Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

"Profit warning" de Schaeffler, l'automobile recule en Bourse

Reuters 27/06/2017 à 10:35

SCHAEFFLER ABAISSE SA PRÉVISION DE BÉNÉFICE ANNUEL

FRANCFORT (Reuters) - L'équipementier allemand Schaeffler a abaissé mardi sa prévision de bénéfice annuel en raison de la hausse de ses coûts et des pressions sur les prix dans son secteur, provoquant un plongeon du titre de près de 12% en Bourse de Francfort et une baisse de l'ensemble des valeurs automobiles en Europe.

Schaeffler s'attend désormais à une marge d'exploitation ajustée de 11% à 12% cette année, contre une précédente fourchette de 12% à 13%.

Le bénéfice du deuxième trimestre, qui s'achève vendredi, sera nettement inférieur à celui de l'an dernier en raison de pressions plus fortes sur les prix dans les activités automobiles, de la hausse des coûts de lancement de nouveaux produits et d'un renchérissement des activités de recherche et développement, a dit l'équipementier allemand.

Il a abaissé son objectif de génération de trésorerie à environ 500 millions d'euros en 2017, contre 600 millions d'euros précédemment, tout en maintenant sa prévision d'une croissance de son chiffre d'affaires de 4% à 5% hors effets de changes.

Schaeffler s'attend à un recul de sa marge au premier semestre à environ 11%, contre 12,8% un an plus tôt.

Lors d'une téléconférence avec des analystes, son président du directoire, Klaus Rosenfeld, a expliqué que le développement du groupe dans la voiture électrique l'avait contraint à construire davantage de prototypes de composants, augmentant mécaniquement les coûts de recherche et développement au moment où les pressions sur les prix augmentaient par ailleurs.

"Ce qui est nouveau, c'est que nous n'avons pas été en mesure de compenser cela en réduisant nos coûts de production", a-t-il ajouté. "Cela se produit alors que les prix de l'acier augmentent pour certains produits dans le domaine de la transmission."

Il a estimé à "50-50" la probabilité que l'impact sur les marges soit durable ou seulement temporaire.

INQUIÉTUDES SUR LES MARGES

Pour les analystes de Jefferies, "l'avertissement sur résultats de Schaeffler va relancer le débat sur la résistance des marges et de la croissance organique des équipementiers alors que nous approchons du sommet du cycle".

Le titre Schaeffler chutait de 11,82% à 12,65 euros à 08h27 GMT, sa plus forte baisse depuis son introduction en Bourse à l'automne 2015.

Il entraînait dans son sillage ses concurrents Continental (-3,59%), Leoni (-5,09%), Hella (-3,57%), Valeo (-2,02%), Faurecia (-4,17%) et Michelin (-1,45%).

L'ensemble du secteur automobile (-1,85%) affichait la plus mauvaise performance sectorielle du jour en Europe.

Parmi les constructeurs, PSA (premier actionnaire de Faurecia) abandonnait 2,77%, Renault 2,33% et Volkswagen 1,19%.

L'action Schaeffler affiche désormais une baisse d'un peu plus de 11% depuis le début de l'année, alors que le secteur ramène sa progression à 1% seulement.

Pour les analystes de Kepler, l'avertissement du groupe allemand "confirme notre thèse selon laquelle la situation va se durcir plus vite qu'on aurait pu le craindre pour les équipementiers dans une phase de ralentissement de la croissance de la production".

Un porte-parole de Continental a reconnu que les pressions sur les marges dans le secteur restaient "élevées" mais il a précisé que le groupe maintenait ses prévisions annuelles.

Faurecia, qui organise ce mardi une journée de présentations aux investisseurs, a quant à lui confirmé à cette occasion ses prévisions financières pour 2017 et 2018, qui incluent une marge d'exploitation située entre 6,4% et 6,8% cette année.

(Maria Sheahan, avec Daria Kowalewska; Bertrand Boucey et Marc Angrand pour le service français)

Valeurs associées

-0.83%
+0.47%
+0.72%
+0.70%
+1.10%
+0.59%
-1.28%
-0.14%
-1.20%
+0.36%
-0.45%
+1.45%
+1.35%
+1.95%
-0.33%
-1.67%
-0.75%
+0.40%
+0.09%
+0.76%
-1.01%
-0.59%
+0.75%
-0.25%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

Mes listes

valeur

dernier

var.

8.995 +1.81%
6.93 +1.61%
35.495 -1.00%
40.68 -1.67%
4.909 -0.28%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.