1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les discussions M5S-PD vont se poursuivre mercredi en Italie
Reuters27/08/2019 à 20:20

 (Actualisé à l'issue d'une nouvelle session de négociations)
    ROME, 27 août (Reuters) - Les discussions sur la formation
d'un nouveau gouvernement italien entre le Mouvement 5 étoiles
(M5S, antisystème) et le Parti démocrate (PD, centre gauche) ont
repris dans une atmosphère "positive" et vont se poursuivre
mercredi, ont déclaré mardi soir des élus des deux partis.
    Les négociations avaient été suspendues dans la matinée en
raison, notamment, de divergences sur le maintien de Giuseppe
Conte à la présidence du Conseil et sur le nom du futur ministre
de l'Intérieur.
    Elles ont repris en fin d'après-midi, les représentants des
deux partis évoquant à leur issue, deux heures plus tard, des
échanges "fructueux".
    "Nous avons travaillé dans une atmosphère positive, nous
poursuivrons le travail (mercredi)", a déclaré le chef de file
du M5S au Sénat, Stefano Patuanelli.
    "Nous avons passé en revue les sujets constituant la base
d'un programme commun", a précisé Paola De Micheli, la numéro
deux du PD.
    Le président de la République Sergio Mattarella a donné aux
deux partis jusqu'à mercredi pour sceller un accord sur la
formation d'un nouveau gouvernement, après la désintégration de
la coalition formée par le M5S et la Ligue (extrême droite) qui
était au pouvoir depuis juin 2018.
    Si les deux partis ne parviennent pas à s'entendre, le chef
de l'Etat nommera un gouvernement intérimaire et organisera des
élections anticipées.
    
    CONTE DEVRAIT RESTER À LA TÊTE DU GOUVERNEMENT
    Le porte-parole du PD a accusé dans la matinée le dirigeant
du M5S, Luigi di Maio, qui est également vice-président du
Conseil dans le gouvernement sortant, d'entraver les discussions
en demandant en plus le poste de ministre de l'Intérieur. Ce
poste est occupé par le chef de la Ligue, Matteo Salvini, dans
le gouvernement sortant.
    Le M5S a aussitôt démenti vouloir le portefeuille de
l'Intérieur pour Luigi di Maio.
    En milieu d'après-midi, le M5S a dit accueillir
favorablement les "ouvertures" du PD, qui devrait finalement
accepter que Conte reste à la tête du prochain gouvernement.
    Mais la prudence prévaut: lundi soir, le M5S et le PD
semblaient sur le point de conclure un accord, le PD laissant
entendre qu'il avait levé son veto à la reconduction de Conte. 
    Mardi matin pourtant, le M5S a demandé une suspension des
pourparlers dans un communiqué contrastant avec le ton
conciliant de la veille. "Hier, après des heures de discussion,
nous ne sommes parvenus à rien", précisait le M5S dans un
communiqué. "Nous ne pouvons plus longtemps travailler comme
cela. Cela sera difficile s'il n'y a pas de changement
d'attitude. Nous reverrons le PD quand le parti aura donné son
accord à la reconduction de Conte."
    Giuseppe Conte, qui n'est affilié à aucun parti mais est
proche du M5S, a démissionné la semaine dernière, actant la fin
de la coalition gouvernementale.

 (Giselda Vagnoni et Angelo Amante; Danielle Rouquié, Guy
Kerivel et Tangi Salaün pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer