1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Finance : pourquoi les entreprises choisissent la Bourse
Le Revenu17/11/2019 à 17:41

Le spécialiste des emballages en verre à levé 963 millions d'euros lors de son introduction en Bourse le 4 octobre, à 27 euros par titre. (© Euronext)

Le nombre de sociétés cotées à Paris a baissé de 11% en dix ans, mais la capitalisation s'est envolée. Les dirigeants trouvent de nombreux intérêts à la cotation, malgré ses contraintes.

Verallia et La Française des Jeux réveillent la Bourse de Paris. Le spécialiste de l'emballage en verre et la loterie nationale sont les premières entreprises valorisées plus de 3 milliards d'euros à être entrées sur le marché depuis le groupe de location automobile ALD en 2017.

Sur les dix premiers mois de l'année, seules quatre autres sociétés se sont lancées dans l'aventure : Arcure, Groupe Tera, Boostheat et Hoffman Green. Certes, les candidats à la cotation étaient un peu plus nombreux ces dernières années. Mais il est indéniable que la Bourse de Paris se dépeuple.

Entre 2009 et mi-2019, le nombre d'entreprises sur Euronext et Euronext Growth est passé de 766 à 684. Cette baisse (-10,7%) est principalement due à des retraits de la cote (Radiall, Fimalac, Areva...) et à des acquisitions (Zodiac Aerospace par Safran, Direct Énergie par Total...).

Moins de sociétés, plus de valeur

Mais le moindre nombre de sociétés cotées ne s'accompagne pas d'un appauvrissement de la place parisienne. Au contraire, sa capitalisation s'est envolée de 78% en dix ans ! Certes, cette performance s'explique en partie par le rattrapage global des marchés après la faillite de Lehman Brothers en septembre 2008. Mais elle reflète aussi la capacité des entreprises cotées à se réinventer pour créer de la valeur.

À

Lire la suite sur LeRevenu.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer