1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

ILS/EUR SPOT

0.2587 EUR
-0.43% 
Six - Forex 2 données temps réel
  • ouverture

    0.2598

  • clôture veille

    0.2598

  • + haut

    0.2602

  • + bas

    0.2586

  • cotation spécifique

    EUR/ILS

    3.8659  +0.41%
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

  • Reuters11.11.201918:10

    PARIS (Reuters) - Paris exceptée, les principales Bourses européennes ont terminé en baisse lundi une séance dominée par un regain de prudence face aux incertitudes persistantes entourant le dossier des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine d'une part, à un regain de tension à Hong Kong d'autre part. La décision du "Brexit Party" britannique de ne pas s'opposer aux députés conservateurs sortants aux élections de décembre, qui devrait profiter à Boris Johnson, a toutefois mis un peu de baume au coeur des investisseurs

  • Reuters11.11.201918:01

    * L'indice Stoxx 600 a fini quasi inchangé, le CAC 40 à Paris a grappillé 0,07% * Wall Street dans le rouge, le dollar en baisse * La livre sterling profite des derniers rebondissements de la campagne électorale PARIS, 11 novembre (Reuters) - Paris exceptée, les principales Bourses européennes ont terminé en baisse lundi une séance dominée par un regain de prudence face aux incertitudes persistantes entourant le dossier des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine d'une part, à un regain de tension à Hong Kong d'autre part. La décision du "Brexit Party" britannique de ne pas s'opposer aux députés conservateurs sortants aux élections de décembre, qui devrait profiter à Boris Johnson, a toutefois mis un peu de baume au coeur des investisseurs

  • AOF11.11.201917:23

    (AOF) - L'euro rebondit ce soir de 0,18% à 1,103 dollar, mettant fin à une série de cinq séances consécutives de baisse. La dernière progression de la devise européenne date du précédent jour férié français : le 1er novembre

  • Reuters11.11.201916:42
    1

    LONDRES (Reuters) - L'agence de notation Moody's a ramené lundi de "stable" à "négative" la perspective entourant ses notes souveraines mondiales pour 2020, expliquant qu'une situation politique inédite et difficile à anticiper allait freiner la croissance et accroître le risque de chocs économiques ou financiers. Moody's, qui a déjà abaissé les perspectives des notes de la Grande-Bretagne, de l'Afrique du Sud, de l'Inde, du Mexique, de la Turquie et de Hong Kong, ajoute que les incertitudes politiques et les conflits commerciaux, à commencer par celui qui oppose les Etats-Unis et la Chine, vont pénaliser les économies ouvertes et celles qui exportent des matières premières

  • Reuters11.11.201916:07
    1

    HARTLEPOOL, Angleterre (Reuters) - Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a accru ses chances de remporter les élections législatives du 12 décembre avec l'annonce lundi par Nigel Farage, le chef de file du Parti du Brexit, de sa décision de ne présenter aucun candidat dans les 317 circonscriptions gagnées par les conservateurs en 2017. Nigel Farage, qui avait auparavant annoncé qu'il ne briguerait personnellement aucun siège lors du scrutin anticipé du mois prochain, a justifié la décision du "Brexit Party" par le fait que la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne était menacée

  • Reuters11.11.201915:54

    LONDRES, 11 novembre (Reuters) - L'agence de notation Moody's a ramené lundi de "stable" à "négative" la perspective entourant ses notes souveraines mondiales pour 2020, expliquant qu'une situation politique inédite et difficile à anticiper allait freiner la croissance et accroître le risque de chocs économiques ou financiers. Moody's, qui a déjà abaissé les perspectives des notes de la Grande-Bretagne, de l'Afrique du Sud, de l'Inde, du Mexique, de la Turquie et de Hong Kong, ajoute que les incertitudes politiques et les conflits commerciaux, à commencer par celui qui oppose les Etats-Unis et la Chine, vont pénaliser les économies ouvertes et celles qui exportent des matières premières

  • Reuters11.11.201915:26

    HARTLEPOOL, Angleterre, 11 novembre (Reuters) - Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a accru ses chances de remporter les élections législatives du 12 décembre avec l'annonce lundi par Nigel Farage, le chef de file du Parti du Brexit, de sa décision de ne présenter aucun candidat dans les 317 circonscriptions gagnées par les conservateurs en 2017. Nigel Farage, qui avait auparavant annoncé qu'il ne briguerait personnellement aucun siège lors du scrutin anticipé du mois prochain, a justifié la décision du "Brexit Party" par le fait que la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne était menacée

  • Reuters11.11.201914:42
    2

    PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en baisse et la plupart des Bourses européennes reculent à mi-séance lundi dans le sillage d'un repli marqué des places asiatiques, notamment chinoises, tandis que les valeurs refuges sont recherchées face à une nouvelle montée de la tension à Hong Kong et aux interrogations sur le commerce USA-Chine. Les résultats des élections législatives de dimanche, qui ne semblent pas permettre d'en finir avec le blocage politique dans le pays, ajoutent à l'incertitude

  • AFP11.11.201914:11
    1

    La livre sterling progressait nettement lundi, atteignant même face à l'euro un niveau plus vu depuis mai après l'annonce par l'europhobe Nigel Farage qu'il renonçait à briguer les sièges détenus par les conservateurs. Vers 12H15 GMT (13H15 à Paris), la livre est montée jusqu'à 85,58 pence pour un euro pour la première fois depuis le mois de mai

  • Reuters11.11.201913:33

    * Les indices américains attendus en repli d'environ 0,4% * La baisse domine en Europe * Regain de tension à Hong Kong, toujours des doutes sur le commerce * La livre sterling profite des derniers rebondissement de la campagne électorale PARIS, 11 novembre (Reuters) - Wall Street est attendue en baisse et la plupart des Bourses européennes reculent à mi-séance lundi dans le sillage d'un repli marqué des places asiatiques, notamment chinoises, tandis que les valeurs refuges sont recherchées face à une nouvelle montée de la tension à Hong Kong et aux interrogations sur le commerce USA-Chine. Les résultats des élections législatives de dimanche, qui ne semblent pas permettre d'en finir avec le blocage politique dans le pays, ajoutent à l'incertitude

Les Risques en Bourse

Fermer