1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Engie: Veyrat serait prêt à céder Neoen pour entrer au capital
Reuters21/05/2019 à 09:13

ENGIE: VEYRAT SERAIT PRÊT À CÉDER NEOEN POUR ENTRER AU CAPITAL

PARIS (Reuters) - Jacques Veyrat serait prêt à devenir actionnaire d'Engie en échange de sa participation majoritaire (50,1%) au capital du spécialiste des énergies renouvelables Neoen, rapporte mardi BFM Business sur son site internet.

BFM précise que si Engie rachetait Neoen, Jacques Veyrat pourrait se faire payer en actions Engie et en devenir actionnaire à hauteur de 3% "pour ensuite monter facilement jusqu'à 6%" et ainsi remplacer partiellement l'Etat français au tour de table du fournisseur d'énergie et de services associés.

L'homme d'affaires aurait aussi la possibilité d'attendre que Neoen double la taille de son parc solaire et éolien d'ici 2021, échéance à laquelle l'entreprise vaudrait entre trois et quatre milliards d'euros en Bourse et lui permettrait alors de prendre 6% ou 7% d'Engie avant de monter à près de 10%.

Ces informations interviennent alors que la loi Pacte, qui doit encore être promulguée, va permettre à l'Etat français de réduire sa participation de 23,6% au capital d'Engie.

Selon BFM Business, qui cite une source proche du groupe, l'Etat envisage cependant de se désengager "par étapes" et cherche en parallèle "de nouveaux investisseurs stables" pour le remplacer au tour de table d'Engie, dont il craint qu'il soit la cible d'un fonds activiste.

Dans ce cadre, il pourrait descendre autour de 15% du capital d'ici un an "même si le cours de Bourse d'Engie stagne et n'encourage pas à vendre" et a "pris contact avec l'entourage de Jacques Veyrat pour étudier son projet".

BFM Business note que ni l'homme d'affaires ni Bercy n'ont souhaité commenter ces informations.

NOTE: Ces informations n'ont pas été vérifiées par Reuters, qui ne garantit pas leur exactitude.

(Benjamin Mallet, édité par Benoît Van Overstraeten)

Valeurs associées

Euronext Paris +1.13%
Euronext Paris +0.57%
Euronext Paris +0.99%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer