1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Heurts entre manifestants et forces de l'ordre à Hong Kong
Reuters25/08/2019 à 03:46

    HONG KONG, 25 août (Reuters) - La police de Hong Kong a
annoncé avoir placé 29 personnes en détention à la suite de
heurts dans la nuit de samedi à dimanche entre manifestants et
forces de l'ordre, lesquelles ont fait usage de gaz lacrymogènes
pour disperser la foule dans le cadre d'une nouvelle journée
d'action antigouvernementale.
    La police a utilisé les gaz lacrymogènes face à des
manifestants qui lançaient des cocktails Molotov et des briques
autour de Kwun Tong, une zone à forte densité de population
située dans l'est de la péninsule de Kowloon. 
    D'autres contestataires ont démonté des lampadaires équipés
de caméras de surveillance. D'autres encore avaient érigé des
barrages routiers avec des échafaudages en bambou.
    Il n'y a pas eu de blessés.
    La dernière utilisation des gaz lacrymogènes par les forces
de l'ordre remontait à une dizaine de jours.
    Les manifestations à Hong Kong, qui visent à défendre les
libertés dans l'ex-colonie britannique durent depuis près de
trois mois. 
    Dimanche matin, l'aéroport ainsi que les routes et les voies
ferrées menant à l'aéroport fonctionnaient normalement, alors
que les autorités craignent des perturbations de la part des
manifestants.
    Au début du mouvement, ils demandaient seulement le retrait
d'un projet de loi qui aurait permis des extraditions vers la
Chine. Ils dénoncent désormais l'affaiblissement des libertés
dans le cadre du schéma dérogatoire "un pays, deux systèmes" qui
avait été accordé à Hong Kong lors de sa rétrocession à la Chine
communiste en 1997.
    Près de trois mois après le début des manifestations
antigouvernementales, rien ne laisse présager une fin du
mouvement. Vendredi soir, des milliers de manifestants ont formé
une chaîne humaine.  
    Les organisateurs prévoient de nombreuses manifestations au
cours des prochaines semaines, notamment une grande marche, une
grève générale et des boycotts de cours dans les universités.  

 (Farah Master; Danielle Rouquié et Jean Terzian pour le service
français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer