1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

CNY/ILS SPOT

0.5230 ILS
0.00% 
valeur indicative 0.1293 EUR
Six - Forex 2 données temps réel
  • ouverture

    0.5230

  • clôture veille

    0.5230

  • + haut

    0.5230

  • + bas

    0.5213

  • cotation spécifique

    ILS/CNY

    1.9120  0.00%
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

  • Reuters19.06.201900:12

    (Actualisé avec réaction politique aux Etats-Unis) par Katie Paul et Anna Irrera SAN FRANCISCO/NEW YORK, 18 juin (Reuters) - Facebook FB.O a dévoilé mardi une cryptomonnaie baptisée Libra qui doit lui permettre de s'imposer dans les paiements, les services financiers et le commerce en ligne dans le monde entier à partir des milliards d'utilisateurs de ses différents réseaux sociaux

  • Reuters18.06.201923:16

    par Francesco Canepa et Balazs Koranyi SINTRA, Portugal (Reuters) - Les dirigeants de la Banque centrale européenne (BCE) se sont montrés divisés mardi après le discours du président de l'institution, Mario Draghi, suggérant de nouvelles mesures de soutien qui n'ont pas encore été débattues par le Conseil des gouverneurs. Lors d'une conférence organisée par la BCE à Sintra, au Portugal, Mario Draghi a déclaré que la banque centrale assouplirait de nouveau sa politique si l'inflation ne remontait pas, en précisant que l'hypothèse de nouveaux achats d'obligations, celle d'une baisse de taux et celle d'une modification du discours sur l'orientation future de la politique monétaire avaient toutes été "soulevées et débattues" lors de la réunion du Conseil des gouverneurs au début du mois

  • Reuters18.06.201923:12
    1

    * Baisse de taux, changement de discours, reprise du QE évoqués * Les responsables de la BCE divisés sur la prochaine étape * Le discours de Draghi en a surpris certains (Actualisé avec précisions et contexte) par Francesco Canepa et Balazs Koranyi SINTRA, Portugal, 18 juin (Reuters) - Les dirigeants de la Banque centrale européenne (BCE) se sont montrés divisés mardi après le discours du président de l'institution, Mario Draghi, suggérant de nouvelles mesures de soutien qui n'ont pas encore été débattues par le Conseil des gouverneurs. Lors d'une conférence organisée par la BCE à Sintra, au Portugal, Mario Draghi a déclaré que la banque centrale assouplirait de nouveau sa politique si l'inflation ne remontait pas, en précisant que l'hypothèse de nouveaux achats d'obligations, celle d'une baisse de taux et celle d'une modification du discours sur l'orientation future de la politique monétaire avaient toutes été "soulevées et débattues" lors de la réunion du Conseil des gouverneurs au début du mois

  • Reuters18.06.201922:38

    SINTRA, Portugal, 18 juin (Reuters) - Les dirigeants de la Banque centrale européenne (BCE) se sont montrés divisés mardi après le discours du président de l'institution, Mario Draghi, suggérant de nouvelles mesures de soutien qui n'ont pas encore été débattues par le Conseil des gouverneurs. Lors d'une conférence organisée par la BCE à Sintra, au Portugal, Mario Draghi a déclaré que la banque centrale assouplirait de nouveau sa politique si l'inflation ne remontait pas, en précisant que l'hypothèse de nouveaux achats d'obligations, celle d'une baisse de taux et celle d'une modification du discours sur l'orientation future de la politique monétaire avaient toutes été "soulevées et débattues" lors de la réunion du Conseil des gouverneurs au début du mois

  • Reuters18.06.201922:30

    par Marc Angrand PARIS (Reuters) - La Bourse de New York a fini en vive hausse mardi après l'annonce par la Maison blanche de la reprise des discussions commerciales avec la Chine, qui a encouragé les acheteurs à revenir à l'achat sans attendre un probable assouplissement du discours de la Réserve fédérale. L'indice Dow Jones a gagné 353,01 points, soit 1,35%, à 26

  • Reuters18.06.201922:23

    18 juin (Reuters) - PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU 19 JUIN: PAYS GMT INDICATEUR PÉRIODE CONSENSUS PRÉCÉDENT JP 23h50* Exportations (sur un an) mai -7,7% -2,4% Importations (sur un an) +0,2% +0,5% Balance commerciale -Y979,2 mds +Y60,4 mds EZ 08h00 Comptes courants avril n.d

  • Reuters18.06.201922:22

    * Le Dow a gagné 1,35%, le S&P-500 0,97%, le Nasdaq 1,39% * La rencontre Trump-Xi au G20 confirmée * Les valeurs industrielles et technologiques ont tiré le marché * Mario Draghi a fait baisser l'euro * La réunion de la Fed a commencé, décisions mercredi par Marc Angrand PARIS, 18 juin (Reuters) - La Bourse de New York a fini en vive hausse mardi après l'annonce par la Maison blanche de la reprise des discussions commerciales avec la Chine, qui a encouragé les acheteurs à revenir à l'achat sans attendre un probable assouplissement du discours de la Réserve fédérale. L'indice Dow Jones

  • AFP18.06.201921:49

    L'euro reculait mardi face au dollar, pénalisé par des propos du patron de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, évoquant la possibilité d'une future baisse des taux. Vers 19H00 GMT (21H00 à Paris), l'euro perdait 0,20% face au billet vert et s'échangeait à 1,1195 dollar, contre 1,1218 lundi à 21H00 GMT

  • Reuters18.06.201919:26

    (.) LONDRES, 18 juin (Reuters) - Cinq candidats, dont Boris Johnson, sont encore en lice pour succéder à Theresa May à la tête du Parti conservateur et du gouvernement britannique

  • Reuters18.06.201918:23

    par Patrick Vignal PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont salué mardi par des progressions spectaculaires le discours très accommodant du président de la Banque centrale européenne (BCE), qui a promis la mise en oeuvre de mesures de soutien si l'inflation refusait toujours de décoller. Mario Draghi a fait grimper les actions européennes et baisser l'euro ainsi que les rendements obligataires de la zone euro

Les Risques en Bourse

Fermer