Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

France-Collecte ralentie mais toujours positive en mai pour le Livret A
information fournie par Reuters21/06/2019 à 15:00

    PARIS, 21 juin (Reuters) - Le Livret A et le Livret de
développement durable et solidaire (LDDS) ont enregistré le mois
dernier une collecte nette de 1,61 milliard d'euros, soit le
montant mensuel le plus faible depuis le début de l'année, selon
les données publiées vendredi par la Caisse des dépôts (CDC).
    La collecte s'était élevée à 2,48 milliards d'euros en
avril, un montant comparable à celui enregistré en février et en
mars.
    Pour autant, la performance du mois dernier nettement
supérieure à celle de mai 2018, au cours duquel la collecte
s'était établie à 640 millions d'euros. 
    Pour le seul Livret A, les dépôts ont dépassé les retraits
de 1,22 milliard d'euros en mai, tandis que la collecte nette du
LDDS s'est établie à 390 millions d'euros.
    Sur les cinq premiers mois de l'année, la collecte cumulée
du Livret A et du LDDS atteint 13,74 milliards d'euros - dont
11,06 milliards pour le Livret A et 2,68 milliards pour le LDDS
- contre 10,26 milliards sur la période janvier-mai en 2018.
    L'encours total des deux livrets, avec les intérêts
capitalisés, s'élevait à 405,2 milliards d'euros à fin mai, dont
294,9 milliards pour le Livret A et 110,3 milliards pour le
LDDS.
    En dépit de la progression de leur pouvoir d'achat,
notamment soutenu par les mesures prises par le gouvernement en
réponse au mouvement des "Gilets jaunes", les ménages ont fait
preuve depuis le début de l'année d'un certain attentisme,
favorisant l'épargne plutôt que la consommation. 
    La prise en compte de l'amélioration du pouvoir d'achat
nécessite du temps", notait Philippe Crevel, directeur du think
tank le Cercle de l'épargne, dans une note publiée fin mai.  
    Au premier trimestre, le taux d'épargne des ménages a
progressé de 0,4 point à 15,3%, soit un plus haut depuis le
troisième trimestre 2012, au plus fort de la crise de la dette
grecque.   
    L'Insee table désormais sur un reflux graduel du taux
d'épargne des ménages au deuxième semestre et s'attend à ce que
leur consommation regagne de la vigueur, en parallèle du
redressement de la confiance des ménages.
       

 (Myriam Rivet, édité par Yann Le Guernigou)
 

Valeurs associées

Euronext Paris +2.07%
Euronext Paris +2.52%
Euronext Paris +1.44%
Euronext Paris 0.00%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.