Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Le debrief Bourse du 6 mars : un nouveau record… sans conviction

information fournie par Boursorama06/03/2023 à 18:00

Ca n'en a pas l'air comme ça mais c'est une séance historique pour le CAC 40 qui dépasse pour la première fois la barre des 7.400 points et signe donc un nouveau plus-haut historique en séance à 7.401,15 points. A la clôture pourtant, la performance de l'indice prête moins aux superlatifs : +0,34% vers les 7.373 points et à peine 3 milliards d'euros échangés. Autant dire que c'est peu...

Outre-Atlantique, on hésite. A +5% cette année, l'objectif de croissance annoncé par la Chine est moins important que prévu, ce qui a déçu les investisseurs qui guetteront l'audition de Jerome Powell demain devant la commission bancaire du Sénat et le jour suivant à la Chambre des représentants. En fin de semaine, on surveillera également les derniers chiffres mensuels de l'emploi américain. A 17h45, le Dow Jones est à +0,24% vers 33.471 points et le Nasdaq est à +0,9% vers les 11.797 points.

Valeurs en hausse

Atos reprend sa progression après la séance de consolidation de vendredi. Le groupe reste porté par la publication récente d'une performance 2022 et de perspectives 2023 meilleure que prévu.

Derière on retrouve Elior. Le groupe de restauration collective a fait part de la signature du protocole d'accord et du traité d'apport avec la branche multiservices de Derichebourg. A l'issue de l'opération, qui devra être approuvée par les actionnaires d'Elior lors d'une assemblée générale mixte prévue le 18 avril, la participation de Derichebourg au capital d'Elior se situera à 48,4%, contre 24,4% actuellement. Daniel Derichebourg deviendra PDG du groupe de restauration collective et abandonnera ses mandats opérationnels chez Derichebourg.

Ca roulait aussi pour les équipementiers auto Valeo et Faurecia, ce dernier bénéficiant d'un relèvement d'objectif de cours de Citigroup de 22 à 28 euros.

Sur le CAC 40 c'est un autre de valeur de l'auto qu'on retrouve en pole : Michelin devant Wordline. Cette fois c'est Stifel qui relève son objectif de cours de 50 à 55 euros sur le spécialiste des paiements.

Valeurs en baisse

Eramet consolide après 6 séances consécutives de hausse et l'annonce de la croissance chinoise. Le producteur de nickel et de maganèse progresse toujours de près de 30% depuis le début de l'année. Arcelormittal plie également.

Sur le CAC 40, c'est Renault qui fait une pause après son impressionant parcours depuis janvier.

LG (redaction@boursorama.fr)


Vidéos les + vues