Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

La retraite complémentaire: l’Agirc-Arrco
Dernière mise à jour le : 26/07/2021

La pension de retraite des anciens salariés est constituée de la retraite de base et de la retraite complémentaire crédit photo : Rawpixel.com/Shutterstock / Rawpixel.com

La pension de retraite des anciens salariés est constituée de la retraite de base et de la retraite complémentaire crédit photo : Rawpixel.com/Shutterstock / Rawpixel.com

La pension de retraite touchée par les salariés est composée de la retraite de base et de la retraite complémentaire. Pendant leur vie professionnelle, les salariés cotisent de manière obligatoire à ces deux régimes. La retraite complémentaire des salariés dépend du régime Agirc-Arrco.

Sommaire:

  • La retraite de base et la retraite complémentaire
  • L’Arcco et l’Agirc
  • La fusion Agirc-Arrco: des principes inchangés

La retraite de base et la retraite complémentaire

Les salariés du privé, de l'industrie, du commerce, services et les fonctionnaires non-titulaires cotisent pour leur retraite de base à la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav). La Cnav est une branche de la Sécurité sociale. De leur côté, les salariés du secteur agricole cotisent à la Mutuelle Sociale Agricole (MSA).

Les régimes de retraite complémentaire des salariés viennent compléter la retraite de base versée par la Cnav ou la MSA. Ce sont les régimes de l’Arrco (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés) et de l’Agirc (Association générale des institutions de retraite des cadres).

L’Arcco et l’Agirc

Jusqu’au 31 décembre 2018, l’Arrco gérait la retraite complémentaire de 18 millions de salariés et de 12 millions de retraités. Et l’Agirc cellede 4 millions de salariés cadres et de 2,7 millions de retraités cadres.

Les non-cadres cotisaient à l’Arrcco. Les cadres cotisaient à l’Arrco et à l’Agirc sur une autre tranche de leur salaire.

Ainsi, à salaire brut égal, un cadre gagne généralement moins qu’un non-cadre car il cotise plus. Cependant, cela lui permettra généralement de percevoir plus de revenus au moment de la retraite.

Cadre et non-cadre

La notion de cadre n'était pas définie légalement. Celle-ci était indiquée dans les classifications professionnelles et conventions collectives. Elle s’obtenait par la formation, le biais de l'expérience ou l'ancienneté. Avec la fusion Agirc-Arrco, une des spécificités de la notion de cadre disparaît.

La fusion Agirc-Arrco: des principes inchangés

Fusionnés au 1 janvier 2019, les deux régimes sont devenus l’Agirc-Arrco. Ce nouvel ensemble reste piloté et géré par les partenaires sociaux, c’est-à-dire les principaux syndicats de salariés et patronaux. De la même manière que jusqu’à maintenant, leurs représentants négocient les accords. Ils fixent les grandes orientations. Ils s’assurent de maintenir l’équilibre financier de la retraite complémentaire.

L’Agirc-Arrco repose sur un système de calcul de retraite par «point». Les cotisations des salariés sont transformées en points de retraite. Ces points alimentent un compte personnel pendant toute la carrière professionnelle. Les salariés se constituent ainsi des droits futurs à la retraite.

Depuis la fusion, les taux de cotisation Agirc-Arrco sont, pour tous les salariés (cadres ou non), répartis en deux tranches:

Rémunération annuelle (assiette de cotisation) Taux de cotisation (salariale et patronale)
Tranche 1: jusqu’à 41 136 euros 7,87%
Tranche 2: entre 41 136 euros et 329 088 euros 21,59%

Les points de retraite acquis sont calculés de la manière suivante:

(Rémunération x taux d‘acquisition des points) / valeur d’achat du point de retraite (également appelé salaire de référence).

Rémunération annuelle (assiette de cotisation) Taux d’acquisition des points Salaire de référence
Tranche 1: jusqu’à 41 136 euros 6,20% 17,3982 euros
Tranche 2: entre 41 136 euros et 329 088 euros 17%  

Le montant de la pension se calcule de la manière suivante:

Nombre de points acquis au cours de la carrière x la valeur de service du point.

La valeur de service du point Agirc-Arrco est fixée à 1,2714 €.

De la même manière, l’Agirc-Arrco demeure un système de retraite par répartition: les cotisations des actifs alimentent les pensions versées aux retraités.

La fusion Agirc-Arrco a simplifié la retraite complémentaire des salariés du privé en créant une caisse unique. Le système de la répartition reste le socle de la retraite des salariés dans l’Hexagone.

Annonces immobilières