Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Forum

NOVACYT
3.0110 EUR
+0.70% 

FR0010397232 ALNOV

Euronext Paris données temps réel
Chargement...
  • ouverture

    3.0050

  • clôture veille

    2.9900

  • + haut

    3.0340

  • + bas

    2.9600

  • volume

    102 075

  • capital échangé

    0.14%

  • valorisation

    213 MEUR

  • dernier échange

    27.10.21 / 09:45:20

  • limite à la baisse

    2.8610

  • limite à la hausse

    3.1610

  • rendement estimé 2021

    -

  • PER estimé 2021

    6.62

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    23.08.21

  • Éligibilité

  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet NOVACYT

NOVACYT : Synthèse du communiqué du 27/09/21 - S1 2021

28 sept. 202112:33

Bonjour à toutes et à tous,
Je viens de décortiquer les 47 pages du communiqué d'hier et je vous propose une « petite » synthèse. En dessous vous trouverez des extraits qui me semblent importants.
Le communiqué revient sur le litige entre primer design et le DHSC, où nous apprenons qu'il porte sur 129M£ de revenus sur 2020. 20M£ n'ont toujours pas été réglés. 40M£ HT de marchandises livrées en 2021 n'ont pas été payés. Des commandes auprès des fournisseurs ont été anticipé pour 40M£, pour satisfaire les « potentielles » futures commandes. Manque de prudence.
Du coup, Novacyt peut récupérer 17M£ d'impôts sur les sociétés et 8M£ de TVA. C'est marrant, le ministère de la santé ne veut pas payer ses dettes mais le ministère des finances va rembourser 25M£. Ah ces anglais.
Bref, c'est un beau sac de noeuds. Mullis a sans doute fauté par excès de confiance mais le vrai fautif dans l'histoire c'est Boris Johnson. Il a demandé à tout le monde de se tenir prêt et flexible pour satisfaire la forte demande en tests et en vaccins (exemple valneva), puis finalement non, ce n'est plus la peine. Débrouillez vous avec vos fournisseurs et vos nouveaux salariés (Nova est passée de 110 à 275 salariés en 18 mois). Étrangement, l'UE a fait sensiblement la même chose avec AstraZeneca. Serait-ce la monnaie de notre pièce ?
Bon, le bon côté des choses c'est l'augmentation du CA de 50% aux USA 4.5M vs 3M et une progression en Europe (hors UK évidemment). Le marché du test privé en forte croissance avec les voyages internationaux, les événements concerts, cinémas, etc...
Pour conclure, Boris a fait décoller Nova quand il en a eu besoin avant de la lâcher en plein vol. Maintenant, pour reprendre les termes du communiqué qui m'ont fait rire, il est « plus probable qu'improbable » que le contentieux soit réglé en notre faveur. L'avenir nous le dira.

Voici les extraits ci-dessous du communiqué.


« Le chiffre d'affaires du premier semestre 2021 exclut 49 millions de livres sterling (TVA incluse) de produits qui ont été livrés et facturés au DHSC et qui sont désormais inclus dans le conflit contractuel. »

« Le stock brut a augmenté depuis la fin de l'exercice, passant de 33,0 millions de livres sterling à 46,6 millions de livres sterling, en raison de l'achat de stocks dans l'espoir d'obtenir des contrats supplémentaires avec le DHSC qui ne se sont pas concrétisés. Le stock a été commandé à l'avance en raison des délais d'obtention de certaines matières premières et de la volonté du Groupe de s'assurer qu'il n'y avait pas de problèmes de chaîne d'approvisionnement. En conséquence, la provision pour stock a augmenté de 3,1 millions de livres sterling au 31 décembre 2020 à 31,4 millions de livres sterling au 30 juin 2021, dont 26,1 millions de livres sterling sont liés à l'absence de contrats supplémentaires avec le DHSC et 5,3 millions de livres sterling sont liés aux opérations courantes. Il en résulte un solde net des stocks à la clôture de 15,1 millions de livres au 30 juin 2021. »
« Le solde des créances commerciales s'élève à 24,0 millions de livres sterling et concerne des produits livrés au DHSC en 2020 ; le recouvrement de ce solde dépend de l'issue du litige.
Créances fiscales - Le solde de la taxe sur la valeur ajoutée de 8,3 millions de livres au 30 juin 2021 concerne la TVA payée au Royaume-Uni sur des factures de vente en litige avec le DHSC. Comme ces ventes n'ont pas été comptabilisées conformément à la norme IFRS 15, le produit, la créance commerciale et l'élément TVA des transactions ont été annulés, ce qui a donné lieu à un solde débiteur de TVA.
Le Groupe avait un solde débiteur de TVA de 17,7 millions de livres sterling à la fin du premier semestre 2021. »
« Flux de trésorerie
Le Groupe détenait 77,2 millions de livres sterling en trésorerie au 30 juin 2021, contre 91,8 millions de livres sterling au 31 décembre 2020. Au 31 décembre 2020, le Groupe devait 16,8 millions de livres sterling de TVA couvrant les mois de novembre et décembre 2020, qu'il a réglés au premier trimestre 2021. En janvier 2021, la Société a payé 19,5 millions de livres sterling d'impôt sur les sociétés au Royaume-Uni pour ce qu'elle croyait être son obligation en suspens, ce qui a changé par la suite principalement en raison de l'impact tardif du litige DHSC sur les résultats de 2020. Au premier trimestre 2021, le Groupe a effectué le premier versement trimestriel de son impôt sur les sociétés britannique prévu pour 2021, en payant 10,0 millions de livres sterling à HMRC avant que l'impact du litige DHSC ne soit formalisé. Ces 10 millions de livres sterling restent sur le compte du HMRC et le Groupe cherchera à voir s'ils peuvent être remboursés dans un avenir proche car, sur la base des résultats intermédiaires de 2021, aucun impôt sur les sociétés n'était dû pour le premier semestre 2021. »

« Au 30 juin 2021, le Groupe détenait des créances commerciales d'un montant de 32 452 k£ sur lesquelles une provision pour dépréciation de 246 k£ avait été constituée. A la date de publication des états financiers intermédiaires, le total des créances en retard de règlement au 30 juin 2021 s'élevait à 23 957 k£ en raison d'un litige contractuel avec le DHSC décrit dans la Note 20. La direction considère qu'il est plus probable qu'improbable que les créances au 30 juin soient recouvrables ; il s'agit d'un jugement important. »

« Un total de 40 759 k£ de ventes de produits et services livrés au Ministère de la santé et des affaires sociales britannique (« Department of Health and Social Care » ou « DHSC ») au cours du premier semestre 2021 a été exclu du chiffre d'affaires pour les comptes intermédiaires conformément à la norme IFRS 15. Ce traitement comptable ne modifie pas la position juridique du Groupe dans le différend qui l'oppose au DHSC et la filiale du Groupe, Primer Design Limited, considère qu'elle dispose de solides arguments pour faire valoir ses droits contractuels. »
« En raison du différend mentionné en Note 20, la direction a comptabilisé certaines charges présentées sur une ligne « Coût des ventes - Exceptionnel ». Les deux éléments principaux qui constituent le total de 35 770 k£ sont une provision pour dépréciation de 26 098 k£ consécutive à l'achat de stocks destinés à la livraison de futures commandes du DHSC qui n'ont finalement pas été reçues, et la perte de 6 884 k£ sur des stocks livrés au DHSC qui n'ont pas été payés et font partie du litige contractuel en cours. »
« Le stock brut a considérablement augmenté depuis la fin de l'année. Cette constitution de stocks a été la réponse directe du Groupe à l'appel lancé par le gouvernement britannique aux fabricants britanniques pour qu'ils renforcent leur capacité de production et la flexibilité de leur chaîne d'approvisionnement pour faire face à la pandémie de COVID-19, et elle était basée sur la demande probable indiquée par le DHSC.
En conséquence, la provision pour stock a augmenté à 31 442 k£ au 30 juin 2021, dont 26 098 k£ sont liés à la non-obtention de contrats supplémentaires avec le DHSC et 5 344 k£ aux opérations habituelles de l'entreprise. Le Groupe continuera à chercher des moyens d'utiliser ce stock. »

« Les coûts opérationnels du Groupe ont augmenté au premier semestre 2021 de 5,4 millions de livres sterling, pour atteindre 14,9 millions de livres sterling, contre 9,5 millions de livres sterling au premier semestre 2020. Cela reflète le changement radical des investissements dans la R&D, les ventes et le marketing et l'administration générale au cours des 12 derniers mois, alors que le Groupe a poursuivi le développement de son activité de manière significative. Cela est également évident par notre effectif qui est passé de 110 au début de 2020 à plus de 275 à la fin de juin 2021, ce qui a entraîné une augmentation des coûts d'une année sur l'autre. »

« Le principal facteur de réduction du solde des créances commerciales est le paiement de 47 927 k£ par le DHSC, en règlement d'une facture de 2020. Dans le solde actuel des créances commerciales, il reste une facture impayée à DHSC d'un montant total de 23 957 k£ établie en 2020 pour des produits livrés au cours de l'année 2020 et qui reste impayée à la date de signature des états financiers ; le recouvrement de la facture dépend de l'issue du litige contractuel.
Les livraisons et facturations au DHSC au cours du premier semestre 2021, d'un montant de 49 034 k£ (TVA comprise), sont maintenant incluses dans le litige en cours de discussion. Comme ces ventes n'ont pas été comptabilisées conformément à la norme IFRS 15, le produit, la créance commerciale et l'élément TVA des transactions ont été annulés. Ce traitement comptable ne modifie pas la position juridique ou les droits du Groupe en ce qui concerne le litige avec le DHSC et le Groupe estime qu'il conserve des motifs solides pour faire valoir ses droits contractuels.
Le solde des " Créances fiscales - Taxe sur la valeur ajoutée " de 8 262 k£ concerne la TVA payée au Royaume-Uni sur des factures de vente en litige avec le DHSC. Comme ces ventes n'ont pas été comptabilisées conformément à la norme IFRS 15, le produit, la créance commerciale et la composante TVA des transactions ont été extournés, ce qui a donné lieu à un solde débiteur de TVA.
Les créances commerciales sont dues dans un délai d'un an. Dès qu'une facture est en retard de plus de 90 jours, on considère qu'il est probable qu'elle ne sera pas réglée et, par conséquent, ces factures sont provisionnées en totalité dans le cadre d'un modèle de perte de crédit attendue, sauf lorsque la direction a examiné le cas et tranché différemment.

14.CREANCES FISCALES
Trois éléments clés composent le solde de l'impôt sur les sociétés à recevoir de 17 725 k£ :
- un excédent de versement d'impôt sur les sociétés de 4 346 k£ par rapport à 2020,
- et un excédent de versement de 9 976 k£ par rapport à 2021, en raison de l'impact tardif du litige contractuel avec le DHSC sur les résultats financiers, après que les paiements aient été effectués.
- Le dernier élément de 3 201 k£ concerne les pertes du premier semestre 2021 qui peuvent faire l'objet d'un report en arrière pour être imputées sur les bénéfices imposables de 2020. 
« La direction a examiné la provision pour réclamation au titre de la garantie des produits détenue au 31 décembre 2020 et estime qu'elle est toujours appropriée au 30 juin 2021 (19,8M£). Cela concerne principalement le litige contractuel en cours avec le DHSC détaillé dans la Note 20. »
20.PASSIF EVENTUEL
Au cours du premier semestre de 2021, le Groupe a reçu la notification d'un litige contractuel entre sa filiale, Primer Design Limited, et le DHSC relatif à des revenus d'un montant total de 129 124 k£ concernant des obligations de performance satisfaites au cours de l'exercice clos le 31 décembre 2020. Le paiement de 23 957 k£ de factures relatives à des produits livrés au cours de 2020 reste en suspens à la date de publication des comptes intermédiaires et le recouvrement de la facture dépend de l'issue du litige contractuel.
La direction et le conseil d'administration ont examiné la provision pour garantie de produits d'un montant total de 19 753 k£ comptabilisée en 2020 en relation avec le litige avec le DHSC et ont estimé qu'elle reste appropriée au 30 juin 2021. 

27 réponses

  • 28 septembre 202112:38

    Merci neo


  • 28 septembre 202113:09

    NEOMER
    Je t'ai remercié mais effacé à de ce mot

    Merci pour ce
    co nden cé


  • 28 septembre 202113:09

    à cause de... 


  • 28 septembre 202113:15

    NEOMER Merci !


  • 28 septembre 202113:28

    Merci


  • 28 septembre 202114:00

    C'est quand même une sacrée histoire de fous ces 85 millions d'euros de produits livrés, facturés, et toujours pas encaissés.
    On a livré des pays qui semblaient pas être des plus fiables comme le Zimbabwe, l'Ukraine ou la Roumanie mais non, le coup de poignard a été donné par rien de moins que la 6ème puissance mondiale!


  • 28 septembre 202114:00

    MERCI+++ NEOMER

    Tout cela me va fort bien.

    Wait ans See....

    Bonne semaine


  • 28 septembre 202114:03

    Bon en même temps, ils vont augmenter de 1.25% la "national insurance" en avril 2022 qui devrait rapporter 42 milliards d'euros sur les trois prochaines années. De quoi largement s'acquitter de leurs dettes et de continuer à acheter nos produits....


  • 28 septembre 202114:18

    nrv347 En même temps avec le Brexit le UK est pas loin d'avoir la tête sous l'eau, bien appuyé par la crise COVID bien sûr qu'il était impossible d'anticiper.
    Là ils galèrent pour les ravitaillement en essence et produits en magasin car plus de chauffeurs routiers (je crois qu'il leur en manque 80 000 de mémoire).
    Je sais pas ce que ça va donner sur le moyen terme mais ça risque de secouer un peu....

    Du coup on dirait qu'ils pensent à leur luc avant toute chose. Nova / VLA / sous marins... quel sera le prochain sale coup ?


  • 28 septembre 202114:34

    Merci NEOMER pour ce résumé. 
    Moi ce qui m'inquiète c'est l'augmentation considérable des effectifs qui avait pour but de répondre à la demande et de développer l'entreprise .
    Or on constate pour l'instant de faible revenu aux États-Unis et une demande en nette baisse en Angleterre. 


  • 28 septembre 202114:40

    C'est st que le bizness test covid est ou sera inéluctablement en perte de vitesse


  • 28 septembre 202114:45

    Pour ce qui est de l'augmentation des effectifs, en effet ça va faire une hausse des charges de x2,5 mini de ce point de vue.

    Mais faut aussi garder à l'esprit que le CA de 2019 était de 13 millions... on est à presque x10 désormais (x7,7), le tout est de savoir si ce montant sera récurrent pour les 300 prochaines années 😁


  • 28 septembre 202114:50

    Pensez vous possible que demain à l'AG il propose au pp des actions gratuites ou annonce des dividendes pour 2021? Je rêve peux être mais je demande si c'est plausible histoire de faire regagner de l'intérêt à cette vieille carlingue?
    Je sais nous ne sommes pas le 25 décembre et sa va en faire rire certains :)


  • 28 septembre 202115:07

    Baisse du CA, augmentation des effectifs.

    Voilà un bel effet de ciseaux sur les marges.

    Maintenant encore heureux qu'ils sont confiants sur leur chance de succès sur le litige, manquerait plus qu'ils estiment qu'il n'y a aucune chance.


  • 28 septembre 202115:25

    Dans la gestion de la crise sanitaire, Boris est un champion.
    D'abord persuadé au printemps 2020 qu'il fallait obtenir l'immunité collective naturellement, après l'explosion du nombre de morts, il a décidé de faire tout l'inverse. Automne 2020, Il fallait confiner, il fallait des masques, des tests (nova), financer la recherche de vaccins (AstraZeneca, valneva, ose immuno). En décembre le mutant britannique arrive plus contagieux. Macron décide de fermer les frontières avec l'UK juste avant noel et quelques semaines avant le Brexit. Boris l'a très mal pris. Normal quand la moitié de tes approvisionnements arrivent de France, dont le vaccin Pfizer. Et là, coup de bol, AstraZeneca trouve un vaccin. Une bonne boîte bien British. Alors là, les Frenchy, on va leur rappeler à notre bon souvenir. J'image un peu mais je le vois bien comme ça. Entre temps, Boris a remanié X fois son gouvernement. Alors le ministre de la santé actuel s'en fiche royalement de Novacyt. Heureusement que Novacyt a changé son fusil d'épaule et vise maintenant l'UE, les USA, l'OMS, l'UNICEF et les grosses boites privées (aéroportuaires, événementielles, culturelles,etc). Les Anglais ont gagné une bataille mais ils n'ont pas gagné la guerre. 


  • 28 septembre 202115:27

    Inova001  En effet baisse du CA entre 2020 et 2021.

    J'ose imaginer que tu m'accorderas le fait que 2020 est une cuvée exceptionnelle pour les entreprises de test pcr ?

    2021 tends à donner une idée de ce que pourrait être l'activité de ces même entreprises dans les années à venir, même si il y a encore de la baisse de CA il y a fort peu de chance de revenir à l'avant covid, l'avant 2020.

    Ne faudrait il pas regarder l'évolution du CA avant / "après" covid ?
    Soit 2019 avec 13 millions et 2021 avec 100 millions, soit x7,7
    Et même si on se dit que 2022 ne serait que 50 millions de CA ça fait encore un x3,85 sur le CA
    Une paille quoi ... 😂


  • 28 septembre 202115:35

    et a combien était le cours en 2019?Je vous laisse le soin de X par 3.85


  • 28 septembre 202115:53

    🙏


  • 28 septembre 202116:16

    Pour mémoire ...
    Cours le vendredi 27/09/2019 : 0.0704 €Cours le lundi 30/09/2019       :  0.0680 €


  • 28 septembre 202116:42

    oui mais la comme le souligne
    lesgets7 ,le cours est x 50/60 par rapport a 2019.
    Et c'est la categorie pre covid de nova


  • 28 septembre 202117:25

    Le rapport semestriel a quelque valeur officielle. Et c'est la première fois qu'officiellement on parle de tests livrés mais non payés ( la partie 2020). 
    Quel avocat peut perdre un procès ou l'accusé commande, reçoit ( utilise ?) mais ne paye pas ?

    Merci NEOMER 


    Pour le reste, l'action est loin d'être aussi prometteuse que l'année dernière à la même époque. Mais il reste quelques perspectives, à concrétiser sans trop tarder au risque de lasser encore plus d'actionnaires.


  • 28 septembre 202121:34

    😂


  • 28 septembre 202123:41

    Tu feras gaffe NEOMER ... ça change de couleur sur ta tête... du coup ça va en irriter un ... 😂


  • 28 septembre 202123:43

    Merci pour ce travail


  • 29 septembre 202100:53

    M54B22 Oh non.Merci de ta bienveillance mon ami. Je n'avais pas vu. 
    Quand j'ai lu ton message, j'ai pensé à mes cheveux. J'ai bien quelques cheveux blancs qui commencent à pousser. « Comment le sait-il ? » 🤔
    MDR 😂


  • 29 septembre 202109:49

    😂MDR 
    Oui, c'est clair que Nova m'en a fait des cheveux blancs


  • 29 septembre 202110:19

    Merci beaucoup pour cette analyse
    Bonne journée


Retour au sujet NOVACYT

27 réponses

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.