1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

EDF
10.9500 (c) EUR
-0.95% 
indice de référenceSBF 120

FR0010242511 EDF

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    11.0250

  • clôture veille

    11.0550

  • + haut

    11.0250

  • + bas

    10.9000

  • volume

    2 258 225

  • valorisation

    33 408 MEUR

  • capital échangé

    0.07%

  • dernier échange

    17.07.19 / 17:37:29

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    10.4050

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    11.4950

  • rendement estimé 2019

    2.88%

  • PER estimé 2019

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    16.77

  • dernier dividende

    0.16 EUR

  • date dernier dividende

    22.05.19

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet EDF

EDF : Les énergies renouvelables inutiles

yzotop
03 sept. 201813:12

Au nom de quoi devrions-nous développer en France des énergies renouvelables inutiles, ruineuses et nuisibles telles que les éoliennes et les panneaux photovoltaïques ?

Elles sont inutiles car nous n'avons pas besoin de cette production d'électricité intermittente et non pilotable. On sait la produire à volonté presque sans émission de gaz à effet de serre et en quantité suffisante pour alimenter la France, grâce principalement à l'hydraulique et au nucléaire (85% de la production). Les éoliennes et le photovoltaïque sont non seulement inutiles pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, mais au contraire, elles les augmentent, comme le prouve l'exemple désastreux de l'Allemagne.

Elles sont ruineuses car elles coûtent deux à dix fois plus chères que le nucléaire et l'hydraulique et elles impliquent, en plus, la reconstruction de centrales à gaz, ou même à charbon comme en Allemagne, pour combler leurs « faiblesses » (les soirs sans vent par exemple). Elles nécessitent aussi le renforcement du réseau de transport et des moyens immenses de stockage d'électricité, absents aujourd'hui et techniquement irréalisables à l'échelle de la France. Ces coûts « externes » s'additionnent sur la facture à présenter aux Français.

Enfin, elles sont nuisibles, car elles entrainent l'augmentation de nos importations de gaz et de charbon pour alimenter les nouvelles centrales thermiques en « soutien » (sans parler des effets sonores et visuels des éoliennes qui ne représentent aujourd'hui que 4% de la production d'électricité).

Le nucléaire et l'hydraulique, eux, permettent de produire en abondance l'électricité dont nous avons besoin sans importer d'énergies fossiles. Ils évitent l'importation de 20 milliards d'euros de gaz par an sur les 70 milliards d'énergies fossiles importés. Ils améliorent notre indépendance énergétique et notre balance commerciale déjà mises à mal par l'achat à l'étranger d'éoliennes (Espagne, Danemark...) et de panneaux photovoltaïques (Chine, Corée du sud...).

À l'exception de l'hydraulique (énergie renouvelable merveilleuse depuis plus d'un siècle), on se demande bien pourquoi, il faudrait absolument recourir à des éoliennes et à des panneaux photovoltaïques, dans le « bouquet énergétique », comme si c'était une évidence.

Vraiment, au nom de quoi, ou même au nom de qui les Français devraient-ils supporter cette gabegie financière ? Est-ce pour faire plaisir à des extrémistes écologistes antinucléaires ? Est-ce pour se donner bonne conscience à grand frais, pour faire croire qu'on agit contre le réchauffement climatique (alors qu'on aboutirait à l'effet inverse) ?

Ou bien est-ce pour remplir les poches de quelques copains et d'industriels sans scrupule en mal de contrats juteux financés par nos taxes et nos impôts ? Dans ce dernier cas, cela se ferait alors avec la complicité d'organismes d'État telles que l'Agence de l'environnement et de la maitrise des énergies (ADEME), dont le budget est aussi financé par les contribuables.

Limiter la capacité totale de production d'électricité d'origine nucléaire à 63,2 GW", c'est à dire au niveau actuel.
Pour mettre en service l'EPR de Flamanville (Manche), il faudra fermer par exemple Fessenheim.
Interrogation sur la validité juridique du dispositif car l'acteur économique, s'il avait connu cet élément, aurait peut-être fait un choix différent, en arbitrant au profit de l'existant.
il y a là matière à recours des actionnaires minoritaires (à 32,5%), allemands et suisses, de la centrale.

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

21 réponses

  • M5627695
    03 septembre 201813:45

    Bien d'accord avec vous, 127 milliards vont partir en fumé pour financer les aides de l'état pour les énergies renouvelables, mais une fois les aides pompés et les amortissement faits qui va se ruiner à renouveler le parc éolien dans 20 ans ???

    Signaler un abus

  • xtrem59
    04 septembre 201820:18

    Murice ne change pas , tu es toujours aussi drôle avec tes batteries , vivement les vidéos sur YouTube de ce genre de batterie en feu , je vais le régaler de video

    Signaler un abus

  • jeje3876
    04 septembre 201820:31

    Les batteries sont inutiles pour générer de l'électricité à base de solaire ou d'éolienne lorsque le soleil ne brille pas et que le vent est trop faible (ou trop fort d'ailleurs parce qu'en cas de coup de vent, les éoliennes s'arrêtent).
    Il suffit d'éclairer les panneaux solaires avec des éclairages au xénon alimentés par des Tranches nucléaires et de faire tourner les éoliennes avec des ventilateurs électriques alimentés également par ces mêmes centrales nucléaires.

    Signaler un abus

  • jeje3876
    04 septembre 201820:35

    Plus sérieusement, continuer à faire payer de force aux Français une CSPE usuraire est un scandale d'état qu'il est temps de dénoncer.

    Signaler un abus

  • yzotop
    04 septembre 201820:45

    À part l'hydroélectricité, qui représente d'ailleurs une grande partie des ENR, les énergies renouvelables sont inutiles car intermittentes.

    Signaler un abus

  • jeje3876
    04 septembre 201820:56

    Les batteries au graphène ne sont que des gros condensateurs dont la particularité est de se charger très vite ce qui n'intéresse pas du tout les moyens de productions lents que sont les ENR.
    La deuxième particularité est que ces dernières se déchargent très vite toute seules car elles ont un courant de fuite très élevé (de l'ordre de 5% de leur courant max de charge).
    La troisième est qu'extraire du graphène est à la fois très complexe et absolument pas rentable. (environ 50 millions d'euros pour en obtenir un mètre carré d'alvéoles maillées).

    Signaler un abus

  • xtrem59
    04 septembre 201821:43

    Ha les batterie au graphène de murice LA technologie qui n avance pas

    Signaler un abus

  • axialof7
    04 septembre 201821:57

    Ton père devait être un chêne.......

    Signaler un abus

  • yzotop
    05 septembre 201812:04

    Les extrémistes de ce forum ce sont qui effacent !

    Signaler un abus

  • yzotop
    05 septembre 201812:12

    Tu veux parler de la pensée unique sur les batteries graphène et l'industrie photovoltaïque espagnole M152518 ?

    Signaler un abus

  • yzotop
    05 septembre 201812:14

    Tu veux parler de la pensée unique qui consiste à dénigrer systématiquement l'électronucléaire français M152518 ?

    Signaler un abus

  • yzotop
    05 septembre 201813:05

    Le troll Murcie, voue un culte sans bornes au photovoltaïque espagnol et au dénigrement de l'électronucléaire. Il ne se préoccupe jamais de la vérité et de la rationalité et utilise sans cesse des propos fallacieux.

    Son objectif n'est autre que de dénigrer l'électronucléaire au profit des ENR (le photovoltaîque espagnol en particulier).
    Pour ne pas laisser ce profil polluer le forum, trois attitudes peuvent être adoptées.

    Ignorer :
    Laisser le troll s'agiter dans son coin, il aura la sensation de pédaler dans le vide sans créer un quelconque impact. Cela se résume à l'indifférence totale.

    Banir :
    Lorsque le troll revient pourrir vos posts avec régularité, vous avez la possibilté de signaler un abus à la modération du forum.

    Argumenter :
    Bien que les analystes du comportement s'accordent à dire qu'il ne faut pas répondre au troll, on peut reprendre ses arguments pour les démonter un à un, mais, généralement cela ne fait qu'envenimer la situation. : Il est impossible d'argumenter et de résonner avec un troll intégriste verdâtre.

    Signaler un abus

  • jeje3876
    05 septembre 201813:14

    Oui, argumenter mais systématiquement les messages argumentant sont effacés alors que ceux de murcie qui sont faux et polémiques restent alors à quoi bon ......

    Signaler un abus

  • yzotop
    05 septembre 201814:08

    L'EPR
    Le réacteur EPR est à ce jour, le plus avancé des réacteurs à eau sous pression (REP). Issu de programmes de R&D menés sur plusieurs décennies en France et Allemagne, le réacteur EPR est le fruit de l'engagement des principaux acteurs européens du nucléaire. Ce modèle est le plus puissant au monde avec plus de 1 600 MWe de production électrique nette.

    L'EPR est le seul réacteur de Génération III+ à être commercialisé à une échelle internationale. Il a de fait été certifié par plusieurs autorités de sûreté de référence. Il est actuellement en construction en France, en Finlande et en Chine. Par ailleurs, des négociations sont en cours pour plusieurs nouveaux projets EPR.
    Issu des dernières évolutions éprouvées de la technologie des réacteurs à eau légère, le réacteur EPR se place à l'avant-garde d'un processus d'innovation continu.

    Le réacteur EPR a été homologué et autorisé par les instances les plus exigeantes.

    Conçu selon des normes de sûreté sans équivalent, le réacteur EPR fait preuve d'une très grande assistance face aux incidents internes, aux risques externes, ainsi qu'à la combinaison de risques de nature différente.
    Dans un contexte de raréfaction des carburants fossiles, le réacteur EPR fournit une électricité sûre et durable à partir de sources d'énergie extrêmement compétitives, l'uranium et le plutonium, dont les coûts présentent une certaine stabilité sur le long terme.

    Grâce aux exigences de sécurité accrues et à ses performances élevées, le réacteur EPR marque une avancée majeure par rapport aux réacteurs à eau légère actuellement en service, notamment sur le plan environnemental.

    L'EPR offre une résistance exceptionnelle aux risques internes et externes, ainsi qu'à la combinaison de risques de nature différente, notamment les séismes ou les chutes d'avion gros porteur.
    La sûreté nucléaire est dimension déterminante du réacteur EPR, qui a bénéficié de l'implication des autorités de sûreté nucléaires françaises et allemandes dès les premières phases de sa conception. Il en résulte un réacteur d'une sûreté sans équivalent, extrêmement résistant aux incidents internes comme aux risques externes.

    L'EPR a été conçu selon une approche déterministe, doublée d'analyses probabilistes. Fondée sur l'expérience acquise au fil des années, la conception du réacteur satisfait à tous les critères de sûreté grâce à la diversité, la complémentarité et la redondance de ses technologies éprouvées.
    - Des systèmes différents permettent d'éviter les défaillances de cause commune.
    - Des éléments de redondance mettent fin aux défaillances d'un système unique.
    - La combinaison optimale de systèmes actifs et passifs s'appuie sur des solutions complémentaires afin de fournir des barrières de sûreté globales.
    Suite à la catastrophe de Fukushima, des évaluations complémentaires de sûreté ont été menées sur l'EPR. Les lignes de défense existantes ont été réexaminées et une nouvelle analyse à été menée au-delà du référentiel de sûreté.

    Les résultats de ces examens ont permis de conforter les principes de sûreté de l'EPR dans le cas d'un événement type Fukushima. Par ailleurs, plusieurs ajustements ont été apportés vis-à-vis de l'étanchéité et de l'autonomie notamment.

    LES TRAINS DE SÛRETÉ
    Le réacteur EPR comprend 4 sous-systèmes de sûreté distincts, appelés « trains de sureté » et situés dans 4 divisions différentes. Ces trains de sûreté garantissent une quadruple redondance au niveau de leurs composants électriques et mécaniques, comme sur le plan de leurs systèmes de contrôle-commande. Chaque train peut ainsi assurer à lui seul l'ensemble des fonctions de sûreté du réacteur.
    Chaque bâtiment de sauvegarde du réacteur EPR comporte :
    - un système d'injection d'eau dans la cuve en cas de perte de réfrigérant primaire.
    - un système d'alimentation de secours en eau pour les générateurs de vapeur.
    - un système électrique et de contrôle-commande.
    Les 4 trains de sûreté permettent également de pratiquer une maintenance « en ligne », c'est-à-dire sans avoir à arrêter le réacteur. Il est alors possible de procéder, en temps utile, à une maintenance préventive entre les arrêts planifiés et de renforcer ainsi la fiabilité des systèmes de sûreté.

    LES GÉNÉRATEURS DE SECOURS D'URGENCE
    En cas de panne due à des causes extérieures, le réacteur EPR peut continuer de fonctionner de façon autonome et sûre, tout en étant déconnecté du réseau. Dans ce cas-là, le réacteur alimente les auxiliaires grâce à sa capacité à fonctionner en îlotage et produire 100 % de la puissance du générateur ou moins, sans le déclenchement de la turbine du réacteur.
    Si une perte totale d'alimentation électrique survient, en plus d'une défaillance externe, le réacteur EPR dispose de systèmes d'alimentation d'urgence sur site, installés dans des bâtiments protégés et physiquement séparés. Chacun des 4 générateurs diesel d'urgence (un pour chaque sous-système de sûreté) peut alimenter chacune des divisions de sûreté pendant 72 heures.
    Cet ensemble est complété par un système d'alimentation distinct qui est conçu et fabriqué par différents fournisseurs, afin d'éviter les défaillances de cause commune. Ces 2 générateurs de secours redondants peuvent fournir de l'électricité pendant 24 heures. Un ensemble de batteries situées dans le bâtiment réacteur peut, quant à lui, alimenter les équipements essentiels pendant 12 heures.
    Le courant électrique encore disponible permet à chacune des divisions de sûreté de refroidir le réacteur.

    LE BÂTIMENT COMBUSTIBLE
    La piscine à combustible est située à l'extérieur du bâtiment réacteur, dans une structure séparée, protégée par une double coque de béton. Cette organisation vise à faciliter la manipulation du combustible pendant le fonctionnement du réacteur et la gestion des emballages de combustible.
    La piscine à combustible permet de stocker le combustible usé jusqu'à son transport à l'extérieur de la centrale. Cela offre à l'opérateur une grande souplesse et une autonomie accrue pour gérer les combustibles usés.
    La piscine de combustible usé comporte également 2 systèmes de refroidissement redondants, complétés par un 3e dispositif distinct.

    LA SÉCURITÉ DU RÉACTEUR EPR EN BREF
    Le réacteur EPR est conçu pour garantir la sécurité de l'environnement et des populations riveraines en cas d'incidents internes et de risques externes. Voici les éléments qui garantissent une sûreté optimale.

    RÉSISTANCE AUX RISQUES MAJEURS
    Enceinte de confinement robuste susceptible de résister à l'impact direct d'une agression extérieure et aux vibrations qui en résulteraient.
    Radier en béton avec des installations situées le plus bas possible pour résister aux secousses sismiques en cas de tremblement de terre.
    Fortes capacités de refroidissement
    Quatre systèmes de sûreté indépendants, séparés physiquement et capables d'assurer à eux seuls toutes les fonctions de sûreté. Deux d'entre eux sont protégés par une coque pouvant résister à une chute d'avion et les 2 autres le sont du fait de leur emplacement physique.
    Importantes réserves d'eau de refroidissement, aptes à refroidir directement le système grâce au circuit primaire et au circuit secondaire.
    Piscine à combustible protégée et séparée, refroidie par un système redondant dédié.
    Système numérique de contrôle-commande adaptable et conforme aux principes de redondance, de diversité et de séparation.
    Générateurs d'urgence diversifiés, séparés et protégés, qui garantissent l'alimentation des circuits de refroidissement en cas de panne d'électricité.
    Prévention des risques pour l'environnement
    Contrôle renforcé de la pression et de l'hydrogène à l'aide de valves de sécurité et de recombineurs auto catalytiques passifs.
    Système avancé de rétention du corium dans l'hypothèse très improbable de la fusion du cœur.
    Enceinte étanche faisant barrage à la radioactivité et capable de résister à des températures et des pressions élevées.

    EPR, RÉACTEUR DURABLE
    Le site d'OL3 en Finlande
    Le réacteur EPR se démarque de ses concurrents en termes de développement durable. Grâce à la conception optimisée de son cœur et à son rendement élevé, il surpasse les réacteurs à eau légère existants, au bénéfice de l'environnement.

    RÉDUCTION DES DÉCHETS, GESTION OPTIMISÉE
    Le réacteur EPR est conçu pour réduire les déchets et optimiser leur gestion.

    Déchets gazeux
    Tous les déchets gazeux sont filtrés dans le réacteur EPR afin de réduire leur niveau de radioactivité. Les rejets gazeux sont contrôlés et surveillés au niveau de la colonne d'évacuation pour vérifier l'absence d'impact significatif sur l'environnement.

    Déchets liquides
    Avec un cœur plus gros et un nombre de grappes de contrôle plus important, le réacteur EPR nécessite moins d'injections de bore, ce qui diminue les déchets liquides.
    Utilisation du combustible et déchets radioactifs
    Le niveau élevé des performances d'exploitation de la centrale permet aux opérateurs de gérer de manière plus souple la consommation du combustible nucléaire pour produire de l'électricité. Il est ainsi possible de mettre en œuvre des stratégies énergétiques efficaces réduisant la consommation de combustible et en conséquence la production de déchets.

    Consommation d'eau
    Le réacteur EPR possède un rendement thermique très élevé. Par conséquent, son refroidissement nécessite une quantité d'eau extérieure moins importante que pour les autres réacteurs nucléaires pour une même quantité d'électricité produite.

    EMPRISE AU SOL RÉDUITE
    Du fait de sa puissance élevée, le réacteur EPR peut produire la même quantité d'électricité avec une emprise au sol inférieure à celle des autres modes de production d'électricité. Cet avantage est particulièrement appréciable dans les pays qui souhaitent limiter le nombre de leurs centrales nucléaires.

    IMPACT LIMITÉ SUR L'ENVIRONNEMENT
    Les systèmes de sûreté du réacteur EPR sont conçus pour contenir les conséquences d'un incident à l'intérieur de la centrale. Ils permettent ainsi de minimiser les impacts négatifs sur l'environnement immédiat.

    LES ATOUTS ENVIRONNEMENTAUX DU RÉACTEUR EPR EN BREF
    Consommation d'uranium inférieure de 7 à 15 % par MWh produit.*
    Production d'actinides à longue durée de vie réduite de 10 % par MWh*, grâce une meilleure gestion du combustible
    Production d'électricité maximisée
    Consommation d'eau limitée* grâce à un rendement thermique élevé
    Possibilité d'utiliser du MOX (mélange d'oxyde d'uranium et d'oxyde de plutonium) et de l'URE (uranium de retraitement enrichi)
    Doses collectives reçues inférieures de 30 % aux meilleurs résultats moyens sur un an recensés par la WANO (Association mondiale des opérateurs nucléaires)
    * comparé au réacteur de 1,000 MWe

    Signaler un abus

  • aeropelu
    05 septembre 201814:43

    "Au nom de quoi devrions-nous développer en France des énergies renouvelables inutiles...?"

    J'ai plusieurs fois indiqué les 2 principales raisons:
    1- "remplir les poches de quelques copains et d'industriels sans scrupule en mal de contrats juteux financés par nos taxes et nos impôts" autrement dit alimenter la bulle financière que constitue ces gabegies...
    2- permettre l'augmentation du prix de base de l'électricité déjà multiplié par 4 depuis 15 ans environ à 0,15€/kwh et le "propulser" vers 0,3€/kwh au environ de 2025.

    Signaler un abus

  • aeropelu
    05 septembre 201815:11

    Un peu de courage, merci de ne pas abuser de "signaler un abus"

    Signaler un abus

  • aeropelu
    05 septembre 201820:17

    "Au nom de quoi devrions-nous développer en France des énergies renouvelables inutiles, ruineuses et nuisibles...?"

    J'ai indiqué plusieurs fois sur ce forum les 2 principales raisons:

    1- "remplir les poches de quelques copains et d'industriels sans scrupule en mal de contrats juteux financés par nos taxes et nos impôts" autrement dit continuer à alimenter la bulle financière que constitue le subventionnement de ces gabegies techniques et économiques...

    2- permettre l'augmentation du prix de base de l'électricité déjà multiplié par 4 depuis 15-20 ans à 0,15€/kwh pour le propulser vers 0,3€/kwh d'ici 2025 comme c'est déjà le cas en Allemagne et cela a été annoncé dans certains articles...

    Signaler un abus

  • atribut2
    05 septembre 201820:59

    Le prix de l'électricité suit la courbe du cours de l'eau de ces 20 dernières années.

    Signaler un abus

  • atribut2
    05 septembre 201821:08

    En passant sur l'A9 j'ai vu au détour d'un regard une étendue de panneaux solaires au milieu de nulle part ou plutôt au milieu de la nature non exploitée par l'homme, territoire certainement propice à la bio-diversité tant défendue par la sphère écologique.
    Je dis ça, je dis rien.

    Signaler un abus

Retour au sujet EDF

21 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5571.71 -0.76%
1.1221 +0.09%
63.64 -1.18%
22.825 -1.19%
2.376 -6.93%

Les Risques en Bourse

Fermer