1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Banque Centrale Européenne (BCE)

La Banque Centrale Européenne (BCE) a été créée en 1998 et son siège est basé à Francfort -sur-le-Main en Allemagne. C'est la principale institution monétaire de l'Union Européenne. Elle a pour rôle de gérer la monnaie unique, assurer la stabilité des prix et applique la politique économique et monétaire de l'Union Européenne. Elle dispose des mêmes prérogatives qu'une banque centrale classique mais son champs d'intervention concerne les pays intégrés dans la zone Euro. La BCE fixe les taux d'intérêts auxquels elle prête aux banques commerciales de la zone Euro. Elle veille également à la sécurité et la solidité du système bancaire européen. La BCE travaille en collaboration avec les banques centrales nationales des pays de l'Union Européenne et supervise leur collaboration au sein de l'eurosystème.

  • Reuters21.10.201914:35

    par Patrick Vignal PARIS (Reuters) - Mario Draghi devrait se contenter de tenter d'arrondir les angles dans un climat de discorde inédit pour sa dernière intervention en tant que président de la Banque centrale européenne (BCE) avant de passer le témoin à Christine Lagarde, estiment des gérants et des analystes. Aucune annonce fracassante n'est attendue à l'issue de la réunion monétaire de jeudi, que le président sortant devrait utiliser principalement pour convaincre les responsables de l'institution de Francfort que la décision, annoncée en septembre, de procéder à nouveau à des rachats d'actifs "aussi longtemps que nécessaire" était la bonne, estime Franck Dixmier, directeur des gestions obligataires chez Allianz GI

  • Reuters21.10.201912:18

    * Dernière réunion monétaire en vue pour Draghi * Pas d'annonce fracassante à attendre jeudi * Une explication de texte probable sur fond de dissensions * Lagarde devrait inscrire ses pas dans ceux de l'Italien par Patrick Vignal PARIS, 21 octobre (Reuters) - Mario Draghi devrait se contenter de tenter d'arrondir les angles dans un climat de discorde inédit pour sa dernière intervention en tant que président de la Banque centrale européenne (BCE) avant de passer le témoin à Christine Lagarde, estiment des gérants et des analystes. Aucune annonce fracassante n'est attendue à l'issue de la réunion monétaire de jeudi, que le président sortant devrait utiliser principalement pour convaincre les responsables de l'institution de Francfort que la décision, annoncée en septembre, de procéder à nouveau à des rachats d'actifs "aussi longtemps que nécessaire" était la bonne, estime Franck Dixmier, directeur des gestions obligataires chez Allianz GI

  • Reuters11.10.201916:05
    4

    PARIS (Reuters) - Les décisions qui ont été prises lors du dernier conseil des gouverneurs ont été discutées et légitimement adoptées, a déclaré vendredi François Villeroy de Galhau, membre français du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE). La BCE a annoncé le 12 septembre une série de mesures d'assouplissement, dont l'abaissement du taux de dépôt à -0,50%, provoquant de vifs débats, plusieurs intervenants, dont François Villeroy de Galhau, ayant publiquement déploré la reprise des rachats d'actifs

  • Reuters11.10.201915:59

    PARIS, 11 octobre (Reuters) - Les décisions qui ont été prises lors du dernier conseil des gouverneurs ont été discutées et légitimement adoptées, a déclaré vendredi François Villeroy de Galhau, membre français du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE). La BCE a annoncé le 12 septembre une série de mesures d'assouplissement, dont l'abaissement du taux de dépôt à -0,50%, provoquant de vifs débats, plusieurs intervenants, dont François Villeroy de Galhau, ayant publiquement déploré la reprise des rachats d'actifs

  • Reuters11.10.201914:11
    1

    par Balazs Koranyi, Francesco Canepa et Frank Siebelt FRANCFORT, 11 octobre (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) ne pourra continuer à acheter des obligations d'Etat allemandes que pendant un an environ dans le cadre de son programme d'achats d'actifs à moins d'assouplir ses propres règles, ce qui risque de créer des conflits internes et de susciter des recours en justice, a-t-on appris de deux sources proches du dossier. La BCE a annoncé le mois dernier la relance de son programme d'assouplissement quantitatif (quantitative easing, QE) à partir de novembre et sans limite dans le temps

  • Reuters10.10.201913:47

    FRANCFORT, 10 octobre (Reuters) - La reprise des achats d'obligations et la modulation du taux de dépôt de la Banque centrale européenne (BCE) ont suscité l'opposition la plus marquée lors de la réunion de politique monétaire de septembre même si les nouvelles mesures de soutien ont été approuvées au final, montre le compte rendu publié jeudi. La BCE a annoncé le 12 septembre une baisse de 10 points de base de son taux de dépôt, la relance de son programme d'achats d'actifs et la mise en place d'un mécanisme de modulation du taux de dépôt visant à atténuer son impact sur les comptes des banques

  • AOF09.10.201917:15

    (AOF) - La nomination de Fabio Panetta au directoire de la Banque centrale européenne (BCE) vient d'être formellement recommandée par les ministres des Finances de la zone euro. L'actuel gouverneur adjoint de la Banque d'Italie succèdera ainsi au français Benoît Coeuré dont le mandat arrive à son terme en fin d'année

  • Reuters09.10.201915:48
    1

    LUXEMBOURG (Reuters) - Les ministres des Finances de la zone euro ont formellement recommandé mercredi la nomination de l'Italien Fabio Panetta au directoire de la Banque centrale européenne (BCE) pour succéder au Français Benoît Coeuré, dont le mandat s'achève en fin d'année. Fabio Panetta, actuellement gouverneur adjoint de la Banque d'Italie, était le seul candidat

  • Reuters09.10.201915:31

    LUXEMBOURG, 9 octobre (Reuters) - Les ministres des Finances de la zone euro ont formellement recommandé mercredi la nomination de l'Italien Fabio Panetta au directoire de la Banque centrale européenne (BCE) pour succéder au Français Benoît Coeuré, dont le mandat s'achève en fin d'année. Fabio Panetta, actuellement gouverneur adjoint de la Banque d'Italie, était le seul candidat

  • Reuters09.10.201911:15
    3

    (Reuters) - La BCE pourrait encore baisser ses taux mais doit agir avec prudence parce que les effets secondaires de sa politique monétaire commencent à se faire sentir, déclare le vice-président de l'institut d'émission, Luis de Guindos, dans un entretien publié mercredi. "Nous devons attendre de voir comment évoluent les prévisions", dit-il à Market News en réponse à une question sur la possibilité de nouvelles mesures monétaires lors de la réunion d'octobre

  • Reuters09.10.201910:49

    9 octobre (Reuters) - Principales déclarations des responsables de la Banque centrale européenne (BCE) depuis la réunion de politique monétaire du 12 septembre, à l'issue de laquelle le Conseil des gouverneurs a annoncé une série de mesures d'assouplissement, dont l'abaissement du taux de dépôt à -0,50% : * LES TAUX POURRAIENT ENCORE BAISSER MAIS LA PRUDENCE S'IMPOSE, DIT DE GUINDOS 9 octobre - La BCE pourrait encore baisser ses taux mais doit agir avec prudence parce que les effets secondaires de sa politique monétaire commencent à se faire sentir, déclare le vice-président de l'institut d'émission, Luis de Guindos, dans un entretien publié mercredi. "Nous devons attendre de voir comment évoluent les prévisions", dit-il à Market News en réponse à une question sur la possibilité de nouvelles mesures monétaires lors de la réunion d'octobre

  • Reuters07.10.201916:23

    FRANCFORT, 7 octobre (Reuters) - La moitié des plus grandes banques de la zone euro ne survivraient pas à une pénurie de liquidités de six mois, a déclaré lundi la Banque centrale européenne (BCE). Les tests de résistance réalisés par la BCE sur 103 banques mettent ainsi au jour certaines faiblesses du système bancaire de la zone euro: ils montrent entre autres que quatre banques ne pourraient pas poursuivre leurs activités plus de six mois si elles perdaient tout accès aux marchés de financement et que 52 d'entre elles devraient baisser le rideau si leurs contreparties financières et certains clients commerciaux retiraient leurs avoirs

  • Reuters03.10.201911:40

    MADRID, 3 octobre (Reuters) - Luis de Guindos, le vice-président de la Banque centrale européenne (BCE), a déclaré jeudi que les marchés pourraient ne pas avoir totalement intégré l'impact négatif potentiel d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne sans accord négocié. "Nous n'avons pas mesuré à ce stade l'impact qu'a le Brexit (

  • AFP02.10.201918:21
    1

    Le marché de la dette en zone euro s'est un peu tendu mercredi, les investisseurs s'inquiétant que les faiblesses économiques visibles dans les derniers indicateurs américains ne soient pas compensées par une action supplémentaire de la BCE. "Le marché digère encore la contraction de l'activité manufacturière aux États-Unis" publiée hier, a noté auprès de l'AFP Eric Vanraes, gérant obligataire de la banque suisse Eric Sturdza

  • Reuters01.10.201913:45

    (Actualisé avec précisions, commentaire et contexte) BRUXELLES, 1er octobre (Reuters) - L'inflation dans la zone euro est revenue en septembre à son plus bas niveau depuis près de trois ans en raison de la baisse des cours de l'énergie mais l'inflation de base, qui exclut les catégories de produits les plus volatiles, s'est accélérée, une divergence qui souligne les difficultés auxquelles est confrontée la Banque centrale européenne (BCE). Les prix à la consommation dans les 19 pays ayant adopté la monnaie unique ont augmenté de 0,2% sur un mois et de 0,9% sur un an - leur plus faible progression depuis novembre 2016 - après +1,0% en août, montre la première estimation publiée mardi par Eurostat

  • Reuters30.09.201908:51
    5

    BERLIN (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) dispose encore de munitions et pourrait devoir maintenir une politique monétaire très accommodante pendant une période prolongée si la politique monétaire ne prend pas le relais, déclare son président dans un entretien au Financial Times. "Tous les instruments, qu'il s'agisse des taux d'intérêt, des rachats d'actifs ou du pilotage des anticipations, sont prêts à être calibrés", déclare Mario Draghi dans l'interview, que publie lundi la BCE sur son site internet

  • Reuters30.09.201908:25

    BERLIN, 30 septembre (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) dispose encore de munitions et pourrait devoir maintenir une politique monétaire très accommodante pendant une période prolongée si la politique monétaire ne prend pas le relais, déclare son président dans un entretien au Financial Times. "Tous les instruments, qu'il s'agisse des taux d'intérêt, des rachats d'actifs ou du pilotage des anticipations, sont prêts à être calibrés", déclare Mario Draghi dans l'interview, que publie lundi la BCE sur son site internet

  • Reuters26.09.201922:03
    6

    PARIS (Reuters) - Bruno Le Maire a salué jeudi les décisions prises par la Banque centrale européenne (BCE) pour soutenir une économie de la zone euro à la peine et a de nouveau exhorté l'Allemagne à utiliser ses marges de manoeuvre budgétaires pour prendre le relais de la politique monétaire. "Nous soutenons les décisions courageuses prises par la Banque centrale européenne et par son président parce (

  • Reuters26.09.201922:00

    PARIS, 26 septembre (Reuters) - Bruno Le Maire a salué jeudi les décisions prises par la Banque centrale européenne (BCE) pour soutenir une économie de la zone euro à la peine et a de nouveau exhorté l'Allemagne à utiliser ses marges de manoeuvre budgétaires pour prendre le relais de la politique monétaire. "Nous soutenons les décisions courageuses prises par la Banque centrale européenne et par son président parce (

  • Reuters26.09.201916:25
    3

    par Francesco Canepa FRANCFORT (Reuters) - Le départ annoncé de Sabine Lautenschläger, membre de l'aile orthodoxe de la Banque centrale européenne, illustre le climat de division qui règne au sein de l'institut d'émission, où le biais extrêmement accommodant impulsé par son président, Mario Draghi, ne fait pas l'unanimité. L'Allemande, membre du directoire de l'institution, a informé Mario Draghi qu'elle démissionnerait de ses fonctions le 31 octobre 2019, soit avant la fin de son mandat, prévue fin janvier 2022, a indiqué mercredi la BCE dans un bref communiqué

Les Risques en Bourse

Fermer