Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Finlande-Le revenu universel donne de l'assurance-étude
information fournie par Reuters08/02/2019 à 13:29

 (Actualisé avec avis des participants, précisions)
    HELSINKI, 8 février (Reuters) - La mise en place du revenu
universel à titre expérimental en Finlande a amélioré le
quotidien des bénéficiaires mais n'a pas eu d'effet
d'encouragement à l'emploi, selon les premières évaluations
publiées vendredi.
    Quelque 2.000 Finlandais choisis au hasard parmi les
chômeurs ont participé à l'expérience, qui a duré deux ans et
s'est achevée le mois dernier. Les participants ont reçu de
l'Etat un chèque mensuel de 560 euros qui n'était pas réduit en
cas de retour à l'emploi.
    Il s'agissait de les encourager à accepter des emplois
temporaires ou mal payés sans craindre de perdre leur aide.
    "Les conséquences sur l'emploi semblent avoir été faibles
sur la base de la première année d'essai", a déclaré la ministre
de la Santé et des Affaires sociales, Pirkko Mattila.
    Les bénéficiaires du revenu de base (groupe test) ont fait
état d'un "mieux-être au quotidien" par rapport au groupe témoin
qui n'a pas reçu les 560 euros, a déclaré le chef de l'étude,
Olli Kangas.
    Sini Marttinen, 36 ans, explique que la garantie du maintien
de son revenu de base lui a donné suffisamment d'assurance pour
ouvrir un restaurant avec deux amis.
    
    "EFFET PSYCHOLOGIQUE"
    "Je pense que l'effet a été en grande partie psychologique",
a déclaré à Reuters cette ancienne consultante en informatique
qui était au chômage depuis presqu'un an avant de "gagner au
loto", comme elle a décrit le revenu universel.
    "Vous avez en quelque sorte l'idée que vous avez deux ans
devant vous, avec la sécurité de 560 euros par mois (...) Cela
m'a donné la sécurité pour créer ma propre entreprise", a-t-elle
déclaré.
    Le revenu universel ne représentait que 50 euros de plus par
mois que son allocation chômage, mais, souligne-t-elle, il n'y a
plus de documents à remplir pour l'indemnisation du chômage.
    Tuomas Muraja, journaliste et auteur âgé de 45 ans, a
déclaré que le revenu de base lui avait permis de se concentrer
sur la rédaction de deux livres au lieu de remplir des
formulaires ou de suivre des cours de recherche d'emploi.
    Le projet du gouvernement (coalition tripartite de droite)
était de développer l'expérience à l'issue des deux années de
test. Mais il a décidé l'an dernier d'imposer de nouvelles
sanctions aux personnes qui n'accepteraient pas certains postes
tout en recevant des aides. 
    Le taux de chômage est revenu à 6,6% en Finlande en
décembre, à son niveau d'avant la récession déclenchée par la
crise financière de 2008. 

 (Anne Kauranen; Danielle Rouquié pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.