1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Généalogie successorale: à la recherche des héritiers perdus
Dernière mise à jour le : 14/05/2019

Vladimir Volodin/Shutterstock / Vladimir Volodin

Vous êtes peut-être l'héritier d'un parent éloigné dont vous n'avez jamais entendu parler. Si c'est le cas, vous serez très probablement contacté par un généalogiste successoral. En effet, ce professionnel a pour mission d'identifier et localiser les héritiers des successions difficiles à régler. Toutefois, son intervention n'est pas gratuite : vous lui verserez une partie de votre héritage.

La recherche des héritiers lors d'une succession n'est pas toujours simple

Dans le cadre d'une succession, le notaire doit déterminer les noms et les droits des héritiers. Le plus souvent, différentes sources comme les livrets de famille ou les actes d'état civil lui permettent de mener à bien ce travail d'identification.

Toutefois, certaines successions sont plus difficiles à régler. Le défunt pouvait par exemple vivre seul et isolé. Ou les héritiers sont partis vivre à l'étranger. Dans ce cas, le notaire fait appel à un généalogiste successoral. Ce dernier se charge de trouver les informations nécessaires au règlement de la succession.

Le généalogiste doit se voir confier un mandat

Avant d'intervenir, le généalogiste doit obtenir un mandat de la part du notaire ou d'une personne ayant un intérêt direct à l'identification des héritiers. Si ce n'est pas le cas, le généalogiste ne peut prétendre à aucune rémunération au terme de sa mission.

Un généalogiste peut être nécessaire pour rechercher et/ou localiser d'éventuels héritiers ou encore lever des doutes sur les droits de ceux déjà connus.

Les informations obtenues par le généalogiste ont un prix

Le travail réalisé par le généalogiste n'est pas gratuit. Quand il retrouve un héritier, il lui soumet un contrat de révélation: il lui révèle un droit qu'il ignore en échange d'un paiement. Le montant du contrat de révélation dépend généralement du degré de parenté et doit être clairement indiqué dans l'accord. Il est librement négocié et exprimé en pourcentage de l'actif net de l'héritage. Plus l'héritage est important, moins le pourcentage est élevé. Par ailleurs, si le généalogiste mène un travail de vérification, il facture un montant forfaitaire d'honoraires.

A noter

Un généalogiste n'a pas le droit de vous demander une avance pour réaliser son travail. En outre, si la succession se révèle déficitaire, le généalogiste conserve à sa charge tous les frais.

Des pratiques parfois pointées du doigt

Chaque année, près de 150.000 héritiers sont identifiés par des généalogistes successoraux mandatés. Toutefois, dans certains cas, des abus sont commis. Ainsi, la justice peut intervenir pour réduire des honoraires jugés exagérés ou tout simplement les annuler si l'utilité du service rendu par le généalogiste n'a pu être démontrée. Depuis janvier 2017, un médiateur de la généalogie peut d'ailleurs être saisi par les héritiers mécontents.

Lorsqu'il ne parvient pas à identifier et localiser tous les héritiers, le notaire peut mandater un généalogiste successoral pour effectuer cette mission. Ce dernier est rémunéré avec une fraction de l'héritage.

Prévoyance

Retrouvez le simulateur de prévoyance Boursorama, l'outil parfait pour la simulation et le calcul de votre prévoyance.

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer