Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Arabie saoudite abaisse sa production de pétrole, la Russie fait l'inverse
Reuters05/01/2021 à 19:38

(Actualisé avec les annonces de l'Arabie saoudite)

par Vladimir Soldatkin, Shadia Nasralla et Alex Lawler

MOSCOU/LONDRES, 5 janvier (Reuters) - L'Arabie Saoudite a annoncé mardi une réduction supplémentaire de sa production pétrolière en février et en mars dans le cadre de l'accord de l'Opep+ qui s'inquiète pour la demande mondiale face à l'évolution défavorable de la pandémie.

Le ministre saoudien de l'Energie, le prince Abdoulaziz ben Salman, a déclaré que la production du pays serait réduite d'environ un million de barils par jour sur la période février-mars.

Cette décision unilatérale a été prise "pour soutenir notre économie et l'Opep+. Nous sommes les gardiens du marché", a déclaré le ministre.

Son homologue russe Alexandre Novak a qualifié ce choix de "nouveau cadeau du Nouvel An".

Les alliés russe et kazakh ont été autorisés à augmenter leur production d'environ 75.000 bpj en février, puis de 75.000 bpj supplémentaires en mars, a déclaré le ministre de l'énergie du Kazakhstan.

Hormis l'Arabie saoudite, la Russie et le Kazakhstan, les autres pays maintiendront une production stable.

En excluant les réductions annoncées par l'Arabie Saoudite, la baisse totale de l'offre de l'Opep+ s'élèvera donc à environ 7,05 millions de bpj d'ici mars, d'après l'ébauche d'un communiqué vue par Reuters.

Sur les marchés, le cours du Brent LCOc1 gagnait près de 5% vers 18h30 GMT, à près de 53,6 dollars le baril au plus depuis début mars.

L'accord inhabituellement compliqué de l'Opep+ a été conclu au terme de deux jours de négociations.

La Russie et le Kazakhstan avaient fait pression pour que le groupe augmente sa production de 500.000 barils par jour (bpj) alors que d'autres producteurs suggéraient plutôt de maintenir la production à son niveau actuel.

Un document interne, daté du 4 janvier, que Reuters a pu consulter, soulignait les risques baissiers dont "les mesures de confinement contre le COVID-19 introduites dans le monde et qui freinent le rebond de la demande de pétrole en 2021".

Abdoulaziz ben Salman a déclaré lundi que l'organisation devrait être prudente car la demande en hydrocarbures restait fragile et l'évolution du coronavirus - et de ses variants - imprévisible.

(avec Ahmad Ghaddar à Londres, Rania El Gamal à Dubai, Olesya Astakhova à Moscow, version française Laetitia Volga, édité par Bertrand Boucey)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer