1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Un outil pour bien évaluer son bien immobilier
Boursorama avec Pratique.fr04/06/2019 à 15:15

Une mine d'or de plus de 15 millions de données est désormais totalement libre d'accès aux particuliers, comme aux professionnels. La base de données immobilières « Patrim » de l'administration fiscale, jusqu'ici essentiellement réservée à traquer les contribuables redevables de l'IFI, a été mise à la disposition de tous depuis le 24 avril dernier. Rebaptisée DVF (demande de valeur foncière), elle offre un moyen fiable et pratique d'évaluer un bien que vous souhaitez vendre ou acheter. Des applis sont déjà en préparation.

iStock-Orbon Alija

15 millions de précieuses données

Elle était déjà accessible via une connexion sur le site impot.gouv.fr en communiquant ses identifiants, ce qui en freinait plus d'un. La colossale base de données de la DGFIP (Direction générale des finances publiques), connue jusqu'alors sous le nom de Patrim, est désormais libre d'utilisation à tous et en tout anonymat. Ce sont donc pas moins de 15 millions de données issues de tous les actes notariés enregistrés depuis cinq ans auxquelles vous pourrez accéder en quelques clics. Cette base qui servait -- et qui servira toujours -- à contrôler le prix des biens des contribuables pour déterminer leur éligibilité à l'IFI (Impôt sur la fortune immobilière) est depuis le 24 avril accessible sur le site app.dvf.etalab.gouv.fr. Contrairement à la base Patrim, la base DVF est ouverte à tous, professionnels compris, et le nombre de consultations n'est pas limité. Vous avez donc accès à tous les biens qui se sont vendus dans la zone qui vous intéresse, sur une période de 5 ans. Les biens vendus le plus récemment apparaissent en premier. Une carte interactive vous aide également à vous repérer plus facilement. En cliquant sur la fiche du bien vendu, vous en obtenez un court descriptif avec son usage (dépendance, appartement, maison...), sa surface, le nombre de pièces et, bien entendu, son prix. Vous avez en outre la possibilité de télécharger les mutations de la section qui vous intéresse.

Une plus juste estimation des biens

De nombreux sites d'agence immobilière ou de comparateurs de crédit offrent déjà des services (souvent gratuits) d'estimation immobilière. Mais ils se réfèrent aux chiffres communiqués par les notaires qui sont souvent déjà vieux de 2 ans, ce qui peut être une éternité sur le marché immobilier. Certaines agences immobilières se basent quant à elles sur des biens qu'elles ont elles-mêmes vendus, ce qui ne donne qu'une idée parcellaire du marché. Cette base DVF offre l'avantage de connaître les ventes effectuées sur une profondeur de 5 ans, et ce jusqu'au 31 décembre 2018. Si elle est extraordinairement riche, cette base n'est toutefois pas des plus séduisantes d'utilisation. C'est pourquoi au jour de son ouverture au public le 24 avril dernier, la DGFIP a organisé un « hackathon » encourageant les Fintechs du secteur à rendre plus intelligibles et plus exploitables les données de sa base. Un challenge qui réjouit Sébastien de Lafond, PDG d'un des leaders du marché MeilleursAgents.com. Il a ainsi confié au journal Les Échos que « l'ouverture à tous de la base DVF est une étape cruciale que l'on attendait depuis des années. Elle contribue à améliorer la fluidité, la transparence du marché et donc la confiance des acteurs ». Ses développeurs travaillent déjà sur de nouvelles applications gratuites s'appuyant sur la base DVF, dont une en réalité augmentée.

Le territoire couvert

Contrairement à ce qui était le cas pour la base Patrim, la base DVF couvre également les ventes de biens en Alsace-Moselle et à Mayotte.

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Xophe3
    04 juin15:07

    très très complet et intéressant; j'ai trouvé plein d'infos concrêtes et indiscutables

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer