1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Rémy Cointreau-Nouvelle année de très forte croissance du cognac
Reuters24/04/2019 à 11:07

    * Croissance organique de 7,0% au T4 et de 7,8% sur
l'exercice
    * Le cognac Rémy Martin boucle l'exercice en hausse de 11,9%
    * Le cognac en Chine devrait poursuivre sa hausse à 2
chiffres
    * La fin de contrats de distribution pèsera en 2019-2020

 (Actualisé avec détails, cours)
    par Pascale Denis
    PARIS, 24 avril (Reuters) - Rémy Cointreau  RCOP.PA  a
bouclé son exercice décalé sur des ventes record et une nouvelle
envolée pour son cognac Rémy Martin, toujours porté par de très
solides performances en Chine où l'appétit pour ses bouteilles
haut de gamme ne se dément pas.
    Le groupe a dégagé un chiffre d'affaires record de 1,21
milliard d'euros en 2018-2019, en croissance organique de 7,8%,
dépassant les 7,2% de l'exercice précédent grâce au redressement
des ventes de sa liqueur Cointreau et au succès de son gin The
Botanist.
    Les ventes de Rémy Martin, son principal centre de profits,
ont quant à elles continué de briller, se maintenant à des
niveaux très élevés grâce à une demande chinoise toujours très
robuste malgré les craintes de ralentissement et à la solidité
du marché américain.
    Elles finissent ainsi l'exercice sur une progression de
11,9%, après une hausse de 13,2% un an auparavant.
    En Chine, la hausse a été nettement supérieure à 10%, avec
un "très très bon" nouvel an et le groupe pense pouvoir y
poursuivre une "solide croissance à deux chiffres", a précisé
son directeur financier Luca Marotta, lors d'une conférence
téléphonique.
    Rémy Cointreau, qui doit piloter ses stocks d'eaux-de-vie
sur le long terme, estime que ses ventes de cognac peuvent
progresser en moyenne annuelle de 8% à 10% sur le long terme,
grâce à une hausse des volumes de 3% à 4% par an, le reste étant
permis par des relèvements de prix et des effets de "mix"
(flacons vendus plus cher).    
    Confirmant tabler sur une croissance organique du résultat
opérationnel courant (ROC) annuel, le directeur financier s'est
dit "en phase" avec le consensus des analystes, qui anticipent
une hausse de 13,5% de ce résultat. 
    
    FIN DE CONTRATS DE DISTRIBUTION
    Pour l'exercice à venir 2019-2020, Luca Marotta a averti que
la fin des contrats de distribution en République Tchèque, en
Slovaquie et aux Etats-Unis aurait un impact négatif de 5,0
points sur sa croissance organique.
    En Bourse, après des chiffres jugés solides, le titre Rémy
Cointreau est quasiment inchangé (-0,25%) à 118,8 euros,
grimpant de 20,4% depuis le début de l'année. 
    A 31,8 fois les bénéfices estimés pour 2020-2021, ses
multiples de valorisation sont plus proches de ceux du luxe que
des vins et spiritueux (23,2 fois pour Diageo  DGE.L , leader
mondial du secteur, ou 22,2 pour Pernod Ricard  PERP.PA ).
    Engagé dans un recentrage sur les spiritueux haut de gamme,
Rémy Cointreau entend réaliser plus de 60% de ses ventes avec
des bouteilles à plus de 50 dollars à l'horizon 2019-2020,
contre plus de 50% aujourd'hui et 45% en 2015.
    Au dernier trimestre 2018-2019, les ventes ont été
légèrement ralenties par des effets techniques liés au
calendrier du nouvel an chinois.
    Elles ont progressé de 12,1% à 297,1 millions d'euros entre
janvier et mars, signant une hausse de 7,0% à taux de change
constants après une croissance de 8,7% au précédent trimestre,
un chiffre toutefois supérieur aux 6,1% attendus par les
analystes.    
    Celles de Rémy Martin ont augmenté de 7,9%, après une
envolée de 15,6% au cours des trois mois précédents.
    Une modération de la croissance était attendue pour cause de
comparatifs élevés - les ventes de cognac avaient décollé de 
18,3% au dernier trimestre de l'exercice précédent - et de
nouvel an chinois plus précoce en 2019.
    Sans tenir compte de ce facteur calendaire, la croissance
organique serait ressortie à 8,5% sur les trois derniers mois de
l'exercice.
    Les résultats annuels seront publiés le 6 juin.
           
    Le communiqué : https://bit.ly/2Pse4S4 

    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Le communiqué :    https://bit.ly/2Pse4S4
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^>
 (Edité par Dominique Rodriguez)
 

Valeurs associées

Euronext Paris +1.33%
Euronext Paris +0.34%
Euronext Paris +0.76%
LSE -0.43%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5394.77 +0.68%
11.12 +0.45%
1.11454 -0.21%
25.14 +0.22%
2.429 +1.50%

Les Risques en Bourse

Fermer