Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

BAYER

104.60EUR
+0.31% 
Ouverture théorique 0.00

DE000BAY0017 BAYN

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    104.52

  • clôture veille

    104.28

  • + haut

    104.90

  • + bas

    104.08

  • volume

    3 335

  • valorisation

    89 741 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    18.05.18 / 21:55:03

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter BAYER à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter BAYER à mes listes

    Fermer

Le Royaume-Uni à l'écart du récent rebond des M&A

Reuters07/11/2016 à 18:43
    * Baisse de 62% des fusions et acquisitions au Royaume-Uni 
    * $475,91 millions de commissions pour les récentes M&A 
    * Lazard en passe d'être numéro un en Europe pour la 
première fois 
    * UBS grimpe à la 2e place sur les transactions annoncées en 
EMEA 
    * Deutsche Bank tombe au dixième rang mondial 
 
    par Sophie Sassard 
    LONDRES, 7 novembre (Reuters) - Le montant des opérations de 
fusion-acquisition (M&A) entre sociétés britanniques a chuté de 
62%, à son niveau le plus bas depuis 30 ans, depuis le vote du 
pays pour sortir de l'Union européenne, montrent lundi les 
données de Thomson Reuters. 
    Le total des transactions depuis le référendum du 23 juin 
s'élève à tout juste un milliard de dollars (904 millions 
d'euros) dans le pays. 
    Les rachats d'entreprises britanniques par des groupes 
étrangers ont également reculé, de 69%, malgré la chute de la 
livre sterling.  
    Ces statistiques contrastent avec le rebond récent des 
acquisitions dans le reste de l'Europe et aux Etats-Unis. 
    Rien que sur le mois écoulé, l'opérateur télécoms américain 
AT&T  T.N  a annoncé le rachat de son compatriote Time Warner 
 TWX.N  pour 85,4 milliards de dollars  , le 
fabricant de puces Qualcomm  QCOM.O  s'est offert le néerlandais 
NXP Semiconductors  NXPI.O  pour 38,5 milliards de dollars 
  et le conglomérat américain General Electric  GE.N  
a décidé de fusionner ses activités dans le pétrole et le gaz 
avec son compatriote Baker Hughes  BHI.N   . 
    Ces trois transactions devraient apporter aux banques 
d'affaires des commissions de 475,91 millions de dollars, selon 
les données compilées par Thomson Reuters et Freeman & Co. 
    Elles ont fait grimper les commissions mondiales découlant 
des M&A à 21 milliards de dollars cette année, un chiffre en 
baisse de 7% par rapport à la même période en 2015. 
    2015 avait été une année record pour les fusions et 
acquisitions au niveau mondial avec plusieurs transactions 
d'importance impliquant des sociétés cotées au Royaume-Uni. 
Anheuser-Busch Inbev  ABI.BR  a racheté SABMiller pour 110,3 
milliards de dollars   et Royal Dutch Shell  RDSa.L  
a bouclé l'acquisition de BG Group pour 53 milliards de dollars 
 . 
    Le rachat en juillet par Softbank  9984.T  du concepteur 
britannique de puces ARM Holdings   a ravivé l'espoir 
que la chute de la livre allait entraîner de nouvelles 
transactions mais peu d'autres opérations de fusion-acquisition 
se sont matérialisées depuis. 
    Au niveau mondial, la banque d'affaires américaine Goldman 
Sachs reste le principal bénéficiaire des opérations de M&A, 
selon Thomson Reuters. 
    En Europe, c'est la banque Lazard  LAZ.N  qui occupe la 
première place depuis le début de l'année, devant Rothschild 
 ROTH.PA , grâce notamment à son rôle dans la fusion entre 
Johnson Controls  JCI.N  et Tyco International  TYC.N  pour 32 
milliards de dollars   
    La banque suisse UBS se classe en deuxième position pour les 
transactions annoncées cette année en Europe, au Moyen-Orient et 
en Afrique (EMEA), juste derrière Goldman Sachs. 
    L'allemande Deutsche Bank  DBKGn.DE , qui est en pleine 
révision stratégique, est passé du sixième rang au dixième dans 
les accords annoncés cette année au niveau mondial.  
 
 (Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique 
Tison) 
 

Valeurs associées

+0.31%
-0.08%
-1.63%
-0.17%
-0.37%
-1.09%
+0.10%
-0.48%
+0.54%
+0.03%
0.00%
-0.12%
-1.09%
+1.22%
+0.08%
+0.67%
-0.93%
GKN
0.00%
IMI
+0.08%
ITV
+0.83%
+1.20%
+1.05%
-0.13%
-0.19%
-2.16%
-1.18%
+0.56%
+0.34%
+0.66%
+0.21%
+2.40%
-0.74%
-0.08%
-0.59%
+0.84%
-0.01%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

Mes listes

valeur

dernier

var.

0.355 +18.33%
4.86 +2.14%
0.038 -1.03%
71.48 +0.25%
5637.51 +0.41%
0.355 -2.74%
1.175 -0.01%
23002.37 +0.31%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.