Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pétrole et parapétrolier

Déjà fortement chahutés par la baisse de la demande mondiale provoquée par le coronavirus, les cours du pétrole accusent leur pire chute depuis la première guerre du Golfe en 1991. Le prix du baril de Brent a perdu presque 20% lundi 9 mars dans la matinée et s'échange à 36 dollars (son plus bas depuis février 2016) contre presque 70 en début d'année. Alors que l'Organisation des pays producteurs de pétrole (Opep) et la Russie ne sont pas parvenus à s'entendre début mars sur une réduction de la production mondiale d'or noir pour enrayer la chute des cours, l'Arabie saoudite abandonne toute politique de soutien des prix. Désormais, le chef de file de l'Opep, premier exportateur mondial de pétrole, opte pour une stratégie de prise de parts de marché. Riyad a réduit le prix de vente officiel de son pétrole et prévoit d'augmenter sa production de brut à plus de 10 millions de barils par jour en avril contre 9,7 ces derniers mois. Ce lundi matin, les valeurs du secteur pétrolier et parapétrolier chutent très lourdement en Bourse. Tandis que Total plongeait de 14%, TechnipFMC perdait 23% sur le CAC 40. Sur le SBF 120, Vallourec décroche de 25% et CGG de 35%.

  • AOF24.06.202017:20

    (AOF) - Les vents contraires montent puissance sur le marché pétrolier. Les cours ont mal débuté la séance dans le sillage du retour de l'aversion pour le risque lié à la résurgence de cas de Covid-19 aux Etats-Unis, en Allemagne et en Chine notamment

  • AOF24.06.202016:52

    (AOF) - Les stocks de brut aux Etats-Unis à l'issue de la semaine close le samedi 19 juin ont progressé de 1,442 million de barils. Les économistes tablaient sur une hausse de seulement 0,299 million après + 1,215 million la semaine précédente

  • Cercle Finance24.06.202016:33

    (CercleFinance.com) - Publiés ce mercredi, les stocks commerciaux de pétrole des États-Unis ont augmenté d'environ +1,4 million de barils, selon des données publiées par l'EIA (Energy Information Administration)

  • Cercle Finance22.06.202018:48
    1

    (CercleFinance.com) - Technip-FMC rechute vers 6,7E (support oblique court terme) et se rapproche rapidement du plancher de la mi-mai inscrit vers 6,05E le 14 mai

  • Boursorama22.06.202018:27
    1

    Le CAC 40 évolue sans direction claire pour cette première séance de la semaine.

  • Reuters22.06.202016:35
    7

    par Matthew Green et Simon Jessop LONDRES (Reuters) - Dans le cadre d'une campagne en faveur de la transition vers une économie décarbonée, un groupe d'investisseurs exhorte lundi les géants pétroliers à pleinement intégrer dans leurs comptes les risques environnementaux auxquels ils sont confrontés. Menée par plus de vingt fonds d'investissement et de pension détenant 1,8 milliard de livres sterling (1,99 milliard d'euros) d'actifs sous gestion, la campagne exhorte les entreprises à adopter des politiques environnementales responsables

  • Reuters22.06.202016:27

    * Les géants pétroliers confrontés à leurs obligations comptables * BP, Shell et Total ouvrent la voie à une économie décarbonée * Mise en garde des investisseurs sur d'éventuelles surévaluations par Matthew Green et Simon Jessop LONDRES, 22 juin (Reuters) - Dans le cadre d'une campagne en faveur de la transition vers une économie décarbonée, un groupe d'investisseurs exhorte lundi les géants pétroliers à pleinement intégrer dans leurs comptes les risques environnementaux auxquels ils sont confrontés. Menée par plus de vingt fonds d'investissement et de pension détenant 1,8 milliard de livres sterling (1,99 milliard d'euros) d'actifs sous gestion, la campagne exhorte les entreprises à adopter des politiques environnementales responsables

  • Cercle Finance19.06.202014:09
    8

    (CercleFinance.com) - Vallourec accélère vers 44,8E et pourrait bientôt tente de franchir la résistance des 46,54E du 8 juin ou des 47,8E (fixing d'ouverture du 9 juin): en cas de succès, le prochain objectif se situerait vers 52, ou 54E

  • Ecorama19.06.202014:05
    1

    Les compagnies pétrolières se projettent les une après les autres dans l'après pétrole. Cette semaine c'est au tour de BP qui déprécie ses actifs à hauteur de plus de 17 milliards de dollars

  • Reuters19.06.202013:40

    MOSCOU, 19 juin (Reuters) - Le président du fonds souverain russe, Kirill Dmitriev, ne voit pas d'intérêt à continuer de limiter au-delà de juillet la production mondiale de pétrole, alors que la demande se reprend progressivement après avoir brutalement chuté avec la crise du coronavirus, a-t-il dit au quotidien RBC Daily. Les déclarations de Kirill Dmitriev, qui est l'un des négociateurs principaux de Moscou dans les discussions sur le pétrole, montrent que la Russie ne souhaite pas prolonger en août l'accord de réduction de la production qui la lie actuellement avec l'Opep jusqu'à la fin juillet

  • Le Revenu18.06.202007:25
    7

    Pour économiser leur trésorerie dans la crise, de nombreuses sociétés proposent à leurs actionnaires l'option d'un paiement du dividende en actions. L'occasion de compléter sa ligne à bon prix

  • AOF17.06.202017:24

    (AOF) - Evoluant légèrement en dessous de l'équilibre depuis la fin de matinée, les cours du pétrole n'ont que peu réagi à la publication d'une hausse inattendue des stocks hebdomadaires de brut au pays de l'oncle Sam. Vers 17h le baril de WTI perdait 0,39% à 38,23 dollars tandis que le baril de Brent s'effritait de 0,15% à 40,68 dollars

  • Cercle Finance17.06.202016:34

    (CercleFinance.com) - Publiés ce mercredi, les stocks commerciaux de pétrole des États-Unis ont augmenté d'environ +1,2 million de barils, selon des données publiées par l'EIA (Energy Information Administration)

  • AOF16.06.202017:45

    (AOF) - Les cours du pétrole ont affiché une belle hausse ce mardi. Dans le sillage des indices actions, portés par les annonces de la Fed, le baril de Brent et de WTI ont tous les deux grimpé de plus de 4% en fin de journée

  • Reuters16.06.202014:59
    2

    LONDRES (Reuters) - La demande de pétrole se remet lentement de la chute la plus forte de son histoire liée à la pandémie de coronavirus mais elle devrait être durablement pénalisée par la baisse du trafic aérien, prévient mardi l'Agence Internationale de l'Energie (AIE) qui ne prévoit pas de retour de la demande aux niveaux d'avant-crise avant 2022. "Nos premières prévisions pour 2021 montrent un bond de 5,7 millions de barils par jour (mbj) de la demande mondiale, pour atteindre 97,4 mbj, soit 2,4 mbj au-dessous du niveau de 2019", écrit l'AIE dans son rapport mensuel

  • Reuters16.06.202013:04

    LONDRES, 16 juin (Reuters) - La demande de pétrole se remet lentement de la chute la plus forte de son histoire liée à la pandémie de coronavirus mais elle devrait être durablement pénalisée par la baisse du trafic aérien, prévient mardi l'Agence Internationale de l'Energie (AIE) qui ne prévoit pas de retour de la demande aux niveaux d'avant-crise avant 2022. "Nos premières prévisions pour 2021 montrent un bond de 5,7 millions de barils par jour (mbj) de la demande mondiale, pour atteindre 97,4 mbj, soit 2,4 mbj au-dessous du niveau de 2019", écrit l'AIE dans son rapport mensuel

  • Boursorama15.06.202018:14

    Le regain d'inquiétude suscité par la pandémie l'emporte de nouveau sur le marché actions. De nouveaux cas de contaminations en Chine et aux Etats-Unis laissent en effet craindre aux investisseurs que la reprise économique en V tant attendue à la fin du confinement n'aura pas lieu

  • AOF15.06.202017:39

    (AOF) - Les cours du pétrole se replient à la clôture des marchés actions européens. Vers 17h30, le baril de Brent perd 0,82% à 38,72 dollars

  • Cercle Finance12.06.202017:59
    1

    (CercleFinance.com) - Norges Bank a déclaré avoir franchi en baisse, le 11 juin 2020, les seuils de 5% du capital et des droits de vote de la société CGG et détenir 33 935 723 actions CGG2 représentant autant de droits de vote, soit 4,78% du capital et des droits de vote de cette société

  • TrackInsight12.06.202014:18

    Les valeurs du secteur de l'énergie sont entrées dans une phase baissière depuis quelques jours et cette tendance s'est confirmée hier. Comme souligné hier, les valeurs du secteur de l'énergie sont entrées dans une phase baissière depuis quelques jours et cette tendance s'est confirmée hier puisque le segment dédié sur TrackInsight a chuté de 7,72% dans la journée

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer