Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Quel avenir pour le bitcoin en Bourse ?
information fournie par Le Cercle des économistes 20/02/2024 à 09:17

Philippe Trainar
Philippe Trainar

Philippe Trainar

CNAM

professeur titulaire de la chaire assurance

https://lecercledeseconomistes.fr/

(Crédits photo : Unsplash - André François McKenzie )

(Crédits photo : Unsplash - André François McKenzie )

Le bitcoin vient de dépasser les 50 000 dollars l'unité, avant de redescendre un peu. L'aval récemment donné par les autorités américaines pour introduire cet actif numérique en Bourse, en véhicule d'investissement, lui donne-t-il des ailes ? Philippe Trainar explique pourquoi le bitcoin a un avenir en bourse, même si son potentiel précis reste incertain et spéculatif

Jusqu'il y a peu, tout militait pour considérer que le bitcoin, qui échappe à tout contrôle, dont on suspecte qu'il sert au blanchiment de l'argent sale, dont on ignore les fondamentaux et dont le prix connaît des fluctuations d'une ampleur exceptionnelle n'avait pas d'avenir et ne devait pas en avoir. Une décision récente du gendarme des marchés financiers américains, la SEC, vient toutefois remettre en question cette conviction. La SEC a en effet décidé d'accéder à la demande de nombreuses banques et fonds d'investissement qui souhaitaient que l'émission de fonds indiciels en bitcoin soit autorisée, décision qui est vue comme le point de départ pour l'expansion de la crypto monnaie en bourse.

La décision est, sur le plan prudentiel, motivée par trois considérations. Tout d'abord l'émission de bitcoin n'échappe pas à tout contrôle, elle obéit à un algorithme connu, précis et contraignant. Elle ne dépassera pas 21 millions d'unités au total et les émissions annuelles diminue régulièrement selon un schéma préétabli… un algorithme bien plus contraignant que l'objectif d'inflation des banques centrales. Ensuite, le bitcoin n'est plus un havre de paix pour les fraudeurs et les criminels, car les pouvoirs publics sont maintenant capables de remonter la blockchain, et cela plus aisément et plus sûrement que les comptes bancaires.

Enfin, on connaît aussi bien les fondamentaux du bitcoin que ceux des monnaies qui ont cours légal car ce sont les mêmes. Les fondamentaux d'une monnaie, quelle qu'elle soit, sont la valeur des transactions qu'elle permet de financer. De ce point de vue, la seule différence entre le bitcoin et les monnaies existantes comme l'euro ou le dollar réside dans le fait que cette valeur est connue pour les monnaies traditionnelles, c'est à minima le PIB national, alors qu'elle est inconnue pour le bitcoin qui n'a clairement pas rejoint son régime de croisière. Et c'est cette incertitude qui explique la volatilité élevée du prix du bitcoin.

Cela en fait-il pour autant un actif d'avenir sur le marché boursier ? Le bitcoin a pour lui quelques avantages incontestables qui en font un bon candidat pour se substituer, au moins en partie, aux monnaies existantes. La création de bitcoin est non seulement prévisible mais aussi limitée grâce à son algorithme. Elle garantit ce faisant, en régime de croisière, un rendement positif de cet actif numérique, puisque les transactions que « représente » le bitcoin augmentent avec la croissance économique alors que l'offre est plafonnée, permettant à son pouvoir d'achat d'augmenter. A l'inverse, la création de monnaies traditionnelles est imprévisible et discrétionnaire. Elle procure au mieux un rendement réel négatif de 2 % sur le long terme si les banques centrales sont crédibles.

Mais le bitcoin présente aussi des désavantages sérieux. Comme les opinions, quant à son avenir, sont hétérogènes et volatiles, elles induisent une forte volatilité du prix du bitcoin, dix à vingt fois plus élevée que celle des obligations libellées en monnaies traditionnelles. En outre, le bitcoin n'a guère d'avantage comparatif évident en termes de diversification vis-à-vis des autres actifs ou de couverture des passifs des investisseurs (par rapport à l'inflation, à la récession, aux catastrophes…). De ce fait, aujourd'hui, la part du bitcoin dans un portefeuille d'investissement optimal ne peut être que marginale, sauf chez ceux qui recherchent les émotions fortes en termes de volatilité et de risque. Enfin, le bitcoin est énergivore et sa capacité à tarifer correctement les transactions dépend de la concurrence entre les « mineurs » qui calculent les tarifs, laquelle chute quand le prix de l'énergie augmente.

Le bitcoin a donc un avenir en bourse mais son potentiel précis reste incertain et spéculatif. Le succès des monnaies fortes, qui assurent un rendement positif aux épargnants effectuant leurs dépenses en monnaies faibles, incite à l'optimisme. Mais, le plafonnement de la création de bitcoin pourrait tout aussi bien exercer une contrainte forte sur son développement… sans compter que les banques centrales ne vont pas rester figées face à la concurrence de cet actif numérique. Elle pourrait lancer leurs propres crypto-monnaies, dotées d'avantages propres. Si l'avenir du bitcoin en Bourse est encore incertain, même s'il est positif à court terme, l'avenir des crypto-monnaies en Bourse est clairement très positif à court comme à long terme.

Philippe Trainar
Membre du Cercle des économistes,
Professeur titulaire de la chaire assurance du CNAM
Directeur de la Fondation SCOR pour la Science
Co-directeur de la revue Commentaire

Valeurs associées

NEXC -4.91%

3 commentaires

  • 22 février 17:33

    avant d'aborder un sujet aussi complexe l on s'informe profondément ensuite on ramène sa science. Sachez que le bitcoin entre autres sera plus sur que l'or et certainement plus cher et surtout difficile à voler.
    Le système de blockchain régis déjà la plupart des échanges mondiaux à un très faible cout avec une rapidité vertigineuse. les fondamentaux sont récents comme ces valeurs, et des produits financiers voient le jour aux US .


Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.