Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Pétrole et parapétrolier  - page 20

Après avoir connu en 2020 leur pire chute depuis la première guerre du Golfe en 1991, les prix du pétrole sont repartis vigoureusement à la hausse en 2021, portés par une très forte croissance de la demande liée à la reprise économique et par la décision de l'Opep et de leurs alliés de maintenir inchangée leur politique de production. Début 2022, ce sont les tensions géopolitiques dans plusieurs pays venant interrompre la production d’or noir (en Angola, en Libye, au Nigeria, aux Emirats arabes unis) couplés à la forte demande qui poussent les prix à leur plus haut niveau depuis octobre 2014. Le Brent de la mer du Nord, référence internationale, s’échange désormais à 87 dollars après avoir grimpé à 88 dollars, tandis que le WTI se négocie au-dessus des 85 dollars. Dans un contexte de reprise couplé à l’absence d’investissements dans le secteur ces dernières années, de nombreux analystes s’attendent désormais à ce que les prix du pétrole dépassent les 90 dollars le baril, voire les 100 dollars. JP Morgan voit les cours du brut atteindre les 125 dollars en 2022, et même 150 dollars en 2023. 

  • information fournie par Boursorama avec Media Services23.03.202214:36
    34

    "Quand monsieur Jadot accuse les 100.000 salariés de Total de complicité de crime de guerre, c'est gravissime ! C'est une insulte !", a fustigé le PDG de TotalEnergies, Patrick Pouyanné au micro de RTL ce mercredi 23 mars

  • information fournie par Cercle Finance23.03.202213:50
    3

    (CercleFinance.com) - La Russie n'accepte plus le Dollar ni l'Euro pour livrer du gaz à l'Europe

  • information fournie par France 2423.03.202212:25

    Après des semaines d'hésitations, TotalEnergies a annoncé mardi soir vouloir "arrêter tout achat" de pétrole russe d'ici à la fin de l'année, le temps de trouver des alternatives. Le groupe maintient néanmoins ses achats de gaz qu'il ne "sait pas remplacer"

  • information fournie par France 2423.03.202211:15

    TotalEnergies a annoncé mardi 22 mars sa décision d'arrêter tout achat de pétrole ou produits pétroliers russes, "au plus tard à la fin de l'année 2022". Néanmoins, le groupe tricolore refuse pour l'heure de céder ses participations dans ses actifs gaziers, très stratégiques pour la firme

  • information fournie par Boursorama23.03.202209:46
    4

    A cause du conflit en Ukraine, les cours des métaux indispensables à la transition énergétique ont flambé. Faut-il pour autant accepter de sacrifier pendant un temps la guerre climatique ou au contraire accélérer la transition énergétique ? Le point de vue de Benjamin Louvet, gérant matières premières chez OFI AM

  • information fournie par Reuters22.03.202218:43

    (Actualisé avec précisions) PARIS, 22 mars (Reuters) - TotalEnergies TTEF.PA a annoncé mardi qu'il mettrait fin à ses achats de pétrole et produits pétroliers en provenance de Russie d'ici la fin de l'année et qu'il engageait la suspension progressive de ses activités en Russie en veillant à la sécurité de son personnel sur place

  • information fournie par Reuters22.03.202218:39
    1

    (Bien lire au §1 que TotalEnergies mettra fin à ses achats au plus tard à la fin de l'année 2022) PARIS, 22 mars (Reuters) - TotalEnergies TTEF.PA a annoncé mardi qu'il mettrait fin à ses achats de pétrole et produits pétroliers en provenance de Russie au plus tard à la fin de l'année 2022 et qu'il engageait la suspension progressive de ses activités en Russie en veillant à la sécurité de son personnel

  • information fournie par Reuters22.03.202218:39
    5

    PARIS (Reuters) - TotalEnergies a annoncé mardi qu'il mettait fin à ses achats de pétrole et produits pétroliers en provenance de Russie et qu'il engageait la suspension progressive de ses activités en Russie en veillant à la sécurité de son personnel, au plus tard à la fin de l’année 2022. Dans un communiqué, le groupe a dit contribuer à assurer la sécurité de l'approvisionnement énergétique du continent européen, dans le cadre défini par les autorités européennes, et a assuré de son respect strict des sanctions actuelles et futures imposées par l'Union européenne contre la Russie

  • information fournie par AOF22.03.202217:33

    (AOF) - En hausse au cours des trois derniers jours, en particulier jeudi et lundi, les cours de l'or noir ont reflué aujourd'hui. Le baril de Brent perd 1,21% à 114,99 dollars tandis que son cousin américain, le WTI, recule de 1,70% à 110,21 dollars

  • information fournie par Ecorama22.03.202214:10
    4

    Alors que la guerre en Ukraine se poursuit, que le pétrole est revenu autour des 115 dollars et que les taux longs se tendent, le CAC 40 reste au-dessus des 6600 points. Le rebond peut-il tenir ? L'analyse d'Eric Lewin, rédacteur en chef des Publications Agora

  • information fournie par Ecorama22.03.202214:00
    9

    La guerre en Ukraine devrait faire bondir les profits des majors pétrolières et gazières, sur fond de flambée des cours de l'énergie. Selon le Figaro, le gouvernement étudie une taxe sur les surprofits des énergéticiens

  • information fournie par Reuters22.03.202210:24

    par Laetitia Volga PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont en hausse en début de séance mardi, soutenues par les valeurs bancaires après les annonces restrictives du président de la Réserve fédérale tandis que les cours pétroliers amorcent un léger repli. À Paris, le CAC 40 gagne 0,75% à 6

  • information fournie par Reuters22.03.202210:07

    par Laetitia Volga PARIS (Reuters) - La Bourse de Paris et celle de Francfort sont attendues en baisse modérée mardi à l'ouverture au lendemain du ton plus restrictif adopté par le président de la Réserve fédérale (Fed) tandis que le Footsie 100 à Londres pourrait à nouveau profiter de la hausse des valeurs pétrolières avec le renchérissement des cours du brut. Les contrats à terme suggèrent une ouverture en baisse de 0,2% pour le CAC 40 parisien, de 0,08% pour le Dax à Francfort et en hausse de 0,08% pour le FTSE à Londres

  • information fournie par Cercle Finance22.03.202208:35

    (CercleFinance.com) - Au lendemain d'un recul de près de 0,6% du CAC40, la Bourse de Paris pourrait ouvrir sur un repli de 0,7% vers 6560 points au vu des futures, dans un contexte marqué par des propos offensifs de Jerome Powell sur la politique monétaire et une nouvelle poussée des cours du pétrole

  • information fournie par Reuters21.03.202218:47

    par Claude Chendjou PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes, à l'exception de Londres, ont terminé en baisse lundi et Wall Street évoluait dans le rouge à la mi-séance, la poursuite des combats en Ukraine et la préparation de nouvelles sanctions à l'encontre de Moscou pesant sur le moral des investisseurs alors que le pétrole repart à la hausse. À Paris, le CAC 40 a fini en repli de 0,57% à 6

  • information fournie par Boursorama21.03.202218:34

    Alors que les négociations russo-ukrainiennes ont peu, voire pas avancé ce week-end, l'indice français commence la semaine sur une baisse de 0,57% vers les 6582 points et 3,5 milliards d'euros échangés. On revient sur des séances plus normales en termes de volumes

  • information fournie par Cercle Finance21.03.202217:52

    (CercleFinance.com) - La bourse de Paris achève la séance du jour sur une baisse de 0,57%, à 6

  • information fournie par Cercle Finance21.03.202217:51

    (CercleFinance.com) - La bourse de Paris achève la séance du jour sur une baisse de 0,57%, à 6

  • information fournie par AOF21.03.202217:26

    (AOF) - Les cours du Brent grimpent de 5,2% lundi à 113,82 dollars le baril, alors que le conflit en Ukraine ne trouve pas de résolution, et que l'Arabie Saoudite a subi une attaque en provenance du Yémen. D'une part, en représailles à l'agression de Moscou, certains pays européens font pression pour un nouveau train de sanctions et évoque un bannissement du pétrole russe, tout comme l'ont fait les Etats-Unis il y a quelques jours

  • information fournie par Cercle Finance21.03.202215:44
    1

    (CercleFinance.com) - Le CAC40 a débuté la séance - et le 2ème trimestre 2022 - proche de l'équilibre vers 6620 points : les scores sont resté figés de 9H ce matin jusque vers 14H mais la lourdeur commence à se faire sentir (-0,6% à 6

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.