1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Amazon met son poids derrière Deliveroo face à Uber
Reuters17/05/2019 à 13:55

 (Actualisé avec précisions, contexte, déclarations, cours de
Bourse)
    par Kate Holton
    LONDRES, 17 mai (Reuters) - Amazon  AMZN.O  a investi dans
Deliveroo dans le cadre d'un tour de table ayant permis au
livreur britannique de repas de lever 575 millions de dollars
(515 millions d'euros) et, surtout, de s'assurer d'un soutien de
poids face à des concurrents comme Uber Eats sur un marché
mondial en pleine expansion.
    L'annonce de cet investissement du géant de la distribution
en ligne a provoqué une onde de choc en Europe, où d'autres
jeunes pousses du secteur Takeaway.com  TKWY.AS , Delivery Hero
 DHER.DE  et surtout Just Eat  JE.L  dévissaient en Bourse, avec
des replis compris entre 3,6% et 7,7% en début d'après-midi.
    Les grands groupes des nouvelles technologies parient sur
l'essor de la livraison de repas commandés sur internet, une
activité qui ne concerne plus seulement la restauration rapide
et de faible qualité mais aussi désormais les plats plus
élaborés et plus sains. 
    Leur taille et leur puissance financière les placent en
position de force face à des concurrents beaucoup plus petits
qui doivent encore sacrifier leur rentabilité à la nécessité
d'investir pour croître.
    Will Shu, fondateur et directeur général de Deliveroo, a
déclaré que les fonds levés via ce dernier tour de table
permettraient à son entreprise, qui n'est toujours pas rentable,
de s'étendre sur le plan géographique, de développer sa
technologie et d'investir dans l'innovation, comme la mise au
point de cuisines louées à des restaurants pour leur permettre
de répondre à l'essor de la demande en ligne.
    Deliveroo a déclaré qu'Amazon avait été le principal
contributeur à ce tour de table, qui porte à 1,53 milliard de
dollars les fonds levés à ce jour, mais il n'a pas précisé le
montant de cette contribution.
    Parmi ses autres investisseurs figurent T. Rowe Price,
Fidelity Management & Research et Green Oaks.
    
    AMAZON, SOURCE D'INSPIRATION POUR DELIVEROO
    "Amazon a été une source d'inspiration pour moi
personnellement et pour l'entreprise et nous sommes impatients
de travailler avec une organisation aussi obnubilée par ses
clients", a dit Will Shu.
    Basé à Londres, Deliveroo emploie 60.000 livreurs et
distribue les repas de plus de 80.000 restaurants dans 14 pays,
notamment en France, en Allemagne, à Hong Kong, à Singapour ou
encore au Koweït.
    Son algorithme vise à mettre en relation restaurants,
livreurs et clients en fonction de leur localisation.
    "Nous sommes impressionnés par l'approche de Deliveroo et
par sa volonté de fournir aux clients un choix toujours plus
grand d'excellents restaurants ainsi que des options de
livraison pratiques", a déclaré Doug Gurr, patron d'Amazon au
Royaume-Uni.
    "Will et son équipe ont construit une technologie et un
service innovants et nous attendons avec excitation de voir
quelle sera leur prochaine initiative."
    Parmi les concurrents de Deliveroo figure notamment Uber
Eats, filiale d'Uber  UBER.N , le spécialiste des voitures de
transport avec chauffeur (VTC) qui pèse 72 milliards de dollars
en Bourse après son introduction à Wall Street la semaine
dernière.
    Signe de l'âpreté du combat pour imposer sa domination sur
chaque marché, Delivery Hero et Takeway ont conclu en décembre
un accord par lequel le premier a cédé ses activités en
Allemagne au second pour 930 millions d'euros tout en entrant au
capital de son concurrent néerlandais.  
    Le fonds américain Cat Rock Capital Management a pour sa
part exhorté en février Just Eat, dont il est actionnaire, à
entamer des discussions en vue d'une fusion.   

 (Kate Holton à Londres et Ismail Shakil à Bangalore
Véronique Tison, Catherine Mallebay-Vacqueur et Bertrand Boucey
pour le service français)
 

Valeurs associées

Euronext Amsterdam 0.00%
LSE +1.13%
XETRA -1.50%
NASDAQ -1.86%
NYSE +0.01%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer