1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les marchés en 2020 vus par quelques grands stratégistes...
H24 Finance pour Boursorama09/01/2020 à 14:44

Les marchés en 2020 vus par quelques grands stratégistes... (Crédits photo : Rawpixel - )

À l'orée de 2020, les grands stratégistes nous livrent leurs prévisions pour cette nouvelle année.

Contexte macro-économique

Il semble y avoir un consensus sur la forte résilience de l'économie américaine. La société Franklin Templeton n'envisage pas de récession même si les indices de confiance sont en berne. Même son de cloche chez Fidelity International qui anticipe un « atterrissage en douceur de l'économie » grâce à l'atténuation des tensions commerciales et politiques. Il en va de même pour Axa IM pour qui la récession sera évitée, même si la croissance devrait rester molle.

BlackRock pourrait être le plus optimiste (bien que tout soit relatif), puisque le Blackrock Institute « voit un point d'inflexion de la croissance économique mondiale en 2020, alors que les conditions financières plus accommodantes permettent à la croissance mondiale de revenir progressivement à son potentiel ».

Toutefois, les stratégistes s'accordent pour affirmer que des risques non négligeables persistent. Franklin Templeton voit dans les tensions commerciales, l'affaiblissement de l'activité manufacturière, les tensions politiques et les survalorisations sur de nombreux segments de marché, les risques majeurs de 2020. BlackRock les rejoint sur le contexte politique, en évoquant la montée possible du populisme et l'instabilité que cela entraînerait. Axa IM nous rappelle le risque pesant sur les entreprises. Celles-ci ont bénéficié de taux très bas et ont grandement augmenté leur dette. Cependant, la rentabilité de ces mêmes entreprises n'a pas été au rendez-vous, ce qui posera d'évidents problèmes lors de la remontée des taux. Franklin Templeton et Fidelity International s'émeuvent également de la capacité du système financier à encaisser une nouvelle crise, les marges de manœuvre étant de plus en plus réduites. Les problèmes de liquidité sont notamment soulignés.

De plus, l'inflation est un risque sous-estimé selon les experts de Franklin Templeton. Chez Fidelity International, la stratégiste en chef évoque également un retour possible de l'inflation sous le double effet des pressions salariales et des tarifs douaniers.

Dans un tel contexte, que faire ?

Certes, l'année 2020 sera une période d'incertitudes, mais il y a des opportunités à saisir. Les experts des différentes sociétés se montrent globalement prudents sur les obligations et confiants sur les actions. Franklin Templeton et Fidelity International mettent en avant les actions, avec un accent particulier sur le style value si la croissance mondiale rebondit. De la même manière, AXA IM conservera « une vue positive à l'égard des actions à l'approche de 2020, en privilégiant les valeurs cycliques sous-évaluées aux États-Unis, et les actions de la zone euro qui versent des dividendes élevés et disposent d'une trésorerie importante ».

Fidelity International nous met cependant en garde face aux « value traps », ces valeurs décotées qui ne valent fondamentalement rien, d'entreprises gardées en vie par le coût extrêmement bas de la dette.

Les experts de BlackRock se démarquent de leurs pairs en conseillant les actions dites « qualité », c'est-à-dire celles qui performeront malgré des conditions de marché difficiles.

Sur la partie obligataire, BlackRock privilégie les obligations indexées à l'inflation et délaisse entièrement les obligations d'État, ne jouant plus à l'aune du niveau des taux leur rôle de diversification du portefeuille. On retrouve cette même idée chez Fidelity International, qui préfèrera les obligations de pays émergents. En effet, la société estime que la chasse au rendement devrait continuer et les obligations émergentes devraient en profiter. Globalement, en l'absence de choc, les segments obligataires rémunérateurs devraient continuer à bien performer sans pour autant renouer avec les performances de 2019. Franklin Templeton, bien que désormais prudent, voit également dans ces pays émergents une opportunité à saisir.

Enfin, les experts de Franklin Templeton se démarquent en parlant devises. Face à la montée des risques précédemment cités, les valeurs refuges comme le yen japonais, la couronne norvégienne et la couronne suédoise pourraient jouer leur rôle.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer