Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le secteur financier peine à se réconcilier avec l'éthique

Newsmanagers04/06/2015 à 17:00

(NEWSManagers.com) - La notion d'éthique dans l'industrie financière laisse plutôt à désirer, selon une étude publiée par un cabinet d'avocats spécialisé dans la défense des lanceurs d'alerte alors que plusieurs banques viennent d'être condamnées à quelque six milliards de dollars d'amendes pour avoir manipulé le marché des changes.

Selon cette étude, réalisée par le cabinet d'avocats Labaton Sucharow en collaboration avec l'université de Notre Dame (Indiana) (" The Street, The Bull and The Crisis" ), un tiers des employés du secteur qui font partie des salariés les mieux payés ont été témoins directs d'actes délictueux.

Environ un quart de ceux qui gagnent plus de 500.000 dollars par an reconnaissent aussi avoir subi des pressions pour accomplir des opérations contraires à l'éthique, selon cette étude réalisée auprès de 1.200 employés du secteur aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. Parmi les autres résultats, 23% d'entre eux pensent que leurs collègues se sont livrés à de tels comportements pour se faire bien voir ou obtenir un avantage, soit plus du double de ce qu'une étude précédente réalisée en 2012 avait révélé et près de la moitié (47%) pensent que les firmes concurrentes trichent.

Autrement dit, les efforts engagés pour modifier les pratiques du secteur financier des deux côtés de l'Atlantique ne semblent pas avoir fondamentalement changé la donne. " Le plus décevant est de constater le peu d'évolution sur de très nombreux points par rapport aux enquêtes des années précédentes. Malgré des efforts significatifs, il semble que nous devrions continuer à réfléchir aux moyens d'améliorer la culture de l'éthique dans le secteur des services financiers, et très probablement dans d'autres secteurs également" , estiment Ann Tenbrunsel, co-auteure du rapport, et David Gallo, professeur d'éthique des affaires à l'université de Notre Dame, cités dans un communiqué.

L'étude relève que, malgré les efforts engagés par les autorités pour identifier et sanctionner les tentatives d'intimidation du personnel, 16% des personnes interrogées indiquent que les procédures et les politiques de confidentialité de leur entreprise interdisent de rendre compte des activités qui semblent contraires à l'éthique ou à la loi. Et un sondé sur un dix a été sollicité ou a signé un accord de confidentialité qui intègre une interdiction spécifique de rendre compte d'activités apparemment contraires à l'éthique ou à la loi.

Signe encourageant toutefois, les participants à l'étude sont plus de 60% à estimer que leurs autorités respectives ont été relativement efficaces dans leurs efforts pour faire respecter la loi. Et 89% des professionnels de la finance indiquent qu'ils sont prêts à communiquer les comportements suspects aux autorités compétentes moyennant une protection et des mesures incitatives à l'instar du dispositif mis en place par la SEC, le Whistleblower Program. Mais 37% des sondés ont indiqué ne pas avoir connaissance de ce dispositif...

Mes listes

valeur

dernier

var.

135.35 -3.15%
10.26 +0.69%
6.16 +0.03%
349.96 -0.59%
98.06 +0.88%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.