Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le pétrole chute, au plus bas depuis 2009, limitant le rebond des marchés européens

Boursorama07/12/2015 à 18:21

Les prix de l'or noir chutent lourdement lundi 7 décembre.

Depuis la réunion de l’Opep de vendredi 4 décembre, les prix du pétrole sont en chute libre. Après une baisse de l’ordre de 3% vendredi, les prix perdent encore 4 à 5% lundi 7 décembre. Le WTI s’échange à 38 dollars. Le Brent, à 41 dollars, est au plus bas depuis 2009.

Le pétrole connaît une énième rechute lundi, pesant sur l’évolution des indices boursiers européens. Ceux-ci, en net rebond au cours de la matinée, ont commencé à effacer une partie de ce mouvement à partir de 14h, dans le sillage de la chute du pétrole qui pénalisait les valeurs du secteur pétrolier comme Total ou Technip.

Les prix du baril, en baisse modérée en matinée, ont commencé à plonger à partir de 13h50. Le WTI new-yorkais, qui s’échangeait autour de 39,5 dollars en matinée, est rapidement passé sous les 39 dollars puis sous les 38,5 dollars, atteignant les 38 dollars vers 16h35 (-5% depuis le début de séance).

À 38 dollars, le baril WTI se trouve exactement à son plus bas niveau annuel du 24 août dernier, lors de la fameuse séance de « lundi noir » qui avait agité la planète financière. Ce niveau correspond également à un plus bas depuis février 2009, proche du creux du contre-choc pétrolier ayant suivi la crise financière de 2008. Pour ces raisons, le seuil des 38 dollars pourrait être une zone de support majeur pour le WTI à court terme.

Le Brent, qui fait référence en Europe au lieu du WTI new-yorkais, suivait la même tendance. À 16h50, le Brent s’échangeait à 41,3 dollars, au plus bas depuis mars 2009 pour sa part.

Expliquant en partie cette chute, Patrick Pouyanné, PDG de Total, a expliqué dans une déclaration publique lundi au Qatar qu’il excluait l’idée d’un rebond significatif des prix du pétrole au cours de l’année 2016. « En 2016, la croissance de la capacité sera plus forte que la croissance de la demande » a-t-il déclaré, cité par l’AFP. « Je ne suis pas très optimiste pour 2016, au-delà, c’est difficile de savoir » a-t-il également ajouté.

Cette déclaration vient s’ajouter au sentiment général qu’aucun facteur tangible ne semble en mesure de soutenir à court ou moyen terme les prix du pétrole. L’Opep a choisi vendredi dernier d’augmenter le niveau officiel de sa production journalière alors que les stocks de pétrole américains continuent d’augmenter semaine après semaine à la mesure de la surproduction que connaît le pays.

Par ailleurs, le contexte monétaire à court terme joue en défaveur des prix du pétrole, coté en dollars. « Le relèvement des taux d’intérêt américains, attendu pour la semaine prochaine, pourrait accentuer cette chute en faisant grimper le dollar, dont la vigueur contribue à faire baisser les cours du brut », relève pour sa part Le Monde, dans un article paru en milieu d’après-midi.

Xavier Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.


Mes listes

valeur

dernier

var.

5.2 -5.80%
34 -2.86%
104.15 -0.53%
3.1 -0.96%
21.85 +0.46%
3492.11 -0.06%
1.195 -0.38%
15.07 -0.20%
135.2 -2.73%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.