1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les USA assoupliraient leurs sanctions, dit un responsable iranien
Reuters31/08/2019 à 11:15

    DUBAI, 31 août (Reuters) - Le vice-ministre iranien des
Affaires étrangères a affirmé samedi que les Etats-Unis
s'étaient récemment montrés "assez souples" dans l'attribution
de licences pour la vente de pétrole iranien, signe de l'échec
selon lui de la politique de "pression maximale" imposée à
Téhéran par Donald Trump.
    Le président français Emmanuel Macron a posé, lors du sommet
du G7 à Biarritz le week-end dernier, les jalons d'une
potentielle solution diplomatique pour sortir de la
confrontation entre les Etats-Unis et l'Iran, Donald Trump
n'ayant pas fermé la porte à une rencontre avec son homologue
iranien Hassan Rohani.  
    Ce dernier a répondu mardi que l'Iran ne discuterait pas
avec les Etats-Unis tant que la totalité des sanctions
américaines ne seraient pas levées.  
    "Macron a rencontré (...) Trump au G7 et la partie
américaine a fait preuve d'une certaine souplesse dans
l'attribution des licences", a déclaré samedi Abbas Araqchi,
cité par l'agence de presse Irna. 
    "C'est une brèche dans la politique de pression maximale des
Etats-Unis et un succès pour la politique iranienne de
résistance maximale", a-t-il ajouté sans autres détails. 
    Les incidents entre l'Iran et les Etats-Unis se multiplient
depuis que Donald Trump a mis en oeuvre sa politique de
"pression maximale" à l'encontre de Téhéran dans l'espoir de
faire plier la République islamique pour obtenir qu'elle
renégocie son accord sur le nucléaire et qu'elle l'étende à son
programme de missiles balistiques et sa politique régionale.

 (Rédaction de Dubaï
Jean-Stéphane Brosse pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer