1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nissan envisage d'attribuer à Renault des sièges dans ses comités-presse
Reuters15/06/2019 à 04:45

    TOKYO, 15 juin (Reuters) - Nissan  7201.T  envisage
d'attribuer à Renault plusieurs sièges au sein des comités
statutaires qu'il va mettre en place dans le cadre de la
restructuration de sa gouvernance, rapporte vendredi l'agence de
presse Kyodo, après que le constructeur français a fait part ce
mois-ci de son mécontentement à son partenaire japonais.
    Renault a laissé entendre qu'il bloquerait l'adoption des
réformes de gouvernance de Nissan s'il n'était pas mieux
représenté dans la nouvelle organisation. 
    Dans une lettre que la marque au losange a envoyée à son
partenaire, un document que Reuters a pu consulter, Renault
estime que la nouvelle structure de gouvernance élaborée par
Nissan - qui comprend notamment des comités statutaires composés
d'administrateurs pour la plupart indépendants - pourrait diluer
son influence.    
    Selon Kyodo, qui cite des sources proches du dossier, la
firme japonaise envisage désormais d'inclure des dirigeants de
Renault dans le comité de nominations et dans le comité d'audit.
    La création de ces comités a été décidée après l'arrestation
en novembre dernier au Japon de l'ancien patron du constructeur
japonais et de l'alliance Renault-Nissan, Carlos Ghosn, accusé
de malversations financières qu'il conteste. 
    Le système à trois comités avait été recommandé en mars
dernier par une équipe indépendante désignée par Nissan après
l'arrestation de Ghosn. Selon la proposition d'alors, Renault
était libre ou non de siéger au comité de nominations mais pas à
celui des rémunérations ni à celui d'audit.

 (Ayai Tomisawa; Jean Terzian pour le service français)
 

Valeurs associées

Tradegate -0.77%
Euronext Paris +0.45%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer