Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

ADP

182.70EUR
0.00% 
Ouverture théorique 182.70
indice de référence SBF 120

FR0010340141 ADP

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    183.10

  • clôture veille

    182.70

  • + haut

    183.40

  • + bas

    180.40

  • volume

    32 667

  • valorisation

    18 080 MEUR

  • capital échangé

    0.03%

  • dernier échange

    20.04.18 / 17:35:13

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    164.50

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    200.80

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter ADP à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter ADP à mes listes

    Fermer

Macron répond aux protestations sur l'aéroport de Toulouse

Reuters05/12/2014 à 15:40

* Des critiques à droite comme à gauche * Le Pen dénonce le bradage d'actifs stratégiques * Emmanuel Macron dénonce les critiques contre les Chinois (Actualisé avec Macron) PARIS, 5 décembre (Reuters) - Emmanuel Macron a stigmatisé vendredi les critiques contre la vente à des investisseurs chinois d'une partie du capital de l'aéroport de Toulouse annoncée la veille. ID:nL6N0TO4NC "Celles et ceux que j'ai pu entendre ce matin, qui s'indignent de cette cession minoritaire de la société de gestion de l'aéroport de Toulouse, ont pour profession d'une part d'invectiver le gouvernement et d'autre part d'inquiéter les Français", a dit le ministre de l'Economie. "Dans les deux cas, vous comprendrez que ce n'est ni ma fonction ni mon objectif", a-t-il ajouté en marge du congrès de l'Union nationale des professions libérales. L'opération a suscité de vives critiques à droite et à l'extrême droite, de la part de la présidente du Front national, Marine Le Pen, et du président de "Debout la France", Nicolas Dupont-Aignan. Des voix se sont également élevées à gauche, telle la sénatrice socialiste Marie-Noëlle Lienemann qui a exigé l'arrêt de la vente et dénoncé la privatisation des aéroports de Lyon et Nice qui figure dans l'avant-projet de loi sur la croissance et l'activité que présentera le 10 décembre Emmanuel Macron. Elle demande dans un communiqué que "toute vente éventuelle d'actions publiques, lorsqu'il s'agit d'infrastructures importantes pour le pays, soit soumise au vote du Parlement". Le ministère de l'Economie a annoncé jeudi soir avoir choisi le consortium chinois Symbiose comme futur acquéreur d'une participation de 49,9% dans l'aéroport de Toulouse pour 308 millions d'euros. "AMUSER LA GALERIE" Cette opération donne le coup d'envoi d'un projet de privatisations d'aéroports régionaux français avant celles de Nice et de Lyon anticipées en 2015. "Brader des actifs aussi stratégiques que cet aéroport à des investisseurs étrangers est l'inverse d'une politique de développement économique de long terme et d'indépendance nationale", a déclaré Marine Le Pen. "C'est d'autant plus vrai à Toulouse, où la présence du siège d'Airbus oblige à une vigilance encore plus grande vis-à-vis de tout investissement étranger dans ce secteur d'activité", a-t-elle ajouté dans un communiqué. Pour Nicolas Dupont-Aignan, les 49,9% sont là "pour amuser la galerie" et l'opération revient à "donner les clés de l'industrie aéronautique, quelque part, aux Chinois". "J'ai honte de ce ministre qui, pour obéir à quelques commissaires bruxellois, est en train de vendre par appartements notre pays, parce que c'est complètement absurde, parce que c'est complètement anti-économique, parce que c'est l'aéroport d'Airbus", a-t-il dit sur iTÉLÉ. Emmanuel Macron a répondu en soulignant que les Chinois étaient parmi les premiers clients d'Airbus, ajoutant : "On ne peut pas expliquer à la Chine qu'elle est bien placée quand il s'agit de vendre des avions mais que les investisseurs chinois qui ont structuré, qui ont fait une offre avec un vrai projet industriel et des vraies garanties sociales ne seraient pas bienvenus sur notre territoire". (Gérard Bon et Yann Le Guernigou, édité par Sophie Louet)

Valeurs associées

ADP
0.00%
-0.07%
+0.91%

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.