la voiture thermique.
    Il y avait des choix intermédiaires bien plus rationnels, comme le passage au gaz... plus écologique et bien moins cher, sans changer les structures approvisionnement, de distribution et de techniques de construction des véhicules...
    La VE est une future catastrophe écologique, avant même financière et réaliste......


  • 23 septembre 202113:32

    Fin des moteurs thermiques en 2035 ??? C'est du grand n'importe quoi.  On voit que ceux qui ont pondu cette directive, ça ne vole pas haut.  

    On veut des véhicules électriques en très grand nombre, puis on veut ramener le nucléaire à 50%.  Il y a des gros grains de sable dans le cerveau des écolos. 


  • 24 septembre 202111:40

    Véhicules électriques, un regard éclair donne

    Il semblerait qu'EDF en possède déjà plus de 2.000 et compte convertir pour 2030 toute la flotte à l'électrique, soit 7.800 véhicules


  • 24 septembre 202114:08

    Le plus grand parc de VE en Europe et peut être au monde c'est la poste. 

    Le VE fait débat en Tchéquie, je dirai que c'est anecdotique. Le VE fait débat partout et à beaucoup de détracteurs (comme ont eu toutes les innovations majeurs qui doivent franchir trois étapes avant d'être acceptées comme évidentes. - D'abord, elle sont ridiculisées. - Ensuite, elles subissent une forte opposition. - Puis, elle sont considérées comme ayant toujours été une évidence. le VE en est l'étape 2 et plus très loin de la 3.)
    . Pourtant la fin des moteurs thermiques en 2035, ou du moins de leurs ventes, est a peu prés acté pour 2035, ça sera peut être un peu plus tard, moins probablement un peu plus tôt, mais possible. 2035, C'est un scénario parfaitement crédible si on regarde la trajectoire, les investissements énormes des constructeurs et les progrès technique déjà réalisés. On a pratiquement triplé la capacité des batteries en 10 ans, à poids et prix égale, la vitesse de charge est de plus en plus rapide, et surtout à venir avec les batteries solides qui feront faire un bon encore plus important, tant sur leur capacité que leur vitesse de charge. Et les tout avec des coût de production qui vont drastiquement baisser. Que l'UE légifère ou non le VT est mort a court terme, tant le VE lui est techniquement supérieur.
    Quand a la production d'électricité, on ne fera pas croire qu'un pays comme la France (qui a quand même construit une soixantaines de réacteurs nucléaire en moins de 30 ans, à une époque ou le pays était beaucoup moins riche, et en partant techniquement de pratiquement zéro,il fallait tout inventer), n'arrivera pas s'adapter à la demande...


  • 24 septembre 202116:08

    Je crois que la bonne solution c'est de laisser le VE s'imposer par rapport au VT au fil des progrès et infrastructures technologiques.
    Tout le reste n'est que baratin de politicard.


  • 24 septembre 202116:22

    yzotop , tu as parfaitement raison, seule l'économie de marché décidera de la faisabilité ou non du VE.
    Le reste n'est qu'illusion.


  • 24 septembre 202116:30

    les primes octroyées peuvent donner des illusions...


  • 24 septembre 202117:23

    "comme ont eu toutes les innovations majeurs qui doivent franchir trois étapes avant d'être acceptées comme évidentes".

    Sauf que la première voiture était électrique avant de devenir thermique...
    Jusqu'en 1920 la VE s'imposait, il y avait plus de taxis électriques à NY que de voitures thermiques....

    Et la VE a disparu pour les mêmes raisons qu'aujourd'hui..... Infrastructures de remplissages, autonomie, temps de charge....

    "On a pratiquement triplé la capacité des batteries en 10 ans, à poids et prix égale, la vitesse de charge est de plus en plus rapide, et surtout à venir avec les batteries solides qui feront faire un bon encore plus important, tant sur leur capacité que leur vitesse de charge."

    1/ Même pas doublé....

    Quant à la vitesse de charge elle restera très longue par rapport à un plein d'essence..... et ce n'est pas tant les productions qui font défaut mais les capacités de transport et de distribution...

    Quand le parc VE sera de 40 millions comme aujourd'hui le parc thermique... qui va réguler et ordonner le remplissage.....:o))²

    1 million de VE qui chargeraient 60 KWh sur une heure... c'est un appel de 60 000 MWh/h... en plus de la consommation ordinaire..... de 55 à 85000 MWh/h été / hiver...

    Bref, tu es en train de nous expliquer que les VE vont avoir de plus gros réservoir avec plus d'autonomie.... ok, sauf que pour faire le plein de 50 kWh pour une Zoé ou 80 voire 100 kWh pour une Tesla.... on n'a pas l'infrastructure de distribution dimensionner pour délivrer autant d'Ampère sur du court terme...

    1 plein d'une Tesla de 100 kWh en une heure...c'est quasiment la consommation moyenne
    d'une semaine 24/24h d'un foyer qui consommerait 6 000 kWh à l'année. ( 6 jours exactement )

    Et l'on veut aller à une demi heure de charge..... donc être capable d'avoir des distributeurs capables de débiter

    P = UI....... 100 000 Watt / 400 Volt.... 250 A.... 500 Ah pour remplir en une demi heure..
    Ce ne sont plus des câbles mais des barres de cuivre qu'il te faut pour te brancher......
    Toute l'infrastructure de distribution, comme de transformateurs MT qu'il faudra décupler...

    Dans ma ville, c'est simple, j'ai demandé de passer de 9 à 12 kVA.... EDF m'a dit "niet"... le transfo qui alimente votre zone est au taquet....:o))²

    Il a 1,4 million de km de MT / BT de distribution en France...., tu vois comment l'extension....

    Une infrastructure qui va coûter une blinde, X fois l'existant parce que des illuminés ont décidé que la VE était l'avenir...

    20 000 km / an en Tesla.... c'est 40 pleins de 100 kWh... on double tout simplement la consommation électrique annuelle d'un foyer modeste...

    Reste plus que les 80 000 € pour se payer la voiture de tes rêves....

    Non, pour moi, la VE n'est pas une solution rationnelle.... maintenant, on ne me laisse pas le choix... je suivrai le mouvement.....


  • 24 septembre 202117:35

    Surcharge énorme de Pub TV pour voitures électriques
    Franchement c'est abuser 


  • 26 septembre 202109:45

    Ce n'est pas les voitures qui polluent le plus.....mais la surpopulation. Preuve en est, durant le premier confinement très dur, la pollution dans le monde n'a même pas baissé ! Vous pourrez rouler en VE, si la population mondiale double ou triple tout ceci ne servira à rien....
    Si l'on veut être un écologiste assidu il faut interdire de faire plus de deux enfants pas foyer, au delà c'est un crime contre l'humanité, les chiffres, rien que les chiffres.


  • 26 septembre 202117:25

    quand ils vont avoir bien vendu les bagnoles électriques, ils diront que cette technologie n'était pas possible, et feront un retour vers l'H2
    les gogos qui auront claquéleuroseille dans l'électrique pourront casser la tirelire une 2eme fois pour une voiture H2 = double benef pour les marchands de bagnole qui l'ont bien compris et qui poussent à CT sur l'électrique


  • 26 septembre 202117:41

    Combien avez vous d'enfants Elisa?
    Et vos licenciements chez Orange?


  • 27 septembre 202111:38

    Andrej Babiš (ptremier ministre tchèque)  aime à se présenter comme un self-made man qui a construit son empire économique à partir de rien, uniquement grâce à son talent personnel, son éthique du travail et sa créativité. Mais une enquête à grande échelle que nous avons menée après son entrée en politique raconte une toute autre histoire [1]. Une histoire de richesse construite par des prises de contrôle hostiles, une aspiration systémique des subventions, des allégements fiscaux et des incitations publiques.


  • 27 septembre 202111:39

    En République tchèque, le diesel doit maintenant contenir au moins 6% de biocarburant au colza, dont le groupe de Babiš est un grand producteur. L'homme d'affaires s'est assuré que le régime tchèque de subventions aux agrocarburants n'autoriserait que l'ester méthylique de colza et non l'ester méthylique de tournesol. La raison ? Il possède une importante installation de transformation d'huile de colza en ester méthylique, alors qu'il n'a pas d'activité dans le domaine de l'huile de tournesol.


  • 27 septembre 202111:42

    La décision du gouvernement était étrange. Il s'est avéré qu'Unipetrol avait été touché par une société que Babiš prétendait à l'époque appartenir à la société suisse Ameropa. Lorsque la direction d'Ameropa a nié la propriété d'Agrofert, Babiš a affirmé que la participation majoritaire dans le nouveau propriétaire d'Unipetrol était détenue par une autre société suisse, OFI - mais cette société n'était qu'une boîte dans le paradis fiscal suisse de Baar. Le gouvernement de Zeman n'a pas hésité à ces astuces, mais Babiš n'a jamais payé les 12 milliards promis pour Unipetrol et a été contraint de se retirer du contrat un an plus tard. Cela n'a pas dérangé le prochain gouvernement Špidla (?SSD), qui a permis à Agrofert de repartir dans la compétition, cette fois en marche arrière. La principale partie intéressée était PKN ORLEN avec le soutien d'Agrofert d'Andrej Babiš.
    Zdroj: https://ivanbednar.blog.idnes.cz/blog.aspx?c=473185


  • 27 septembre 202111:42

    https://ivanbednar.blog.idnes.cz/blog.aspx?c=473185


  • 27 septembre 202111:46

    Mais bien entendue sa position sur l'avenir des VE n'a rien à voir avec ces affaires. Ou un quelconque intérêt personnel
    😂


  • 27 septembre 202112:24

    La raison finira un jour par l'emporter mais ce sera trop tard lorsque le mal sera fait ...  Comment produire concrètement  toute cette électricité dite verte qui va être nécessaire .... RV seulement dans 10 ans .... Même lieu même heure ......!!!
    On ne peut pas grand chose contre le réchauffement climatique ,  dont on n'a jamais prouvé  ...( lisez le livre très édifiant et  très documenté de C Gerondeau sur la religion écologiste  )  qu'il est lié à la production de CO2 . Les chinois , les US et d'autres comme les allemands etc... le savent bien  , donc déclarent  se verdir tout en faisant le contraire.... Notre pays veut être un modèle de" vert-tue" ou de ... vertitude ! Une bulle d'air pur  dans un gros nuage de CO2  .... 


  • 27 septembre 202112:54

    On ne va surtout pas s'engager dans un débat sur le réchauffement climatique, débattre avec les climato sceptique c'est comme débattre avec les "platistes" ceux qui croient que la terre est plate ou les déterministes ceux qui réfutent la théorie de l'évolution, on ne peut pas opposer des arguments rationnels à ceux qui croient en l'irrationnel.

     Mais même en laissant tomber les problèmes de pollution ou de climat (débat sans fin), la France et l'Europe a tout intérêt à passer aux VE le plus vite possible. Pour des raisons économiques et géopolitiques évidentes, mais que les détracteurs aux VE ne semblent pas, ou ne veulent pas voir.
     Et de toutes façons le VE s'imposera tout simplement parce que c'est le progrès tout comme le train électrique c'est imposé face au train a vapeur (et on c'est pas poser la question de savoir comment on allait produire toutes cet électricité, on l'a fait c'est tout) . Ceux qui sont contre le VE sont simplement contre le progrès, par peur du changement ou intérêt personnel, ça à toujours existé donc rien de nouveau.


  • 27 septembre 202113:02

    axialof7 ("comme ont eu toutes les innovations majeurs qui doivent franchir trois étapes avant d'être acceptées comme évidentes".

    Sauf que la première voiture était électrique avant de devenir thermique...
    Jusqu'en 1920 la VE s'imposait, il y avait plus de taxis électriques à NY que de voitures thermiques....

    Et la VE a disparu pour les mêmes raisons qu'aujourd'hui..... Infrastructures de remplissages, autonomie, temps de charge....)
    Pas pour les mêmes raison qu'aujourd'hui, a l'époque l'occident,
    1) les pays producteurs de bagnoles avaient la main mise sur les réserves de pétrole mondiales, qu'ils pillaient sans que cela ne leur coutent rien, aujourd'hui la donne a complétement changée.  
    2) on avait pas de batterie lithium ion, ce qui change tout.  et il est probable que si a l'époque on avait disposé de cette technologie jamais les VT n'auraient pris le dessus, tant les avantages du VE sont énormes sur tout les autres points.   


  • 27 septembre 202115:57

    Bien sur que l'ideal serait une VE qui a 1000km d'autonomie , et qui coûte le prix d'un V thermique  d'aujourd'hui , mais si c'est pour produire de l'elect avec des centrales à charbon ou gaz , où sera la  reduction du co2 ...


  • 27 septembre 202116:39

    Mario421 "On ne va surtout pas s'engager dans un débat sur le réchauffement climatique, débattre avec les climato sceptique c'est comme débattre avec les "platistes" ceux qui croient que la terre est plate ou les déterministes ceux qui réfutent la théorie de l'évolution, on ne peut pas opposer des arguments rationnels à ceux qui croient en l'irrationnel."

    C'est comme vouloir débattre avec les pseudo-écolos qui pensent que les ENR vont en très peu de temps remplacer les 80% de production énergétique à base de fossiles. Ou qui pense, comme le GIEC, que l'activité solaire et l'activité volcanique ont très peu d'influence (négligeable) sur le climat de la terre, en comparaison des gaz à effet de serre. Ou qui croît que la banquis e arctique font perpétuellement depuis 1979, alors que depuis 2012, elle est systématiquement plus élevée à mi-septembre (4,8 millions de km² le 17 septembre 2021 / 3,4 millions de km² le 17 septembre 2021). Quant à l'Antarctique, oublions sa froideur.

    Bref, à chacun ses "platistes". 🙄


Retour au sujet EDF

25 réponses

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.