Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le debrief Bourse du 25 février : le CAC 40 touche un plus-haut annuel... mais finit en baisse

Boursorama25/02/2021 à 18:40

Déception. Le CAC 40 a touché un plus-haut depuis un an à 5834,36 points mais il finit la journée sur un repli de 0,24% vers les 5784 points. Il faut dire que les investisseurs continuent à regarder avec un œil un peu inquiet la remontée des taux. Le 10 ans français est repassé en territoire légèrement positif et le 10 américain est à près de 1,47%, notamment poussé par des bonnes statistiques américaines : a 730.000, les inscriptions hebdomadaires au chômage sont au plus bas depuis novembre alors que les commandes de biens durables ont progressé de 3,4% en janvier, bien plus qu'attendu.

Bref, on joue le scénario de la reflation alors que BCE et Fed disent surveiller l'évolution des rendements obligataires, tout en adoptant un discours plutôt rassurant... pour le moment. N'empêche on est aussi dans le rouge côté indices américain à 17h45 -0,55% pour le Dow Jones à 31.786 points, -1,37% pour le Nasdaq a 13.411 points.

Valeurs en hausse

Dopées par la bonne tenue du brut, les parapétrolières Vallourec et TechnipFMC caracolent en tête du SBF 120 avec des progressions de plus de 10% devant Klepierre et Alten

Nexity a cassé la baraque. Le promoteur immobilier a signé des résultats 2020 supérieurs aux attentes. Le résultat opérationnel courant s'élève notamment à 285.3 ME en baisse de 19% soit une marge de 5.9% alors que le management visait un niveau « supérieure à 5% ». Mieux, cette année, Nexity table sur un résultat opérationnel courant en forte augmentation, à au moins 350 millions d'euros, soit un taux de marge supérieur à 7%.

Les financières profitent de la remontée des taux avec un tir groupé en tête du CAC 40, emmené par Axa. L'assureur a dépassé les attentes en 2020 notamment avec une trésorerie qui se monte à 4,2 milliards d'euros, au delà de la fourchette de 1 à 3 milliards visée par le groupe. A 200% le ratio de solvabilité est également meilleur qu'attendu. Axa qui proposera un dividende de 1,43 euro par action. Société générale et Crédit Agricole sont également bien orientés

Valeurs en baisse

La correction se poursuit pour Technip Energies et plutôt sèchement aujourd'hui

SES était en orbite basse aujourd'hui. Les perspectives de l'opérateur satellitaire ont déçu avec un EBE ajusté attendu entre 1,06 et 1,1 milliards d'euros cette année après 1,15 milliard en 2020, un chiffre déjà en repli de 5,9% à taux de change consants par rapport à 2019

Safran avait du plomb dans l'aile. L'équipementier aéronautique a pourtant fait preuve d'une belle résistance durant la crise sanitaire, parvenant à afficher un résultat net ajusté part du groupe de 879 millions d'euros en 2020, malgré un chiffre d'affaires en repli de 33%. Mais ce sont les perspectives 2021 qui ont déçu les analystes. Safran table notamment sur une décroissance organique du chiffre d'affaires ajusté de 2 à 4 % et une génération de cash-flow libre au moins au même niveau qu'en 2020. Airbus se replie, lui, de 3,69%

C'était également moins bien pour Seb en 2020 avec un résultat opérationnel d'activité en repli de 4,8% à périmètre et taux de change constants à 605 millions d'euros mais le groupe s'est dit "bien armé et en ordre de marche" pour renouer avec la croissance organique de ses ventes en 2021 et une progression de ce même résultat opérationnel d'activité.

LG (redaction@boursorama.fr)


Valeurs associées

AXA
Euronext Paris +0.26%
Euronext Paris -0.23%
Euronext Paris -1.33%
SEB
Euronext Paris -0.40%

Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer