1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le don manuel: à utiliser avec précaution
Dernière mise à jour le : 26/09/2019

PHOTOCREO Michal Bednarek/Shutterstock / PHOTOCREO Michal Bednarek

Plusieurs sortes de donations coexistent. Parmi celles-ci, le don manuel. Il s'agit d'une donation « simple » en avancement de la succession. Le don manuel ne nécessite pas de faire appel à un notaire. Toutefois, il ne concerne que certains types de biens.

Le don manuel, «de la main à la main»

Vous pouvez faire un don manuel pour trois types de biens:

  • Les meubles (mobilier, œuvre d'art, bijou...)
  • Les sommes d'argent (espèces, chèque, virement)
  • Les valeurs mobilières (actions, obligations, Fonds commun de placement, SICAV...).

Ce type de don ne nécessite pas d'acte notarié. Il s'agit, dans l'idée, de donner «de la main à la main».

Le régime fiscal du don manuel

Un don manuel devient taxable si son existence est révélée à l'administration fiscale. Auparavant, il ne l'est pas, l'administration fiscale l'assimilant à un cadeau à titre exceptionnel (don d'usage).

La révélation du don manuel peut être spontanée, à l'initiative du donateur (celui qui donne) ou du donataire (celui qui reçoit). La révélation peut être subie suite à une demande de l'administration fiscale ou lors de l'ouverture de la succession du donateur. Ce dernier cas est le plus fréquent.

La valeur du don manuel déclaré est considérée à la date de sa déclaration ou de son enregistrement. Les droits de mutation à titre gratuit s'appliquent au don manuel. Les abattements classiques, renouvelables tous les 15 ans, s'appliquent également en fonction du lien de parenté entre le donateur et la donataire. Si le don est inférieur à l'abattement, il n'est pas taxé.

Faut-il déclarer un don manuel?

Vous avez intérêt à déclarer immédiatement le don. Vous évitez ainsi les conflits familiaux et vous bénéficiez à plein de l'abattement renouvelable tous les 15 ans. Vous disposez de un mois pour le déclarer. La déclaration spontanée auprès de l'administration fiscale s'effectue avec l'imprimé 2735 téléchargeable ici. Elle doit être déposée à la recette des impôts du domicile du donataire accompagnée éventuellement du paiement des droits.

Le sort du don manuel au décès du donateur

Le don manuel doit intégrer la succession. Il est présumé avoir été réalisé en avancement de part successorale. S'il empiète sur les droits des héritiers (la réserve), il sera réintégré à la succession. Cette intégration peut être préjudiciable dans le cas du don d'une somme d'argent utilisée pour le financement de travaux immobiliers ou si la somme donnée s'est valorisée dans le cadre (portefeuille d'actions).

Le don manuel doit être utilisé avec précaution. Il est recommandé de le déclarer. Il est souvent assimilé, à tort, au don familial de sommes d'argent.

Retraite

Retrouvez le simulateur de retraite Boursorama, l'outil parfait pour la simulation et le calcul de votre retraite.

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer