1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

CARMAT
19.640 (c) EUR
-0.61% 

FR0010907956 ALCAR

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    19.760

  • clôture veille

    19.760

  • + haut

    19.760

  • + bas

    19.460

  • volume

    5 074

  • valorisation

    247 MEUR

  • capital échangé

    0.04%

  • dernier échange

    06.12.19 / 17:35:17

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    18.660

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    20.600

  • rendement estimé 2019

    -

  • PER estimé 2019

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    -

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    20.02.19

  • Éligibilité

    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
    PEA-PME

    Qu'est-ce que le PEA-PME ?

    Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet CARMAT

CARMAT : La valorisation de Carmat

Bingo007
15 sept. 201400:29

Ce sujet a aussi été soulevé dans le reportage de France 2 dans lequel une personne s étonnait que Carmat ne faisant pas encore de chiffre d affaires soit autant valorisée.

Certains peuvent instinctivement se dire que Carmat vaut trop cher.

Et pourtant ce n est pas le cas.

Comme le disait volontiers Jean-Pierre Gaillard, le marché a toujours raison.

Mais pas sans raisons, alors quelles sont elles ?

Tout d abord il faut se corriger du réflexe consistant à dire "pas de chiffres d affaires donc ça ne vaut rien". Une belle valorisation sans chiffre d affaires pour une société récente n est pas si exceptionnel, notamment dans le secteur des biotechs.

La valorisation n attend pas que le tiroir caisse commence à se remplir, la bourse anticipe.

La perspective qui se rapproche d un chiffre d affaires important à un horizon pas trop lointain valorise un peu comme une maison en état futur d achèvement, qui n est pas encore habitable ni totalement construite mais qui le sera bientôt.

Alors quelle est cette raison qui a multiplié par plus de 4 le cours de l action Carmat en 4 ans ?

Une très belle équipe avec le professeur Carpentier et les ingénieurs d EADS, un projet enthousiasmant pouvant sauver à terme des centaines de milliers de vies par an, celles des 95% des 400 000 insuffisants cardiaques IC4 (Europe et USA) qui ne pourront pas recevoir de greffon, un prix qui sera inférieur à celui d une transplantation (économie de 20 000 € par an par patient car absence d immunosupresseur et économie de nombreuses journées d hospitalisation), l incidence économique d une société pouvant réussir au niveau mondial (emplois, taxes, devises etc), la facilité à augmenter la production (Carmat ne fait quasiment que l assemblage et aura donc besoin de seulement agrandir sa salle blanche), des essais cliniques en cours de réussite (2 implantations sur 2 ayant répondu au principal critère technique de réussite de l ANSM des 30 jours de survie), une perspective de commercialisation maintenant relativement proche, courant 2016, sur un marché en croissance (+ 25% d insuffisants cardiaques prévus aux usa d ici 2030), voilà quelques bonnes raisons de regarder Carmat de façon attentive.

Mais la plus forte raison qui distingue Carmat et la rend bien plus prometteuse que la très grande majorité des autres sociétés cotées est encore ailleurs, car elle a une qualité que même la très belle Genfit n a pas et qui la rend difficilement comparable :

Carmat contrairement à d autres très belles valeurs n a pas de concurrent à court terme sur le même produit.

C'est pourquoi le marché la valorise déjà autant (et bientôt beaucoup plus ...).

Carmat a su créer ce que l on appelle une « barrière à l entrée » (difficultés que doivent surmonter des concurrents pour accéder au même marché), barrière à l entrée qui est colossale dans le cas de Carmat dont le produit est l aboutissement de plus de 20 ans de recherche du professeur Carpentier et des ingénieurs d EADS.

Il est en effet communément admis par Carmat et les spécialistes qu avant d arriver au niveau technique de la prothèse Carmat, un candidat concurrent devra produire au moins 10 ans de recherche, ce qui est énorme, pas dissuasif car le marché est tentant, mais 10 ans laissent beaucoup de temps à Carmat avant de craindre une pression concurrentielle.

La conséquence de cette barrière à l entrée est commercialement de réduire les coûts de commercialisation du fait de la facilité à commercialiser sans avoir besoin de convaincre le prestataire (hôpital-chirurgien) et le patient que le produit Carmat est le meilleur puisque c est le seul offrant une solution pour sauver le patient. Rappelons que seuls 5% des besoins de transplantations cardiaques sont satisfaits du fait du manque de greffons. Sur le plan économique le modèle est imparable.

De cette barrière à l entrée pendant au moins 10 ans résulte aussi l absence de pression par la concurrence sur le prix de la prothèse puisque la concurrence n existera pas avant plusieurs années. Dans 10 ans nous verrons, mais d ici là ... et la prime au premier sur ce marché non adressé lui garantira une avance encore très longtemps après. Carmat devenue financièrement forte aura d ici là développé d autres technologies pour de nouveaux organes artificiels (pancréas, etc) comme elle en a prévenu et aura apporté de nouvelles innovations au coeur.

L exception Carmat c est donc surtout cette barrière à l'entrée, conjuguée ensuite à un énorme marché adressable (16 milliards d euros par an sur Europe-usa et par la suite 30 avec la miniaturisation), un début de commercialisation relativement proche (2016), et donc pas de concurrent déclaré avant longtemps.

Pour revenir à l exemple de la très belle Genfit, l écart de recherche entre Intercept et Genfit se compte en mois, pour Carmat il faut compter en décennie !

Et c est ce qui change tout pour sa valorisation actuelle (bien que sans chiffre d affaires) et surtout à venir.

Pour ceux qui voudraient savoir à quelle capitalisation peut correspondre un chiffre d affaires de 30 milliards d euros, Sanofi qui produit un chiffre d affaires de l ordre de 35 milliards vaut 97 milliards (aujourd hui Carmat vaut moins d un demi milliard).

Plus proche encore de Carmat, Edwards, acteur us majeur de la cardiologie, une marge brute supérieure à 70%, une marge opérationnelle à 20%, des dépenses R&D à 15%, une rentabilité nette supérieure à 10% (chiffres 2012). Son chiffre d affaires est d environ 2 milliards de dollars (chiffre de 2012) pour une capitalisation d environ 7,5 milliards de dollars.

Carmat vise au moins 10% du marché de 16 milliards (devant passer à 30 milliards avec la miniaturisation). 16 x 10% = 1,6 /2 x 7,5 = 6 milliards de capi et elle en vaut aujourd hui moins de 0,5 milliard, soit une marge de progression de x 12.

Si on raisonne sur 10% de 30 milliards je vous laisse faire le calcul et si on considère que Carmat seule sur ce marché n a pas de raison de se limiter à 10% du marché (hypothèse du calcul ci-dessus), on comprend mieux ce que le marché va trouver de séduisant chez Carmat en ouvrant le capot quand les résultats des essais seront connus, à commencer par ceux de la phase 1 en cours dont les résultats intermédiaires peuvent (en théorie) être publiés après les 30 jours de la troisième implantation, donc avant fin 2014.

Si je suis moindrement investi sur la très belle Genfit et si ma ligne principale est donc Carmat, c est pour cette différence fondamentale de la barrière à l'entrée qui modifie les perspectives de façon considérable.

Il y a quelques exceptions boursières à identifier, Carmat en est la parfaite illustration, amha.

AMF : Suis évidemment fortement investi sur Carmat. La présentation ci-dessus n est pas une incitation à l achat, juste un point de vue personnel et donc discutable, notamment sur notre fofo, et pouvant peut-être aussi éclairer la journaliste de France 2 pour une prochaine émission Carmat :-)

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

33 réponses

  • jp07130
    15 septembre 201411:57

    Je déguste avec mes 430 titres à un P.R de 110 € mais je ne vends toujours pas et en espérant que la 2ème opération se passe bien...!!

    Signaler un abus

  • Bingo007
    15 septembre 201412:49

    Bonjour Jp ! :-)

    La seconde implantation a dépassé comme la 1ére le critère technique principal de succès fixé par l'ANSM, la survie à 30 jours du patient qui avant l'opération n'avait plus que quelques heures ou jours à vivre et sans doute moins d'un mois (cf Professeur Latrémouille).

    Donc nous sommes à deux implantations sur deux et la 3éme est en cours de préparation ou déjà réalisée et n'a pas de raison de moins bien réussir que les deux précédentes (compte tenu des enseignements obtenus sur les 2 premières implantations), et si elle passe le cap des 30 jours, le critère de succès de la phase 1 qui est la réussite de 60% sera atteint, et Carmat pourra prétendre à valider son passage en phase 2 (dernière phase d'essais avant le marquage CE, donc la commercialisation).

    Il faut donc garder confiance, et patienter encore quelques semaines pour les nouvelles bonnes news sur la 3éme implantation, en espérant que personne ne commandera un nouveau reportage pour saper le moral des investisseurs carmatiens juste après l'annonce de succès de cette nouvelle implantation ...

    Signaler un abus

  • naf-naf
    15 septembre 201415:35

    De toutes façons nous serons vite fixés.

    Ce sont les résultats des essais qui vont départager les optimistes de ceux qui n'y croient pas.

    Les reportages bidons, les mensonges, ne changeront rien au cours des choses.
    Le projet avance et dans quelques mois nous aurons le verdict.

    Les 4 ou 5 boites américaines que Carmat a approchées savent très bien ce qu'il y a à gagner.
    Elles ont tjrs dit qu'elles attendaient les résultats des essais.
    On ne met pas des centaines de millions dans une start up avant d'avoir quelques garanties, même si le risque principal est sur le timing et non pas sur l'échec du projet compte tenu de la qualité des essais sur bancs.
    Mais une boite US ne va pas immobiliser 500 mls de dollars pendant des années.
    Elle veut un retour sur investissement relativement rapide.
    Donc si tt se passe bien et qu'on a le marquage CE on aura aussi l'entrée au capital d'une grosse boite US

    Et là, les démolisseurs de Carmat pourront aller se rhabiller

    Signaler un abus

  • naf-naf
    15 septembre 201416:06

    Etant donné que je n'ai jamais cru au crash total, à savoir l'abandon du projet, je parie sur ka survie à 1 mois des 4 patients de la phase 1.

    Quant aux autres critères d'appréciation, état général du patient, amélioration de ses organes etc ils vont dépendre de chaque patient.
    Mais je parie sur la passage en phase 2 début 2015

    Ensuite les essais vont sans doute se diversifier pour se faire dans les hôpitaux européens volontaires pour les essais. Le critère de survie à 6 mois, même sur des patients de meilleur pronostic, c'est un gros cap à franchir.
    Quel sera le nombre de patients qui le franchiront ? Mystère.
    Mais cette phase 2 risque d'être longue et de s'étaler sur 2016
    Et ensuite on verra pour le marquage CE
    Mais il faut s'attendre à de gros yoyos sur le cours pendant 2 ans

    Signaler un abus

  • M5544412
    15 septembre 201416:59

    Je pense comme vous tous, on croit toujours à cette société et on ne vend pas; Pour ma part, j'en ai acquis 500 à 93 €. Et je les garderai.
    L'équipa va laisser passer 2 mois pour analyser l'état général du second patient et d'ici 3 à 5 semaines, il y aura une troisième greffe. Et la quatrième, sans doute en janvier 2015 : Mise au point des algorithmes oblige.
    Comme l'a écrit M2220538, il y aura une stratégie industrielle à mettre en place. Et en plus, une plateforme de maintenance et de suivi. M2220538 sort avec humour son coeur Carmat du tiroir, ce n'est quand même pas une bagnole ! C'est un produit hautement sophistiqué, qui, s'il est produit sous licence (sous couvert de l'étude de risques et des engagements juridiques), ne le sera que par des labos nickel-chrome au top, capables de tout assembler de A à Z. A trop saucissonner la prod dans l'industrie de pointe, on prend des risques : Ainsi, l'industrie spatiale a connu quelques échecs.
    Pour répondre à Bingo 007, il faut savoir qu'il y a chaque année dans le monde, 6000 transplantations cardiaques (400 en France); Par conséquent, pour des patients dont les divers traitements (y compris mécaniques) ventriculaires ont échoué.
    Selon les statistiques de France Adot, en France en 2013, 19 000 patients ont besoin d'une greffe (tous organes), 5115 (dont 414 à partir de donneurs vivants) ont été pratiquées. Et l'écart grandit, du fait des progrès en réanimation (meilleur traitement des AVC), du vieillissement de la population, et du taux de refus (familles de donneurs), constant à 30 %.
    Donc, même si Carmat ne "vend" que 10 000 coeurs par an, à 180 k€ chaque, cela fait un C.A de 420 €/action. Très franchement, si le troisième greffé survit plus de 30 jours, l'action pourrait coter mettons 25 % du C.A, soit 105 € au moins.
    Sans paraphraser naf-naf, je ne vois pas de marquage CE avant janvier 2017, le temps de préfigurer en "sous-mains" la stratégie industrielle. En cas de succès de la phase I, elle va effectivement tanguer pendant 2 ans.

    Signaler un abus

  • Bingo007
    15 septembre 201421:30

    La stratégie à partir du marquage CE est, sauf changement, d'assembler (Carmat ne fait quasiment que l'assemblage des sous ensemble produits par ses partenaires industriels) pendant les 2 premières années avec la salle blanche actuelle, environ 250 coeurs par an pendant 2 ans, le temps d'organiser l'augmentation de la capacité de production des industriels et de salle blanche pour l'assemblage pour la passer alors à 480 coeurs par an vers 2017-2018 et le temps d'obtenir l'autorisation FDA pour les usa, ce qui triplera la demande à satisfaire.

    Par ailleurs, compte tenu de l'importance stratégique de la membrane hémocompatible qui est la seule partie de la prothèse produite directement par Carmat, je suppose que Carmat ne va pas exporter de si tôt la fabrication de la prothèse à l'étranger, et qu'elle pourrait même la maintenir longtemps en totalité en France, d'autant que le process de certification de la fabrication industrielle de chacun des fournisseurs est un process long.

    Les ingénieurs EADS ont l'habitude de mettre en place, surveiller et gérer les chaînes de production, ils savent faire.

    Signaler un abus

  • Agrecif
    16 septembre 201409:11

    BBingo ton post sur l'aspect qualitatif de carmat me semble plutôt juste mais question valorisation tu fais la même erreur que dada dans son sujet" SAVEZ VOUS CALCULER". Pourquoi?

    1) Premièrement vous appliquez un ratio Capi/CA, or comme l'ont déjà dit d'autres le CA rémunère à la fois les actions et les titres de dette, donc le vrai ratio qu'on peut appliquer au CA est VE (valeur d'entreprise) sur CA. Celui-ci est à peu près de 3,8 pour Sanofi (POUR 2014).

    2) Admettons que vous fassiez le bon ratio avec VE/CA, vous dîtes que Sanofi fait 35Mds€ de CA, c'est plutôt 33Mds €en 2013, mais passons ils feront 35 Mds en 2015 disons. Ainsi VE/CA donnerait 3,5 (au lieu de 3,8 pour 2014) que vous appliqueriez à Carmat ce qui là encore est conceptuellement faux car Carmat ne fera pas de CA en 2015 mais commencera à en faire disons en 2017 ou 2018. Donc il faudrait appliquer VE/CA 2018 de Sanofi au CA 2018 de Carmat pour que la démarche soit cohérente, c'est comme ça qu'un financier raisonne.

    3) Mais là encore ce ne serait pas encore tout à fait juste puisque ce ratio VE/CA est LARGEMENT corrélé au taux de marge d'exploitation des boites. Or rien ne dit que Carmat en 2018 atteindra déjà la marge de Sanofi (27%). Donc il faudrait plutôt considérer un ratio encore plus faible que celui de Sanofi si vous voulez l'appliquer au CA 2018 de Carmat.

    Bref ces calculs simplistes n'ont pas de sens conceptuellement. Sinon vous avez très bien décris le beau projet du cœur artificiel Carmat. Ce projet ne méritait pas d'être massacrer comme ça par Fr2 je pense.

    Signaler un abus

  • Agrecif
    16 septembre 201409:54

    Sans parler du fait que Sanofi a un profil de cash flow largement plus prédictible et moins risqué

    Signaler un abus

  • Alexiach
    21 octobre 201721:13

    Bingo a le culot de dire en 2017 qu'il ne conseillait pas l'achat de Carmat quand elle valait plus de 100 euros

    Signaler un abus

  • Bingo007
    21 octobre 201721:44

    Et oui Alexiach c'est difficile pour toi de comprendre a comme tout le reste, tout le monde le sait bien.

    Et le plus triste c'est que tu ne peux pas me lire puisque tu viens de me mettre dans ta boîte (pour la combien tiéme fois ?),ce qui ne t'empêche pas de m'apostropher (c'est dire ta piètre cohérence sur un fofo : apostropher les autres et faire mine de ne pas pouvoir lire leurs réponses pour le cas où elles te mettrais en difficulté pour répondre, piteuse stratégie ...).

    Je rappellerais donc juste la fin de mon post initial, expliquant que développer les raisons d'une conviction n'a jamais été inciter à l'achat :

    "AMF : Suis évidemment fortement investi sur Carmat. La présentation ci-dessus n est pas une incitation à l achat, juste un point de vue personnel et donc discutable, notamment sur notre fofo, et pouvant peut-être aussi éclairer la journaliste de France 2 pour une prochaine émission Carmat :-)"

    CQFD

    Signaler un abus

  • Bingo007
    21 octobre 201721:49

    Ceci étant rappelé, c'est intéressant d'avoir remonté ce post de 2014 puisqu'il rappelle un fondamental de Carmat : la barrière technique à l'entrée, l'avance technologique de Carmat qui fait forcément obstacle important à tout éventuel candidat à la concurrence sur ce produit du coeur artificiel.

    Et rend donc Carmat d'autant plus attractive pour une entrée au capital d'un nouveau partenaire pour accompagner le projet.

    Signaler un abus

  • Alexiach
    03 novembre 201716:16

    leforeumeur en délire qui met le forum en délire!!!!

    Signaler un abus

  • nogood
    23 février 201818:03

    vu

    Signaler un abus

  • Bingo007
    23 février 201820:48

    Merci ! Quel boulot, je m'impressionne ! :-))))

    Signaler un abus

Retour au sujet CARMAT

33 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer