Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Villeroy (BDF) pousse les banques françaises à grossir en Europe
information fournie par Reuters18/12/2017 à 10:47

    PARIS, 18 décembre (Reuters) - Le moment est propice pour 
les banques, en particulier les  françaises, de reprendre les 
fusions transfrontières en Europe maintenant que leur cadre 
prudentiel est stabilisé avec l'accord sur les nouvelles règles 
de "Bâle III", a déclaré lundi le gouverneur de la Banque de 
France. 
    Interrogé sur BFM Business, François Villeroy de Galhau a 
estimé que l'accord conclu début décembre par les principaux 
organes de supervision   était "très important parce 
qu'on a clarifié les règles du jeu pour les dix ans qui 
viennent." 
    "Et ça veut dire que les banques, elles savent sur quoi 
construire leur stratégie pour les années qui viennent." 
    Dans ce contexte, il a jugé que "c'est le moment pour elles, 
pour les banques françaises, mais peut-être pour quelques 
autres, de reprendre le chemin de la consolidation européenne." 
    "Avoir des banques paneuropéennes à l'intérieur d'une union 
monétaire que nous avons faite, à l'intérieur d'une union 
bancaire que nous construisons, c'est un vrai atout économique 
car les besoins d'investissement en Europe sont énormes", a 
souligné le gouverneur de la Banque de France.  
    La semaine passée, il avait déclaré que faciliter les 
fusions transfrontières entre banques européennes serait bon 
pour la stabilité financière en leur permettant de mieux 
diversifier leurs risques et les rendrait plus compétitives. 
    Les banquiers se plaignent en privé que les changements 
incessants de réglementation découragent les fusions dans la 
zone euro. Ils citent également comme obstacle à de telles 
opérations les exigences des régulateurs en termes de capital et 
de liquidités qui s'appliquent encore largement pays par pays et 
filiale par filiale. 
    Pour y remédier, François Villeroy de Galhau a proposé le 
mois dernier que l'Autorité bancaire européenne publie "un 
recensement exhaustif de l'ensemble des obstacles aux activités 
et aux fusions transfrontières qui découlent de la 
réglementation et de la supervision."   
 
 (Yann Le Guernigou et Leigh Thomas, édité par Yves Clarisse) 
 

Valeurs associées

Euronext Paris -0.87%
Euronext Paris -0.27%
Euronext Paris -0.66%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.