Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Areva étudierait l'entrée à son capital d'investisseurs chinois

Reuters16/03/2015 à 10:00

PARIS (Reuters) - Areva étudie les conditions d'une entrée à son capital d'investisseurs étrangers et notamment chinois, rapporte lundi le quotidien Les Echos.

Le spécialiste public du nucléaire en difficulté, contrôlé à près de 87% par l'Etat français, doit élaborer d'ici à fin juillet un plan de financement qui devrait inclure "des partenariats comportant un volet financier" et un "renforcement" de ses fonds propres incluant potentiellement une augmentation de capital.

Areva n'a pas précisé à ce stade quels types d'investisseurs pourraient être sollicités.

"Soucieux de la réglementation sur les aides d'Etat qui limiterait l'apport de fonds publics, Areva explore, selon nos informations, les conditions d'une entrée au capital d'investisseurs étrangers, et notamment chinois", selon Les Echos.

"L'une des pistes serait de discuter avec un fonds souverain chinois plutôt qu'avec des industriels", ajoute le quotidien, en ajoutant qu'un "mouvement de ce type est toutefois loin d'être acquis" en raison de certaines réserves du côté de l'Etat français.

En termes de marchés, le plan de sauvetage d'Areva prévoit un renforcement des activités en Chine, considérée par le groupe comme la "nouvelle frontière du nucléaire mondial".

En matière de cessions, toujours selon Les Echos, Areva confirmerait la vente de sa filiale de mesure de la radioactivité Canberra et le fonds britannique Charterhouse, qui vient de s'offrir Mirion Technologies dans le même secteur, "est sur les rangs".

L'activité d'éolien en mer, qui vient d'être transférée dans une coentreprise avec l'espagnol Gamesa, serait elle aussi "cédée à moyen terme", comme indiqué fin février par des sources syndicales.

Un porte-parole d'Areva n'a pas souhaité commenté ces informations.

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a par ailleurs répété lundi dernier que l'Etat avait demandé à Areva et à EDF de repenser leurs relations et que, si une fusion était exclue, des rapprochements capitalistiques entre les deux groupes pourraient intervenir dans certaines activités, notamment les réacteurs.

(Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)


Mes listes

valeur

dernier

var.

4.914 -3.46%
0.667 +11.17%
5442.96 +0.08%
0.318 +0.95%
3.68 -2.65%
8.62 0.00%
1272.39 +0.30%
3 -0.83%
63.34 +1.41%
1.283 -0.14%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.