1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pas de nouvelles discussions entre Renault et Fiat, dit Vial (APE)
Reuters30/08/2019 à 07:51

    PARIS, 30 août (Reuters) - Le commissaire aux participations
de l'Etat Martin Vial a déclaré vendredi ne pas avoir
connaissance de nouvelles discussions entre Renault  RENA.PA  et
Fiat Chrysler  FCHA.MI  après des informations de presse
évoquant une reprise des négociations.
    Début juin, FCA a retiré contre toute attente son offre de
fusion à 30 milliards d'euros soumise à son concurrent français,
accusant les conditions politiques en France d'avoir compromis
un projet qui aurait donné naissance au troisième constructeur
automobile mondial.
    Depuis, des rumeurs circulent régulièrement sur une possible
reprise des négociations, alimentées dernièrement par un article
du journal italien Il Sole 24 Ore selon lequel le contact entre
les deux groupes n'a jamais été rompu.  
    "Il n'y a pas, à ma connaissance, de nouvelles négociations
entre Fiat et Renault", a déclaré Martin Vial alors qu'il était
interrogé sur ces spéculations sur Radio Classique.
    Il a répété que la priorité était donnée à l'alliance avec
Nissan  7201.T , le partenaire japonais de Renault.
    Au sujet d'Air France-KLM  AIRF.PA , Martin Vial a déclaré
qu'une augmentation de la participation de l'Etat français dans
le groupe aérien franco-néerlandais n'était pas à l'ordre du
jour. 
    Des tensions sont apparues en début d'année entre la France
et les Pays-Bas après l'entrée par surprise de l'Etat
néerlandais dans le capital d'Air France-KLM, d'abord à hauteur
de 12,68% puis de 14%, soit quasiment le même niveau que l'Etat
français (15%), avec la volonté affichée de défendre ses
intérêts nationaux.
    La France et les Pays-Bas ont ensuite joué l'apaisement et
se sont engagés à oeuvrer à l'amélioration des performances du
groupe. 
    Martin Vial a en outre confirmé que le processus était en
cours pour trouver un successeur à Guillaume Pépy à la tête de
la SNCF. 

 (Gwénaëlle Barzic, édité par Bertrand Boucey)
 

Valeurs associées

MIL -3.21%
Tradegate +0.61%
Euronext Paris -0.24%
Euronext Paris -11.48%

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • clem169
    30 août09:49

    Et les discussions entre Rno et Nissan, est il au courant de quelque chose ???Parce que si c'est la priorité, on peut supposer qu'il y a des discussion ?? Parce que s'il est au courant de rien, autant qu'il se taise ...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer