Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les six plus grands gérants au monde sont médiocres en ESG
Newsmanagers13/03/2020 à 16:30

(NEWSManagers.com) - BlackRock, Vanguard, State Street Global Advisors, Fidelity Investments, Capital Group et J.P. Morgan Asset Management sont les six principales sociétés de gestion au monde, avec un total d' encours sous gestion de plus de 20.000 milliards de dollars. Elles figurent toutes dans le bas du classement établi par ShareAction, une organisation caritative qui cherche à promouvoir l' investissement responsable, pour évaluer les approches d' investissement responsable des 75 principales sociétés de gestion au monde. Cette étude se base sur la gouvernance des investissements durables, le changement climatique, les droits humains et du travail et la biodiversité.

" En dépit de leur taille, ces six sociétés ont toutes affiché de piètres performances sur les critères que nous considérons comme fondamentaux pour afficher des pratiques d' investissement responsable solides. Les six sont classées dans les catégories D et E et sont dépassées de loin par de plus petites sociétés de gestion qui figurent en haut de classement " , déplorent les auteurs de l' étude.

Le bilan global n' est guère plus reluisant. La moitié des sociétés de gestion étudiées sont notés D ou E, signe d' une approche " très limitée " concernant la gestion des risques et impacts ESG. Ces sociétés représentent ensemble 36.000 milliards de dollars, " ce qui est supérieur aux PIB des Etats Unis et de la Chine réunis " , souligne ShareAction. Elles représentent aussi 64 % des encours totaux évalués. 17 % des sociétés affichent une performance " limitée " avec des notes allant de CCC à C. Seulement 33 % des sociétés de gestion évaluées affichent une " forte performance " , avec des notes comprises entre AAA et B. Elles ne pèsent " que " 3.300 milliards de dollars d' encours.

" Bien que les sociétés de gestion mettent souvent en avant leurs qualités en matière d' ESG, il est clair que le secteur dans son ensemble a encore beaucoup de chemin à faire pour l' investissement responsable se banalise " , constatent les auteurs de l' étude.

Le top 5 se compose de Robeco, BNP Paribas Asset Management, Legal & General Investment Management, APG Asset Management et Aviva Investors, qui sont les seuls à obtenir la note de A. Pas une seule société de gestion n' a en revanche obtenu un AAA ou un AA, les meilleures notes du classement.

Notons que les français sont bien représentés dans les hauteurs du classement, avec, outre BNPP AM, Axa Investment Managers (11ème avec la note de BBB), La Banque Postale Asset Management (14ème avec BB) et Amundi Asset Management (15ème avec BB). Ostrum Asset Management arrive 28ème avec CCC et le dernier français de la liste, Lyxor, pointe à la 54ème place avec une note de D. Les sociétés néerlandaises et britanniques sont également très bien placées dans le classement.

Plus généralement, les sociétés de gestion européennes affichent de plus fortes performances par rapport aux sociétés américaines et le reste du monde. Cela s' explique en partie par une réglementation plus tournée vers ces sujets en Europe, avance ShareAction.

La perte de biodiversité est peu prise en compte

ShareAction a étudié l' approche des investissements responsables des sociétés de gestion sous plusieurs angles : la gouvernance des investissements durables, le changement climatique, les droits humains et la biodiversité. L' organisation se base sur les données collectées par le biais d' un sondage aligné sur les recommandations de la TCFD (Task Force on Climate-related Financial Disclosures) ainsi que sur des informations publiques.

Sur la gouvernance, ShareAction souligne que la majorité des sociétés de gestion ne prend pas en compte le sujet des investissements durables au niveau du conseil d' administration. Seuls 21 % ont un membre du conseil d' administration impliqué dans les investissements responsables. De plus, la grande majorité des sociétés de gestion n' ont pas prévu d' incitations financières en matière d' investissement responsable. Celles qui le font, en revanche, s' illustrent par de meilleures notes dans le classement.

L' étude montre aussi que, les sociétés de gestion n' ont pas encore mis au point une approche sophistiquée pour aborder le problème de la perte de biodiversité, malgré la menace systémique que cela pose à l' économie et à la société en générale. Aucune société évaluée n' a de politique d' investissement complète sur la biodiversité et seule quelques-unes intègrent la biodiversité dans les politiques pour les secteurs à haut risque.

Enfin, sur le sujet plus largement consensuel du changement climatique, la majorité des sociétés de gestion ne prennent pas de mesures appropriées. Par exemple, à peine un quart des sociétés évaluées ont une politique dédiée au changement climatique. Sur celles qui en ont une, seules deux se sont engagées à aligner tous leurs portefeuilles sous gestion avec les objectifs de l' Accord de Paris.

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • RBONHOF
    13 mars16:44

    c'est normal, pour ces boites il n'y a qu'un objectif : LE FRIC

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4978.18 -1.22%
12.63 -3.05%
0.368 +24.75%
4.4 +5.39%
32.2 -10.53%

Les Risques en Bourse

Fermer