1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

AB SCIENCE
5.1000 (c) EUR
-3.95% 

FR0010557264 AB

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    5.2700

  • clôture veille

    5.3100

  • + haut

    5.3800

  • + bas

    4.9800

  • volume

    127 455

  • valorisation

    222 MEUR

  • capital échangé

    0.29%

  • dernier échange

    06.12.19 / 17:35:08

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    4.8450

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    5.3500

  • rendement estimé 2019

    -

  • PER estimé 2019

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    -

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    22.05.19

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
    PEA-PME

    Qu'est-ce que le PEA-PME ?

    Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet AB SCIENCE

AB SCIENCE : SLA : ralentissement de la dégradation ou amélioration ?

RASTVB
20 nov. 201911:31

o Voici ci dessous la traduction automatique du résumé d'une thèse faite au Canada.
o En résumé dans la SLA les cellules de Schawnn au niveau de plaques terminales qui assurent la transmission du signal nerveux au niveau de la jonction neuromusculaire sont détruites dans la souris modèle de la SLA. Ces plaques dénervées ne sont plus ré-énervées sauf si on traite les souris avec du Masitinib qui permet de récupérer la ré-inervation de ces plaque terminales.
o Vivement qu'on lance la phase 3 à 6 mg/kg. On pourrait avoir de bonnes surprises :
o Résumé
La stabilité de la jonction neuromusculaire (NMJ) est essentielle au maintien
indépendance et qualité de vie. Par conséquent, comprendre les mécanismes
qui sous-tendent cette stabilité est d'une importance primordiale pour pouvoir récupérer
perte de fonction due à une maladie ou à une blessure. Cette thèse cherche à explorer ces
Mécanismes de stabilité du NMJ dans trois états: maladie, homéostasie et réparation.
Premièrement, la sclérose latérale amyotrophique (SLA) est une maladie neurodégénérative progressive.
maladie caractérisée par une neuropathie distale au NMJ suivie d'une paralysie
et la mort du motoneurone (MN). J'ai trouvé que les cellules de Schwann terminales (TSC) à
un sous-ensemble de fibres musculaires (type IIb, les plus sensibles à la progression de la maladie
dans la SLA) a disparu des plaques terminales dénervées après une lésion de dénervation partielle
chez les souris SLA. Ces plaques d'extrémité n'ont donc pas pu être ré-innervées
via un processus de compensation appelé réinnervation collatérale. J'ai aussi trouvé que
Les macrophages infiltrants interagissaient avec ces TSC et, quand
inhibé avec le masitinib, a pu récupérer la perte et la réinnervation du TSC chez
Souris SLA. Deuxièmement, j'ai cherché à savoir si la BMP4 musculaire chez un modèle de souris
eu des rôles similaires dans l'homéostasie NMJ comme cela avait été précédemment rapporté dans
Drosophila. Les NMJ dépourvus de BMP4 avaient une transmission synaptique altérée et
grappes fragmentées de récepteurs d'acétylcholine. Cela a abouti à des souris avec
déficiences locomotrices, de force et proprioceptives. Ces résultats sont corrélés
avec la littérature antérieure sur Drosophila et apporter la preuve que le rôle de
cette protéine au NMJ est hautement conservée. Troisièmement, j'ai examiné si
BMP4 musculaire joue un rôle dans la réinnervation neuromusculaire après une intervention tibiale.
n. lésion par écrasement. J'ai trouvé que les NMJs ré-innervés au niveau des muscles dépourvus de BMP4 avaient
réinnervation avec facultés affaiblies et retrait retardé de l'innervation polyneuronale.
Ces résultats étaient compatibles avec un phénotype de maturation retardée,
indiquant que BMP4 a des rôles similaires pendant la réparation comme pendant
développement. Ensemble, cette thèse met en évidence la complexité des mécanismes
qui existent au NMJ pour maintenir le bon fonctionnement et révéler les cibles potentielles
à exploiter pour améliorer les résultats dans la SLA ainsi que la suite nerveuse périphérique
blessure.
Voir :
https://cdn.dal.ca/content/dam/dalhousie/pdf/fgs/thesesanddefences/notices/20191 125-JuliaHarrison.pdf

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

11 réponses

  • banco56
    20 novembre 201911:34

    T'es vraiment passionné ou énormément investi.
    Chapeau dans les deux cas

    Signaler un abus

  • biogan
    20 novembre 201911:40

    Toujours très intéressant comme post. Merci rastvb.
    Vivement les resus SEP.

    Signaler un abus

  • valezard
    20 novembre 201911:43

    Merci... Pour tes recherches et ton partage.

    Signaler un abus

  • l.zouhal
    20 novembre 201912:03

    Merci du partage :- ))

    Signaler un abus

  • Gaspi63
    20 novembre 201912:09

    😇

    Signaler un abus

  • siposs
    20 novembre 201913:03

    reco pour la précision scientifique de cette présentation résumée !Cela nous change de la légèreté de nombreuses interventions !(peut-être certaines des miennes !!!!!)

    Signaler un abus

  • cashmax
    20 novembre 201913:31

    Merci à RASTVB de partager, lui au moins, contrairement à d'autres, sait de quoi il parle.

    Signaler un abus

  • M3995638
    20 novembre 201914:15

    Merci à toi RASTVB.
    Et respect à Julia Harrison !

    Vous avez vu la date de l'intervenante ? C'est le 25 nov, c'est à dire lundi prochain. C'est tout frais.
    Mme Harrison va probablement présenter sa thèse lundi.
    Pour moi, ce pourrait être une révolution dans la SLA si c'était duplicable à l'homme.
    Encore une raison pour garder ses titres bien au chaud.

    Signaler un abus

  • manutoit
    20 novembre 201914:47

    Merci du partage, et du temps que tu nous offres.

    Signaler un abus

  • M5850553
    21 novembre 201900:15

    RASTVB:meme s'il s'agit "que" d'un ralentissement.....en attendant,c'est déja çà! surtout pour la SLA!!!

    Signaler un abus

  • M5850553
    21 novembre 201900:21

    A TOUS : vous noterez que les soit disant "ANALYSTES" (en particulier ODDO) ne se mouillent pas.....ils nous aviseront quand nous connaitrons les données.....lol
    Bourso :pas de consensus........................RIEN

    Signaler un abus

Retour au sujet AB SCIENCE

11 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer