Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

GESTION-Pictet WM, neutre sur les actions, cherche du rendement
information fournie par Reuters17/04/2019 à 16:14

    * Pas de place pour une déception sur les actions
    * Une position actions neutre doublée d'une protection
    * "Carry" sur les obligations émergentes et la dette
corporate
zone euro

    PARIS, 17 avril (Reuters) - Le manque de potentiel des
actifs risqués après le rebond des derniers mois oblige les
investisseurs à privilégier la recherche de rendement, estime
Pictet Wealth Management, qui mise entre autres sur les
obligations de pays émergents et la dette des entreprises
européennes.
    Les perspectives de croissance et d'inflation faibles
privant les banques centrales de toute possibilité de normaliser
leur politique monétaire, il est exclu de se contenter de miser
sur la liquidité, a expliqué mercredi Christophe Donay,
responsable de l'allocation d'actifs et de la recherche
macroéconomique du gestionnaire d'actifs suisse.
    "Le cash n'est plus roi. Dans le cash, il n'y a plus de
rendement, son rendement réel est négatif", a-t-il souligné lors
d'une présentation à la presse.
    Parallèlement, "le marché actions est revenu, en
valorisation, au même niveau qu'avant la correction du quatrième
trimestre, ce qui veut dire qu'il est vulnérable à toute
déception. On n'a pas le droit d'être déçu sur la croissance
économique; on n'a pas le droit d'être déçu sur la croissance
des profits, sur les marges des entreprises; on n'a pas le droit
d'être déçu ou choqué par l'environnement politique ou
géopolitique."
    "En revanche, le potentiel à la hausse est limité puisque
tout repose sur l'expansion des multiples, d'autant plus que la
croissance des profits est en train de disparaître."
    En effet, même si Pictet WM écarte tout risque de récession
à court ou moyen termes, la hausse des bénéfices des sociétés
cotées devrait être inférieure à 10% cette année dans toutes les
grandes régions. 
    "Si le potentiel de hausse des actions était supérieur à nos
prévisions, cela voudrait dire que le potentiel de hausse des
multiples serait plus élevé qu'estimé, et que donc, on
rentrerait dans un excès qui pourrait se transformer en bulle.
C'est un scénario qu'on ne peut pas exclure", poursuit
Christophe Donay.
    
    UNE PROTECTION SUR LES ACTIONS POUR ÉVITER LA
SOUS-PONDÉRATION
    En terme d'allocation d'actifs, ce constat se traduit par
une position ramenée à "neutre" sur les actions, accompagnée de
la mise en place d'une protection. 
    "Quand vous êtes neutre sur les actions avec une protection,
vous n'êtes pas sous-pondéré: si le marché monte, vous
participez à la hausse et vous perdez juste le coût de la
protection; en cas de déception, vous protégez votre
portefeuille", explique Christophe Donay.
    Il évalue à environ 10% de la hausse le coût de la
protection du portefeuille, un niveau limité par la faiblesse
actuelle de la volatilité.
    Cette neutralité sur les actions s'accompagne d'une
recherche de "carry" qui privilégie entre autres les obligations
émergentes en monnaies locales, fortes d'un rendement d'environ
6,2% selon Pictet WM, éventuellement réduit de trois points par
une protection de change. 
    "Et 3,2%, c'est toujours beaucoup mieux que le cash. Surtout
si vous êtes en euros", donc voués à un rendement négatif,
souligne Christophe Donay. En ajoutant cette performance à la
hausse de 18% des actions depuis Noël, on peut espérer une
performance annuelle de 21% "et des années à 21%, ça se prend
!", ajoute-t-il.
    Pictet WM a aussi relevé son opinion sur la dette
"investment grade" en zone euro de "sous-pondérer" à "neutre". 
    "Le 'carry' ne sera pas aussi fantastique que sur la dette
émergente en monnaies locales mais il y a moins de risque: il
n'y a pas de risque de change puisque vous êtes en euro et pas
de risque de taux puisque derrière, il y a la BCE qui pratique
des taux d'intérêt très bas", explique Christophe Donay.
    La dette corporate européenne offre en outre un spread plus
élevé et un risque plus faible que les obligations "investement
grade" américaines. 
    
    VOIR AUSSI :
    ANALYSE MARCHÉS-Les options "put" plébiscitées comme outil
de protection  
    GESTION-Carmignac parie sur une poursuite du rebond des
actions  
    
    

 (Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.