1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Iran dénonce la "guerre psychologique" des Etats-Unis
Reuters07/05/2019 à 15:42

    DUBAI, 7 mai (Reuters) - Le déploiement du porte-avion
américain USS Abraham Lincoln au Moyen-Orient fait partie de la
"guerre psychologique" menée par les Etats-Unis contre l'Iran,
estime le Conseil suprême de la sécurité nationale iranienne,
mardi.
    Le conseiller de la Maison blanche pour les questions de
sécurité, John Bolton, a annoncé dimanche que le déploiement du
groupe aéronaval Abraham Lincoln constituait un message "clair
et indubitable" adressé à la République islamique.  
    "La déclaration de Bolton est l'expression maladroite d'une
technique éculée de guerre psychologique", a déclaré Keyvan
Khosravi, porte-parole du Conseil de la sécurité nationale
iranienne.
    Le porte-avion Abraham Lincoln et les bâtiments de soutien
qui l'accompagnent sont arrivés en Méditerranée depuis plusieurs
semaines, a-t-il précisé, cité par l'agence Tasnim.
    "Le déploiement semble correspondre à un 'programme
habituel' de la marine américaine et Bolton essaie de monter
cela en épingle", commente de son côté la chaîne de télévision
publique Press TV.
    Un conseiller militaire de l'ayatollah Ali Khamenei, guide
suprême de la révolution iranienne, a assuré que les Etats-Unis
"n'avaient ni la volonté, ni la capacité" de mener une attaque
contre l'Iran, rapporte l'agence Isna.
    Le secrétaire américain à la Défense Patrick Shanahan a
expliqué lundi qu'il avait donné son aval au déploiement du
groupe aéronaval en raison "de menaces crédibles des forces du
régime iranien".
    Ni Bolton, ni Shanahan n'ont précisé la nature de ces
menaces mais des responsables américains ont dit à Reuters
qu'elles étaient multiples.
    Ces menaces émanant de l'Iran ou de ses alliés
concerneraient, selon eux, des troupes américaines au sol, y
compris en Irak, ainsi qu'en mer.
    Téhéran a instauré mardi dernier une loi désignant comme
"terroristes" tous les soldats américains déployés au
Moyen-Orient et qualifiant le gouvernement américain de
"commanditaire du terrorisme", en riposte à la décision de
Donald Trump d'inscrire les gardiens de la Révolution islamique
sur la liste américaine des entités terroristes étrangères.
 
    Les tensions entre Washington et Téhéran se sont accrues
depuis l'annonce par Donald Trump, en mai 2018, du retrait des
Etats-Unis de l'accord de 2015 sur le programme nucléaire
iranien et le rétablissement des sanctions économiques visant
l'Iran. 
    Les Etats-Unis ont pris des mesures vendredi pour
contraindre l'Iran à cesser de produire de l'uranium faiblement
enrichi et à suspendre le développement de son unique centrale
nucléaire.  

 (Rédaction de Dubaï avec Idrees Ali à Washington; Pierre
Sérisier pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer